«Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Deux frères écrasés par un train    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Une aubaine pour Sonatrach    Le Maroc veut-il la guerre?    L'issue des négociations semble proche    Le Kenya se réveille avec des interrogations    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Les engagements de Belabed    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Vingt médailles pour les Algériens à 24h de la clôture    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Saisie de 250 quintaux de son destinés à la spéculation illicite    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Le Président Poutine accuse les élites occidentales    Skikda Un incendie maîtrisé    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Lancement d'un programme d'appui spécifique au cinéma au théâtre et à la musique    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Maroc: trois morts par asphyxie dans un puits d'extraction de charbon au nord-est du pays    Judo / Jeux de la solidarité islamique 2022 : l'argent pour Asselah, le bronze pour Ouallal    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    La canicule continuera d'affecter l'Est du pays jusqu'à mercredi    Rentrée 2022-2023 : le ministère de l'Education publie la liste officielle des fournitures scolaires    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    La faim plus menaçante    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Le vieux de mon village    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nouvelle poussée de fièvre sociale en Tunisie
Les affrontements reprennent entre manifestants et forces de l'ordre
Publié dans Le Midi Libre le 11 - 01 - 2018

Selon des médias locaux, de nouvelles échauffourées ont éclaté, à nouveau dans la nuit de mardi à mercredi en Tunisie.
Selon des médias locaux, de nouvelles échauffourées ont éclaté, à nouveau dans la nuit de mardi à mercredi en Tunisie.
Ces manifestations de rue, en contestation de la cherté de la vie induite par l'entrée en vigueur d'un budget d'austérité dès le 1er janvier 2018, impliquant des hausses de prix drastiques, opposent les manifestants aux forces de l'ordre. C'est la deuxième nuit de troubles où, jusque-là, on enregistre 1 mort, des dizaines de blessés, dont 49 policiers et plus de 200 individus arrêtés lors de heurts dans plusieurs villes du pays, a annoncé, mercredi, le ministère de l'Intérieur. Les mêmes échos font part d'un important déploiement de la Police et de l'Armée dans plusieurs villes tunisiennes, dont Tebourba, lieu d'enterrement de l'homme décédé, lors des affrontements de la nuit précédente.
Ce décès entretient la polémique, le ministère de l'Intérieur démentant qu'il ait été tué par la Police, quand les manifestants parlent de "martryr". Selon plusieurs sources les autorités ont fait usage du gaz lacrymogène pour disperser les foules, ainsi que le déploiement d'unités de l'armée pour protéger les institutions publiques dans certains endroits.
Jelma
Des unités de l'Armée nationale ont été déployées près des institutions et établissements publics à Jelma, dans le gouvernorat de Sidi- Bouzid, après que des heurts aient éclaté, mardi, entre manifestants et forces de l'ordre. Les protestataires, dont plusieurs écoliers et lycéens, ont bloqué la route nationale numéro 3 reliant Tunis à Gafsa, mis le feu à des pneus et lancé des pierres sur les forces de l'ordre qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène. Auparavant, plusieurs manifestants se sont rassemblés devant le siège de la délégation de Jelma pour protester contre la hausse des prix et les nouvelles charges fiscales imposées par la loi des finances 2018.
Sidi-Bouzid
À Sidi-Bouzid des manifestations ont débuté aux alentours de 22 h dans la ville. Plusieurs routes ont été coupées par l'usage de pneus brûlés et d'amas de pierres. La police a fait usage de bombes lacrymogène pour disperser les manifestants. L'armée a été dépêchée pour protéger les établissements publics mais également les supermarchés.
Tebourba, la Mannouba
Les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont aussi repris, mardi après-midi, dans la ville de Tebourba. Les forces de l'ordre ont fait usage du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants dont la plupart sont des jeunes qui ont répliqué avec des jets de pierre et bloqué l'accès à plusieurs rues de la ville. Des unités de l'armée nationale ont été déployées au centre ville de Tebourba, et à l'avenue principale de la ville d'El-Battan pour protéger les établissements publics. Malgré tout, selon Shems Fm, des individus ont empêché des ambulances de venir en aide à des personnes blessées.
Kélibia
Selon Shems FM, la ville de Kélibia connait également un rassemblement de jeunes qui auraient fermé la route principale, ce qui aurait poussé les autorités à envoyer d'importants renforts. Selon le délégué de Kélibia, la situation s'est vite stabilisée. Les mesures sécuritaires nécessaires ont été prises a-t-il indiqué. En effet, des unités de l'armée ont pris position au niveau des bâtiments étatiques, des banques et des entreprises privées.
