Milan AC : Bennacer débute par une défaite face à l'Udinese    Ligue 1 (2e j) : l'ES Sétif piégée à domicile    Le gouvernement Bedoui face à une rentrée sociale explosive    Demande de levée d'immunité pour Djemaï    Un processus laborieux et de longue haleine    La 3e édition du salon Pharmex en septembre    Les explications du directeur de Giplait    Agence ENTMV saccagée    Des mesures, mais pour quoi faire ?    Bolsonaro s'appuie sur l'armée …    Des militants rifains demandent à être déchus de leur nationalité    60 morts et 101 blessés dans des inondations    Le nouveau commandant régional de la gendarmerie installé    Les jeunes chahutent une réunion présidée par Bouhadja    Tuchel « troublé » par le cas Neymar    Ardji en route vers la Bulgarie    Le saviez-vous… ?    Hé ! Oh ! Y a pas écrit poubelle sur mon Front !    Une édition dédiée à Fernand Pouillon et l'Algérie    Une stèle à la mémoire du militant Belaïd Aït-Medri    Le FLN tente de se réapproprier le titre de l'Amenokal    Enfin rêver pour réaliser ses désirs !    Une dizaine de jeunes formés aux techniques théâtrales    Douze villageois tués par Boko : Haram dans la région de Diffa    Tébessa : Rush sur les espaces d'attractions et de détente    Turquie : La défense annonce une nouvelle opération anti-PKK    Jeux africains 2019 : Domination totale des Egyptiens    Les accidents de la route en baisse    Mascara: Le cambrioleur d'une école arrêté    Tenes: Le corps d'un baigneur repêché    Madame la Ministre, vous n'êtes pas coupable, mais responsable!    Entre la « Proclamation » du Premier Novembre et la « Plate-forme » du Congrès de la Soummam, faut-il vraiment choisir ?    «Slimani peut apporter son agressivité offensive»    Les suites de la bousculade au concert de Soolking    Etude réalisée avec la collaboration d'experts juristes, économistes, politologues et sociologues    Saisie de cannabis traité    Complexe Tosyali d'Oran : Exportation de 22.000 tonnes de rond à béton vers les Etats-Unis    JS Saoura : Lahmeri et Farhi sanctionnés par le club    Les contre-mesures répondent à l'escalade tarifaire des Etats-Unis    Alger : Un incendie à Dounia Parc sans faire de victimes ni de dégâts matériels    Syrie: Un sommet Turquie-Russie-Iran le 16 septembre à Ankara    Journal Officiel : Plusieurs marchandises soumises à l'autorisation de circuler dans la zone terrestre du rayon des douanes    Djamel Belmadi convoque 22 joueurs    Vols suspendus à l'aéroport de Mitiga après le tir d'une roquette    Vers une jonction avec les partis politiques    L'inévitable saignée des parents    Ounissi Khelifa, nouveau DGSN    Meriem Merdaci démissionne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le gouvernement mise sur le marché locatif
Nouvelle formule pour le logement
Publié dans Le Midi Libre le 16 - 10 - 2017

Abdelmadjid Temmar a indiqué que le marché locatif, qui est souvent un segment occulté, devrait faire l'objet d'une réflexion et d'étude pour diversifier l'offre de logement.
Abdelmadjid Temmar a indiqué que le marché locatif, qui est souvent un segment occulté, devrait faire l'objet d'une réflexion et d'étude pour diversifier l'offre de logement.
Une nouvelle formule destinée à la location de logements "sera introduite dans le marché du logement dans l'objectif de diversifier l'offre et de satisfaire la demande", a indiqué dimanche le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Temmar. Intervenant sur les ondes de la Radio nationale, Temmar a indiqué que le "marché locatif, qui est souvent un segment occulté, devrait faire l'objet d'une réflexion et d'étude pour diversifier l'offre de logement", indiquant toutefois que son secteur "oeuvre à étudier tous les segments qui peuvent apporter un plus pour la diversification de l'offre en matière d'habitat".
Temmar a expliqué que dans "les autres pays, le marché locatif est celui qui absorbe une grande partie de la demande, tout en exprimant sa détermination à oeuvrer pour diversifier le marché locatif à travers des formules différentes qui permettront au citoyen de choisir celle qui lui convient davantage, et ce, en fonction de son revenu". "La nouvelle formule dédiée à la location est la mieux indiquée du fait que (la charge financière du) Trésor public sera allégée. L'année 2018 sera une année riche de programmes de logements", s'est-il engagé.
Concernant la formule de Logement participatif aidé (LPA), suspendue depuis 2012, le ministre a indiqué que ce dispositif serait relancé en 2018 avec de nouvelles conditions et plus de garantie dans l'objectif de diversifier l'offre et de satisfaire la demande. Selon lui, cette formule permettra à laclasse moyenne d'accéder au logement touten réduisant la tension sur les autres formulescomme l'AADL, LSP et LPP.
