L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maigrir pendant le jeûne
Régime et ramadhan
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 07 - 2013

Le mois de jeûne du Ramadhan peut être pour de nombreux musulmans une bonne occasion de maigrir. Il convient de suivre quelques recommandations, car en période de privation alimentaire, le métabolisme se ralentit et le corps a tendance à stocker sous forme de graisse tout ce qui est assimilé lors des repas. Il est, néanmoins, possible de maigrir pendant le Ramadhan en perdant de la graisse.
Le mois de jeûne du Ramadhan peut être pour de nombreux musulmans une bonne occasion de maigrir. Il convient de suivre quelques recommandations, car en période de privation alimentaire, le métabolisme se ralentit et le corps a tendance à stocker sous forme de graisse tout ce qui est assimilé lors des repas. Il est, néanmoins, possible de maigrir pendant le Ramadhan en perdant de la graisse.
Manger sainement
Ce principe, constamment répété et compris, est pourtant le plus difficile à suivre. A la rupture du jeûne, on a très faim et très soif, surtout les premiers jours. On peut être facilement tenté de faire de mauvais choix alimentaires, consommer gras et sucré abondamment. Les plats et produits proposés durant le Ramadhan sont souvent très caloriques. Pour maigrir pendant le Ramadhan, il faut être raisonnable et ne pas perdre de vue les objectifs qu'on a pu se fixer. Un mois de laisser-aller peut détruire les efforts nutritifs de toute une année.
Une alimentation équilibrée
Pour maigrir pendant le Ramadhan, les repas doivent être équilibrés, composés de protéines, de glucides complexes et de fibres. Traditionnellement, les repas du Ramadhan sont très caloriques, très sucrés, très gras. Conserver son équilibre alimentaire est primordial. Il est possible de faire de bons repas qui tiennent bien au corps sainement. Faire les courses en fonction permet de limiter les risques.
Mangez plusieurs petits repas
Ne pas prendre un ou deux gros repas le soir après le jeûne. Plusieurs petits repas seront plus facilement assimilés par le corps, permettront d'éviter de se gaver inutilement au sortir de l'état de veille corporelle induite par la diète. L'appétit sera réglé en conséquence. Le corps met du temps à exprimer le sentiment de satiété. Plusieurs petits repas permettront de manger juste ce qu'il faut, sans excès.
Boire beaucoup d'eau
Le plus difficile dans le jeûne du Ramadhan est la soif. Pour l'étancher après la rupture du jeûne il ne faut surtout pas se jeter sur les boissons sucrées mais, au contraire, et comme pour tout régime pour maigrir, boire de l'eau abondamment. Boire même quand on a pas soif permet d'hydrater le corps, de renouveller les cellules plus rapidement. Il faut faire des réserves pour la journée suivante.
Continuer les exercices physiques
Il ne s'agit pas de maintenir le même rythme, surtout s'il est élevé, d'exercices physiques pendant le Ramadhan au risque de se blesser (du fait du manque d'eau).
Il faut éviter de faire du sport pendant les heures de jeûne et de faire des exercices physiques intenses, notamment de musculation. Pour maigrir pendant le Ramadhan, après son repas, on peut faire du cardio et des exercices pour travailler l'ensemble des muscles de façon modérée. Pour maigrir, de manière générale, il faut dépenser plus d'énergie qu'on ne consomme de calories. Maintenir un rythme sportif durant le Ramadhan permettra de dépenser de l'énergie en profitant de ce déficit calorique.
Suivre ces quelques conseils permettra d'aller à l'encontre de l'idée selon laquelle on ne peut que grossir pendant le Ramadhan. On voit bien qu'en ayant une discipline alimentaire on peut profiter de cette période pour faire une sèche et maigrir pendant le Ramadhan.
Manger sainement
Ce principe, constamment répété et compris, est pourtant le plus difficile à suivre. A la rupture du jeûne, on a très faim et très soif, surtout les premiers jours. On peut être facilement tenté de faire de mauvais choix alimentaires, consommer gras et sucré abondamment. Les plats et produits proposés durant le Ramadhan sont souvent très caloriques. Pour maigrir pendant le Ramadhan, il faut être raisonnable et ne pas perdre de vue les objectifs qu'on a pu se fixer. Un mois de laisser-aller peut détruire les efforts nutritifs de toute une année.
Une alimentation équilibrée
Pour maigrir pendant le Ramadhan, les repas doivent être équilibrés, composés de protéines, de glucides complexes et de fibres. Traditionnellement, les repas du Ramadhan sont très caloriques, très sucrés, très gras. Conserver son équilibre alimentaire est primordial. Il est possible de faire de bons repas qui tiennent bien au corps sainement. Faire les courses en fonction permet de limiter les risques.
Mangez plusieurs petits repas
Ne pas prendre un ou deux gros repas le soir après le jeûne. Plusieurs petits repas seront plus facilement assimilés par le corps, permettront d'éviter de se gaver inutilement au sortir de l'état de veille corporelle induite par la diète. L'appétit sera réglé en conséquence. Le corps met du temps à exprimer le sentiment de satiété. Plusieurs petits repas permettront de manger juste ce qu'il faut, sans excès.
Boire beaucoup d'eau
Le plus difficile dans le jeûne du Ramadhan est la soif. Pour l'étancher après la rupture du jeûne il ne faut surtout pas se jeter sur les boissons sucrées mais, au contraire, et comme pour tout régime pour maigrir, boire de l'eau abondamment. Boire même quand on a pas soif permet d'hydrater le corps, de renouveller les cellules plus rapidement. Il faut faire des réserves pour la journée suivante.
Continuer les exercices physiques
Il ne s'agit pas de maintenir le même rythme, surtout s'il est élevé, d'exercices physiques pendant le Ramadhan au risque de se blesser (du fait du manque d'eau).
Il faut éviter de faire du sport pendant les heures de jeûne et de faire des exercices physiques intenses, notamment de musculation. Pour maigrir pendant le Ramadhan, après son repas, on peut faire du cardio et des exercices pour travailler l'ensemble des muscles de façon modérée. Pour maigrir, de manière générale, il faut dépenser plus d'énergie qu'on ne consomme de calories. Maintenir un rythme sportif durant le Ramadhan permettra de dépenser de l'énergie en profitant de ce déficit calorique.
Suivre ces quelques conseils permettra d'aller à l'encontre de l'idée selon laquelle on ne peut que grossir pendant le Ramadhan. On voit bien qu'en ayant une discipline alimentaire on peut profiter de cette période pour faire une sèche et maigrir pendant le Ramadhan.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.