Producteurs de boissons: Appel à des mesures urgentes pour éviter des pénuries    Ils lancent un appel de détresse: 12 Algériens, dont 5 femmes, bloqués aux Maldives    IS Tighennif - Ismaïl Abdelhamid (Président) : «Notre objectif est atteint»    Blida: Course après les aliments et non-respect du confinement    Cours à distance en période de confinement: Un plus selon les syndicats mais...    Une instruction du Premier ministère: D'autres catégories de commerces autorisées à activer    RENAISSANCE HUMAINE    Le gouvernement fixe les types de commerce autorisés à ouvrir    Quand le besoin vital de masques vire à l'anarchie entre états    Report de la réunion de l'Opep+ au 8 ou 9 avril    L'infrangible lien…    Jijel : fausse pénurie d'huile et de sucre    Rapatriement de 740 ressortissants algériens bloqués en Turquie    Plusieurs saisies effectuées à Tizi Ouzou    Le marché d'El-Graba à Relizane démantelé    Du carburant gratuit pour les ambulances à Médéa    Les feuilles de l'automne    Karim Tabbou pas concerné par la grâce présidentielle    Le président Tebboune interdit les cadeaux entre responsables de l'Etat    SIDI BEL ABBES : 2 bureaux de Poste mobiles pour le versement des salaires de la police    Coronavirus : la Cnep-Banque prend de nouvelles mesures    Le commissaire à la paix de l'UA rend un vibrant hommage au défunt Khadad    Real Madrid: l'agent d'Hakimi dément un accord    La chute de la maison Bouteflika    Pétrole : les pays de l'Opep+ décidés à agir pour stabiliser les cours de l'or noir    Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire    Hirak : la machine judiciaire toujours fonctionnelle    Le chef de file de l'opposition malienne toujours introuvable    Convention reportée, candidats confinés et vote à distance : L'inédite course à la Maison-Blanche    Le MJS, la FAF et la LFP ne veulent pas d'un championnat à blanc    USM Alger : Le groupe Serport engagé contre le Covid-19    JSM Béjaïa : Hammouche plaide pour une meilleure reprise    Un million de signatures pour un cessez-le-feu mondial    "Nous avons encore une vision très normative de la création théâtrale"    Le geste fort d'Aït Menguellet en faveur des détenus d'opinion    Cela s'est passé le 29 mars 1956 à Constantine : L'assassinat du commissaire principal Jean Sammarcelli    Théâtre régional Azzeddine Medjoubi d'Annaba : Riche programme virtuel pour le public confiné    Hommage à la «princesse rouge» : Son Altesse populaire    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    LFP: La Ligue fait un don d'un milliard de centimes    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    L'ex-directeur de l'éducation: Tahar Brahmi n'est plus    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Appel à la libération des détenus d'opinion    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le gouvernement mise sur le marché locatif
Nouvelle formule pour le logement
Publié dans Le Midi Libre le 16 - 10 - 2017

Abdelmadjid Temmar a indiqué que le marché locatif, qui est souvent un segment occulté, devrait faire l'objet d'une réflexion et d'étude pour diversifier l'offre de logement.
Abdelmadjid Temmar a indiqué que le marché locatif, qui est souvent un segment occulté, devrait faire l'objet d'une réflexion et d'étude pour diversifier l'offre de logement.
Une nouvelle formule destinée à la location de logements "sera introduite dans le marché du logement dans l'objectif de diversifier l'offre et de satisfaire la demande", a indiqué dimanche le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Temmar. Intervenant sur les ondes de la Radio nationale, Temmar a indiqué que le "marché locatif, qui est souvent un segment occulté, devrait faire l'objet d'une réflexion et d'étude pour diversifier l'offre de logement", indiquant toutefois que son secteur "oeuvre à étudier tous les segments qui peuvent apporter un plus pour la diversification de l'offre en matière d'habitat".
Temmar a expliqué que dans "les autres pays, le marché locatif est celui qui absorbe une grande partie de la demande, tout en exprimant sa détermination à oeuvrer pour diversifier le marché locatif à travers des formules différentes qui permettront au citoyen de choisir celle qui lui convient davantage, et ce, en fonction de son revenu". "La nouvelle formule dédiée à la location est la mieux indiquée du fait que (la charge financière du) Trésor public sera allégée. L'année 2018 sera une année riche de programmes de logements", s'est-il engagé.
Concernant la formule de Logement participatif aidé (LPA), suspendue depuis 2012, le ministre a indiqué que ce dispositif serait relancé en 2018 avec de nouvelles conditions et plus de garantie dans l'objectif de diversifier l'offre et de satisfaire la demande. Selon lui, cette formule permettra à laclasse moyenne d'accéder au logement touten réduisant la tension sur les autres formulescomme l'AADL, LSP et LPP.