Sousse
Selon Mosaïque Fm, les affrontements entre police et manifestants ont atteint la ville de Sousse. Selon la radio, des manifestants ont tenté de prendre d'assaut un centre commercial à Khzema avant d'être empêchés par la police. Par ailleurs, plusieurs routes ont été bloquées par les manifestants avec des pneus brûlés. Des jets de pierres contre le poste de police de Bouhsina ont aussi été recensés.
Selon Jawhara Fm, des manifestants ont tenté de forcer l'entrée du dépôt municipal à Kalaa Kbira. Le commissaire adjoint du poste de police de Sahloul a par ailleurs été pris à parti par des individus qui lui ont jeté des pierres. Selon Mosaïque Fm, ce dernier a été transporté à l'hôpital de Sahloul après avoir été blessé à la tête.
Kébili
Les entrées de la ville de Kébili ont été fermées par plusieurs manifestants selon Mosaïque FM. La police a utilisé du gaz lacrymogène pour éloigner des manifestants qui ont tenté de s'approcher du poste de police. Par ailleurs, des unités de l'armée ont été positionnées au centre de la ville près d'un centre commercial mais aussi au niveau des locaux sécuritaires. Toujours selon la même source, l'armée a effectué des tirs de sommation pour éloigner des manifestants.
Béja
À Béja, à la cité El Mezara, des dizaine de manifestants ont pris à parti la police en caillassant plusieurs véhicules policiers. La police tenterai de séparer les manifestants. Du côté de Nefza, des individus ont brûlé le poste de police ainsi que deux véhicules policiers. Le siège de la municipalité a également été vandalisé. Selon Shems Fm, la recette des finances et un hôtel de la région ont également été la cible des manifestants. L'armée a été dépêchée pour sécuriser les lieux stratégiques.
Gafsa
Des manifestants ont tenté de bloquer la route nationale 15 à El Gsar avant d'être dispersés par la police. Un membre de la Protection civile a également été blessé.
Ben Arous
Plusieurs personnes ont bloqué la route nationale numéro 1 en brûlant des pneus au niveau de la délégation de Hammam-Chatt annonce Shems FM. Par ailleurs alors qu'une vidéo fait le tour des réseaux sociaux quant au pillage d'un supermarché par des manifestants à Yasminette à Ben-Arous, le gouverneur Abdellatif Missaoui a nié à Shems FM tout pillage indiquant qu'il y a seulement des tentatives gérées calmement par les forces de l'ordre. Il a par ailleurs nié la fermeture des routes par des manifestants.
El Jdaïda
Selon le secrétaire général adjoint du Syndicat général des brigades d'intervention Nassim Rouissi, à El Jdaida au gouvernorat de la Manouba, plusieurs individus ont réussi à pénétrer au dépôt municipal et à voler des motos mais aussi d'autres objets. Par ailleurs, selon lui, la statue en l'honneur du martyr de la Garde nationale Nidhal Trabelsi, présente l'entrée de la ville a été saccagée par les manifestants, ce qu'a nié la soeur de Nidhal Trabelsi.
Korba
Des affrontements ont opposé policiers et manifestants à Korba, gouvernorat de Nabeul. Réunis en grand nombre au centre-ville, les manifestants ont jeté des pierres sur la police et ont brûlé des poubelles rapporte Shems FM citant la TAP. Du gaz lacrymogène a été utilisé par la police pour disperser les manifestants.
Nabeul
Des individus ont lancé des cocktails molotov contre des agents de police à Nabeul a annoncé Mosaïque Fm. L'armée, la garde nationale et la police se sont positionnés à l'entrée de la ville au niveau de la Jarre afin de protéger les établissements publics et les centre commerciaux. À Hammamet Nord, au niveau de la bretelle d'entrée, des individus ont bloqué la route avec des pneus brûlés. La police tente de disperser les manifestants rapporte la radio.
Bizerte
Plusieurs individus ont tenté de saccager deux distributeurs bancaires à Bizerte annonce Mosaïque Fm avant d'en être empêché par la police. Les individus ont réussi à prendre la fuite vers des ruelles environnantes ajoute la radio.