Une réintroduction de la formule LPA dansla nomenclature des formules adoptées par le secteur de l'habitat, a-t-il expliqué, est btributaire d'une somme DA garanties et de mécanismes susceptibles d'éviter la reproduction des "erreurs" du passé.Il a, toutefois, relevé l'importance de faireun état des lieux approfondi par rapport àce qui a été réalisé dans le cadre de cetteformule, d'identifier les insuffisances envue d'apporter les correctifs nécessairesavant d'envisager un retour à ce dispositif.
"Le dossier du LPA doit être épuré detoutes les carences et les lacunes qui avaient amené les pouvoirs à geler cetteformule", a indiqué emmar, ajoutant que son département ministériel a "réuni récemment des experts et responsables du secteur pour examiner les conditions d'unerelance du LPA mais sous une nouvelle forme".
En somme, il a réaffirmé que lelogement restait "la priorité de l'Etat", indiquant que "l'année 2018 sera une année pleine de programmes et que la priorité de son département est de lancer tous les programmes qui n'ont pas connu un début de réalisation dont il estime le nombre à quelque 320.000 logements". Temmar a assuré que "l'Etat respectera ses engagements et que les personnes qui ont payé et qui ont reçu l'ordre de versement aurontleur appartement".
Sur l'année 2018, a-t-il précisé, "120.000 logements location-vente seront lancés, 80.000 aides au logement de type formule rurale seront distribuées et qu'environ70.000 logements de type LPA sont aussi inscrits au programme de 2018". Sur la question des recours des souscripteursde l'AADL, il a indiqué qu'ils avaientété traités, ajoutant qu'il a "même ouvert une page facebook pour répondre et s'informer des problèmes des citoyens concernés par cette formule".
Une nouvelle formule destinée à la location de logements "sera introduite dans le marché du logement dans l'objectif de diversifier l'offre et de satisfaire la demande", a indiqué dimanche le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Temmar. Intervenant sur les ondes de la Radio nationale, Temmar a indiqué que le "marché locatif, qui est souvent un segment occulté, devrait faire l'objet d'une réflexion et d'étude pour diversifier l'offre de logement", indiquant toutefois que son secteur "oeuvre à étudier tous les segments qui peuvent apporter un plus pour la diversification de l'offre en matière d'habitat".
Temmar a expliqué que dans "les autres pays, le marché locatif est celui qui absorbe une grande partie de la demande, tout en exprimant sa détermination à oeuvrer pour diversifier le marché locatif à travers des formules différentes qui permettront au citoyen de choisir celle qui lui convient davantage, et ce, en fonction de son revenu". "La nouvelle formule dédiée à la location est la mieux indiquée du fait que (la charge financière du) Trésor public sera allégée. L'année 2018 sera une année riche de programmes de logements", s'est-il engagé.
Concernant la formule de Logement participatif aidé (LPA), suspendue depuis 2012, le ministre a indiqué que ce dispositif serait relancé en 2018 avec de nouvelles conditions et plus de garantie dans l'objectif de diversifier l'offre et de satisfaire la demande. Selon lui, cette formule permettra à laclasse moyenne d'accéder au logement touten réduisant la tension sur les autres formulescomme l'AADL, LSP et LPP.
Une réintroduction de la formule LPA dansla nomenclature des formules adoptées par le secteur de l'habitat, a-t-il expliqué, est btributaire d'une somme DA garanties et de mécanismes susceptibles d'éviter la reproduction des "erreurs" du passé.Il a, toutefois, relevé l'importance de faireun état des lieux approfondi par rapport àce qui a été réalisé dans le cadre de cetteformule, d'identifier les insuffisances envue d'apporter les correctifs nécessairesavant d'envisager un retour à ce dispositif.
"Le dossier du LPA doit être épuré detoutes les carences et les lacunes qui avaient amené les pouvoirs à geler cetteformule", a indiqué emmar, ajoutant que son département ministériel a "réuni récemment des experts et responsables du secteur pour examiner les conditions d'unerelance du LPA mais sous une nouvelle forme".
En somme, il a réaffirmé que lelogement restait "la priorité de l'Etat", indiquant que "l'année 2018 sera une année pleine de programmes et que la priorité de son département est de lancer tous les programmes qui n'ont pas connu un début de réalisation dont il estime le nombre à quelque 320.000 logements". Temmar a assuré que "l'Etat respectera ses engagements et que les personnes qui ont payé et qui ont reçu l'ordre de versement aurontleur appartement".
Sur l'année 2018, a-t-il précisé, "120.000 logements location-vente seront lancés, 80.000 aides au logement de type formule rurale seront distribuées et qu'environ70.000 logements de type LPA sont aussi inscrits au programme de 2018". Sur la question des recours des souscripteursde l'AADL, il a indiqué qu'ils avaientété traités, ajoutant qu'il a "même ouvert une page facebook pour répondre et s'informer des problèmes des citoyens concernés par cette formule".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.