Une réintroduction de la formule LPA dansla nomenclature des formules adoptées par le secteur de l'habitat, a-t-il expliqué, est btributaire d'une somme DA garanties et de mécanismes susceptibles d'éviter la reproduction des "erreurs" du passé.Il a, toutefois, relevé l'importance de faireun état des lieux approfondi par rapport àce qui a été réalisé dans le cadre de cetteformule, d'identifier les insuffisances envue d'apporter les correctifs nécessairesavant d'envisager un retour à ce dispositif.
"Le dossier du LPA doit être épuré detoutes les carences et les lacunes qui avaient amené les pouvoirs à geler cetteformule", a indiqué emmar, ajoutant que son département ministériel a "réuni récemment des experts et responsables du secteur pour examiner les conditions d'unerelance du LPA mais sous une nouvelle forme".
En somme, il a réaffirmé que lelogement restait "la priorité de l'Etat", indiquant que "l'année 2018 sera une année pleine de programmes et que la priorité de son département est de lancer tous les programmes qui n'ont pas connu un début de réalisation dont il estime le nombre à quelque 320.000 logements". Temmar a assuré que "l'Etat respectera ses engagements et que les personnes qui ont payé et qui ont reçu l'ordre de versement aurontleur appartement".
Sur l'année 2018, a-t-il précisé, "120.000 logements location-vente seront lancés, 80.000 aides au logement de type formule rurale seront distribuées et qu'environ70.000 logements de type LPA sont aussi inscrits au programme de 2018". Sur la question des recours des souscripteursde l'AADL, il a indiqué qu'ils avaientété traités, ajoutant qu'il a "même ouvert une page facebook pour répondre et s'informer des problèmes des citoyens concernés par cette formule".
Une nouvelle formule destinée à la location de logements "sera introduite dans le marché du logement dans l'objectif de diversifier l'offre et de satisfaire la demande", a indiqué dimanche le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Temmar. Intervenant sur les ondes de la Radio nationale, Temmar a indiqué que le "marché locatif, qui est souvent un segment occulté, devrait faire l'objet d'une réflexion et d'étude pour diversifier l'offre de logement", indiquant toutefois que son secteur "oeuvre à étudier tous les segments qui peuvent apporter un plus pour la diversification de l'offre en matière d'habitat".
Temmar a expliqué que dans "les autres pays, le marché locatif est celui qui absorbe une grande partie de la demande, tout en exprimant sa détermination à oeuvrer pour diversifier le marché locatif à travers des formules différentes qui permettront au citoyen de choisir celle qui lui convient davantage, et ce, en fonction de son revenu". "La nouvelle formule dédiée à la location est la mieux indiquée du fait que (la charge financière du) Trésor public sera allégée. L'année 2018 sera une année riche de programmes de logements", s'est-il engagé.
Concernant la formule de Logement participatif aidé (LPA), suspendue depuis 2012, le ministre a indiqué que ce dispositif serait relancé en 2018 avec de nouvelles conditions et plus de garantie dans l'objectif de diversifier l'offre et de satisfaire la demande. Selon lui, cette formule permettra à laclasse moyenne d'accéder au logement touten réduisant la tension sur les autres formulescomme l'AADL, LSP et LPP.
Une réintroduction de la formule LPA dansla nomenclature des formules adoptées par le secteur de l'habitat, a-t-il expliqué, est btributaire d'une somme DA garanties et de mécanismes susceptibles d'éviter la reproduction des "erreurs" du passé.Il a, toutefois, relevé l'importance de faireun état des lieux approfondi par rapport àce qui a été réalisé dans le cadre de cetteformule, d'identifier les insuffisances envue d'apporter les correctifs nécessairesavant d'envisager un retour à ce dispositif.
"Le dossier du LPA doit être épuré detoutes les carences et les lacunes qui avaient amené les pouvoirs à geler cetteformule", a indiqué emmar, ajoutant que son département ministériel a "réuni récemment des experts et responsables du secteur pour examiner les conditions d'unerelance du LPA mais sous une nouvelle forme".
En somme, il a réaffirmé que lelogement restait "la priorité de l'Etat", indiquant que "l'année 2018 sera une année pleine de programmes et que la priorité de son département est de lancer tous les programmes qui n'ont pas connu un début de réalisation dont il estime le nombre à quelque 320.000 logements". Temmar a assuré que "l'Etat respectera ses engagements et que les personnes qui ont payé et qui ont reçu l'ordre de versement aurontleur appartement".
Sur l'année 2018, a-t-il précisé, "120.000 logements location-vente seront lancés, 80.000 aides au logement de type formule rurale seront distribuées et qu'environ70.000 logements de type LPA sont aussi inscrits au programme de 2018". Sur la question des recours des souscripteursde l'AADL, il a indiqué qu'ils avaientété traités, ajoutant qu'il a "même ouvert une page facebook pour répondre et s'informer des problèmes des citoyens concernés par cette formule".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.