L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tebboune nouveau Premier ministre
Nommé hier par le président Bouteflika
Publié dans Le Midi Libre le 25 - 05 - 2017

C'est officiel. Abdelmalek Sellal n'est plus premier ministre, il a été remplacé par Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier a en effet été nommé, hier, par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
C'est officiel. Abdelmalek Sellal n'est plus premier ministre, il a été remplacé par Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier a en effet été nommé, hier, par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
« À la suite de la proclamation par le Conseil constitutionnel, des résultats définitifs des élections législatives et de l'installation de la huitième législature de l'Assemblée populaire nationale, M. Abdelmalek Sellal, premier ministre, a présenté ce jour à son Excellence, M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, sa démission et celle du gouvernement», a indiqué le communiqué de la présidence de la République rendu public,
hier, en début d'après-midi. « "Le président de la République a félicité M. Abdelmalek Sellal, premier ministre sortant, et les membres du gouvernement pour le travail qu'ils ont accompli», a souligné la même source.
Et au communiqué d'annoncer la nomination de Abdelmadjid Tebboune. «Conformément à l'article 91, alinéa 5 de la Constitution, M. Le président de la République, a, après consultation de la majorité parlementaire, nommé Abdelmadjid Tebboune, Premier ministre », a précisé la même source.
«Le chef de l'Etat a également chargé les membres du gouvernement démissionnaire de vaquer aux affaires courantes de leurs secteurs respectifs, en attendant la nomination du gouvernement», relève le communiqué. Le président Bouteflika a donc consulté la majorité parlementaire, mais le communiqué ne donne pas plus de précisions. Il est certainement fait allusion aux consultations menées par le premier ministre sortant, Abdelmalek Sellal.
Ce dernier a, en effet, pris langue avec les leaders des deux principales formations politiques qui ont remporté le plus grand nombre de sièges à l'APN lors des élections législatives du 4 mai dernier, à savoir le FLN et le RND.
Le chef de l'Etat a aussi chargé les membres du gouvernement de gérer les affaires courantes et ce jusqu'à la nomination d'un nouveau gouvernement. Un nouvel exécutif, dont tout porte à croire qu'il verra le jour demain ou après demain , soit avant le mois sacré du Ramadan prévu samedi ou dimanche. En tout cas, l'ère d'Abdelmalek Sellal a pris fin, lui qui a dirigé le premier ministère du début de septembre 2012 jusqu'à hier, soit presque cinq années.
La nomination de Abdelmadjid Tebboune intervient dans un contexte fort particulier marqué notamment par la crise financière que traverse le pays. Il a occupé plusieurs postes ministériels durant sa longue carrière, dont le dernier était celui de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville. Depuis quelques mois, et suite à la maladie et au décès par la suite de Bakhti Belaib, il est aussi en charge du ministère du Commerce.
Tebboune est surtout connu pour être le «monsieur logement» au sein du gouvernement puisque, depuis des années maintenant, il est en charge de ce dossier épineux. Il est à l'origine du lancement de la formule AADL et tout récemment aussi du LPP. Face à la crise financière, la réalisation des différents programmes de logements est devenue extrêmement difficile car de nombreux chantiers étaient à l'arrêt.
Il y'a quelques semaines, des entreprises de réalisation sont montées au créneau pour se plaindre de n'avoir pas été payées. Des blocages de paiement qui ont irrité Tebboune au point que ce dernier, dépité par cette situation, a ouvertement accusé le ministre des Finances et la banque CPA. Abdelmadjid Tebboune, qui jouit, diton, de la confiance du chef de l'Etat, est aussi celui qui est en charge du grand projet de réalisation de la grande mosquée d'Alger.
« À la suite de la proclamation par le Conseil constitutionnel, des résultats définitifs des élections législatives et de l'installation de la huitième législature de l'Assemblée populaire nationale, M. Abdelmalek Sellal, premier ministre, a présenté ce jour à son Excellence, M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, sa démission et celle du gouvernement», a indiqué le communiqué de la présidence de la République rendu public,
hier, en début d'après-midi. « "Le président de la République a félicité M. Abdelmalek Sellal, premier ministre sortant, et les membres du gouvernement pour le travail qu'ils ont accompli», a souligné la même source.
Et au communiqué d'annoncer la nomination de Abdelmadjid Tebboune. «Conformément à l'article 91, alinéa 5 de la Constitution, M. Le président de la République, a, après consultation de la majorité parlementaire, nommé Abdelmadjid Tebboune, Premier ministre », a précisé la même source.
«Le chef de l'Etat a également chargé les membres du gouvernement démissionnaire de vaquer aux affaires courantes de leurs secteurs respectifs, en attendant la nomination du gouvernement», relève le communiqué. Le président Bouteflika a donc consulté la majorité parlementaire, mais le communiqué ne donne pas plus de précisions. Il est certainement fait allusion aux consultations menées par le premier ministre sortant, Abdelmalek Sellal.
Ce dernier a, en effet, pris langue avec les leaders des deux principales formations politiques qui ont remporté le plus grand nombre de sièges à l'APN lors des élections législatives du 4 mai dernier, à savoir le FLN et le RND.
Le chef de l'Etat a aussi chargé les membres du gouvernement de gérer les affaires courantes et ce jusqu'à la nomination d'un nouveau gouvernement. Un nouvel exécutif, dont tout porte à croire qu'il verra le jour demain ou après demain , soit avant le mois sacré du Ramadan prévu samedi ou dimanche. En tout cas, l'ère d'Abdelmalek Sellal a pris fin, lui qui a dirigé le premier ministère du début de septembre 2012 jusqu'à hier, soit presque cinq années.
La nomination de Abdelmadjid Tebboune intervient dans un contexte fort particulier marqué notamment par la crise financière que traverse le pays. Il a occupé plusieurs postes ministériels durant sa longue carrière, dont le dernier était celui de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville. Depuis quelques mois, et suite à la maladie et au décès par la suite de Bakhti Belaib, il est aussi en charge du ministère du Commerce.
Tebboune est surtout connu pour être le «monsieur logement» au sein du gouvernement puisque, depuis des années maintenant, il est en charge de ce dossier épineux. Il est à l'origine du lancement de la formule AADL et tout récemment aussi du LPP. Face à la crise financière, la réalisation des différents programmes de logements est devenue extrêmement difficile car de nombreux chantiers étaient à l'arrêt.
Il y'a quelques semaines, des entreprises de réalisation sont montées au créneau pour se plaindre de n'avoir pas été payées. Des blocages de paiement qui ont irrité Tebboune au point que ce dernier, dépité par cette situation, a ouvertement accusé le ministre des Finances et la banque CPA. Abdelmadjid Tebboune, qui jouit, diton, de la confiance du chef de l'Etat, est aussi celui qui est en charge du grand projet de réalisation de la grande mosquée d'Alger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.