Siliana
La route entre El-Fahs et Bouarada a été coupée par des manifestants utilisant des pneus brûlés. L'armée a été dépêchée pour protéger les établissements publics. Des individus ont tout de même tenté de forcer un supermarché et un distributeur bancaire à Bouarada ajoute la même source.
Menzel-Bourguiba et Zarzouna
À Menzel-Bourguiba et Zarzouna, l'armée a réussi à maîtriser des manifestants qui ont tenté de bloquer plusieurs routes avec des pneus brûlés sans affrontements rapporte la radio Mosaïque Fm.
Sfax
Plusieurs routes menant aux quartiers populaires de Sfax ont été coupées par des manifestants a indiqué radio Mosaïque Fm. La police a réussi à maîtriser la situation et à arrêter de nombreuses personnes.
Ces manifestations de rue, en contestation de la cherté de la vie induite par l'entrée en vigueur d'un budget d'austérité dès le 1er janvier 2018, impliquant des hausses de prix drastiques, opposent les manifestants aux forces de l'ordre. C'est la deuxième nuit de troubles où, jusque-là, on enregistre 1 mort, des dizaines de blessés, dont 49 policiers et plus de 200 individus arrêtés lors de heurts dans plusieurs villes du pays, a annoncé, mercredi, le ministère de l'Intérieur. Les mêmes échos font part d'un important déploiement de la Police et de l'Armée dans plusieurs villes tunisiennes, dont Tebourba, lieu d'enterrement de l'homme décédé, lors des affrontements de la nuit précédente.
Ce décès entretient la polémique, le ministère de l'Intérieur démentant qu'il ait été tué par la Police, quand les manifestants parlent de "martryr". Selon plusieurs sources les autorités ont fait usage du gaz lacrymogène pour disperser les foules, ainsi que le déploiement d'unités de l'armée pour protéger les institutions publiques dans certains endroits.
Jelma
Des unités de l'Armée nationale ont été déployées près des institutions et établissements publics à Jelma, dans le gouvernorat de Sidi- Bouzid, après que des heurts aient éclaté, mardi, entre manifestants et forces de l'ordre. Les protestataires, dont plusieurs écoliers et lycéens, ont bloqué la route nationale numéro 3 reliant Tunis à Gafsa, mis le feu à des pneus et lancé des pierres sur les forces de l'ordre qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène. Auparavant, plusieurs manifestants se sont rassemblés devant le siège de la délégation de Jelma pour protester contre la hausse des prix et les nouvelles charges fiscales imposées par la loi des finances 2018.
Sidi-Bouzid
À Sidi-Bouzid des manifestations ont débuté aux alentours de 22 h dans la ville. Plusieurs routes ont été coupées par l'usage de pneus brûlés et d'amas de pierres. La police a fait usage de bombes lacrymogène pour disperser les manifestants. L'armée a été dépêchée pour protéger les établissements publics mais également les supermarchés.
Tebourba, la Mannouba
Les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont aussi repris, mardi après-midi, dans la ville de Tebourba. Les forces de l'ordre ont fait usage du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants dont la plupart sont des jeunes qui ont répliqué avec des jets de pierre et bloqué l'accès à plusieurs rues de la ville. Des unités de l'armée nationale ont été déployées au centre ville de Tebourba, et à l'avenue principale de la ville d'El-Battan pour protéger les établissements publics. Malgré tout, selon Shems Fm, des individus ont empêché des ambulances de venir en aide à des personnes blessées.
Kélibia
Selon Shems FM, la ville de Kélibia connait également un rassemblement de jeunes qui auraient fermé la route principale, ce qui aurait poussé les autorités à envoyer d'importants renforts. Selon le délégué de Kélibia, la situation s'est vite stabilisée. Les mesures sécuritaires nécessaires ont été prises a-t-il indiqué. En effet, des unités de l'armée ont pris position au niveau des bâtiments étatiques, des banques et des entreprises privées.
Sousse
Selon Mosaïque Fm, les affrontements entre police et manifestants ont atteint la ville de Sousse. Selon la radio, des manifestants ont tenté de prendre d'assaut un centre commercial à Khzema avant d'être empêchés par la police. Par ailleurs, plusieurs routes ont été bloquées par les manifestants avec des pneus brûlés. Des jets de pierres contre le poste de police de Bouhsina ont aussi été recensés.
Selon Jawhara Fm, des manifestants ont tenté de forcer l'entrée du dépôt municipal à Kalaa Kbira. Le commissaire adjoint du poste de police de Sahloul a par ailleurs été pris à parti par des individus qui lui ont jeté des pierres. Selon Mosaïque Fm, ce dernier a été transporté à l'hôpital de Sahloul après avoir été blessé à la tête.
Kébili
Les entrées de la ville de Kébili ont été fermées par plusieurs manifestants selon Mosaïque FM. La police a utilisé du gaz lacrymogène pour éloigner des manifestants qui ont tenté de s'approcher du poste de police. Par ailleurs, des unités de l'armée ont été positionnées au centre de la ville près d'un centre commercial mais aussi au niveau des locaux sécuritaires. Toujours selon la même source, l'armée a effectué des tirs de sommation pour éloigner des manifestants.
Béja
À Béja, à la cité El Mezara, des dizaine de manifestants ont pris à parti la police en caillassant plusieurs véhicules policiers. La police tenterai de séparer les manifestants. Du côté de Nefza, des individus ont brûlé le poste de police ainsi que deux véhicules policiers. Le siège de la municipalité a également été vandalisé. Selon Shems Fm, la recette des finances et un hôtel de la région ont également été la cible des manifestants. L'armée a été dépêchée pour sécuriser les lieux stratégiques.
Gafsa
Des manifestants ont tenté de bloquer la route nationale 15 à El Gsar avant d'être dispersés par la police. Un membre de la Protection civile a également été blessé.
Ben Arous
Plusieurs personnes ont bloqué la route nationale numéro 1 en brûlant des pneus au niveau de la délégation de Hammam-Chatt annonce Shems FM. Par ailleurs alors qu'une vidéo fait le tour des réseaux sociaux quant au pillage d'un supermarché par des manifestants à Yasminette à Ben-Arous, le gouverneur Abdellatif Missaoui a nié à Shems FM tout pillage indiquant qu'il y a seulement des tentatives gérées calmement par les forces de l'ordre. Il a par ailleurs nié la fermeture des routes par des manifestants.
El Jdaïda
Selon le secrétaire général adjoint du Syndicat général des brigades d'intervention Nassim Rouissi, à El Jdaida au gouvernorat de la Manouba, plusieurs individus ont réussi à pénétrer au dépôt municipal et à voler des motos mais aussi d'autres objets. Par ailleurs, selon lui, la statue en l'honneur du martyr de la Garde nationale Nidhal Trabelsi, présente l'entrée de la ville a été saccagée par les manifestants, ce qu'a nié la soeur de Nidhal Trabelsi.
Korba
Des affrontements ont opposé policiers et manifestants à Korba, gouvernorat de Nabeul. Réunis en grand nombre au centre-ville, les manifestants ont jeté des pierres sur la police et ont brûlé des poubelles rapporte Shems FM citant la TAP. Du gaz lacrymogène a été utilisé par la police pour disperser les manifestants.
Nabeul
Des individus ont lancé des cocktails molotov contre des agents de police à Nabeul a annoncé Mosaïque Fm. L'armée, la garde nationale et la police se sont positionnés à l'entrée de la ville au niveau de la Jarre afin de protéger les établissements publics et les centre commerciaux. À Hammamet Nord, au niveau de la bretelle d'entrée, des individus ont bloqué la route avec des pneus brûlés. La police tente de disperser les manifestants rapporte la radio.
Bizerte
Plusieurs individus ont tenté de saccager deux distributeurs bancaires à Bizerte annonce Mosaïque Fm avant d'en être empêché par la police. Les individus ont réussi à prendre la fuite vers des ruelles environnantes ajoute la radio.
Siliana
La route entre El-Fahs et Bouarada a été coupée par des manifestants utilisant des pneus brûlés. L'armée a été dépêchée pour protéger les établissements publics. Des individus ont tout de même tenté de forcer un supermarché et un distributeur bancaire à Bouarada ajoute la même source.
Menzel-Bourguiba et Zarzouna
À Menzel-Bourguiba et Zarzouna, l'armée a réussi à maîtriser des manifestants qui ont tenté de bloquer plusieurs routes avec des pneus brûlés sans affrontements rapporte la radio Mosaïque Fm.
Sfax
Plusieurs routes menant aux quartiers populaires de Sfax ont été coupées par des manifestants a indiqué radio Mosaïque Fm. La police a réussi à maîtriser la situation et à arrêter de nombreuses personnes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.