Santé de Bouteflika et relations algéro-françaises : Quand Bajolet se lâche…    ANP : Gaïd Salah installe le nouveau commandant des forces terrestres    «Nous craignons un règlement de comptes»    Le RCD réaffirme sa position    Reddition de deux terroristesà Tamanrasset    ETRHB va obtenir la totalité des actifs du groupe espagnol Villar Mir dans Fertial : Les travailleurs protestent et interpellent le ministre de l'energie    Entre les menaces de Trump et les divisions au sein de l'OPEP : Difficile et houleuse sera la réunion d'Alger    Allemagne : Alstom lance l'aventure du train à hydrogène    CMAE: Zerouati examine avec ses homologues africains les défis de l'environnement dans le continent    Caisse nationale des assurances sociales La situation financière de l'institution est "équilibrée"    L'Algérie "resserre l'étau sur les groupes armés terroristes dans la région"    Syrie : Un sommet russo-turc pour déterminer l'avenir de la province d'Idlib    Sahara occidental : Le Front Polisario dépose plainte au Tribunal de Paris contre une société française    Guerre commerciale : La Chine ne dévaluera "jamais" le yuan    L'Algérie suspend la protection policière    Jaafari dénonce l'agression israélienne    Le MCA en péril à Oran    Engloutissement de deux enfants dans l'oued Mellah    2 morts et sauvetage de 11 personnes bloquées dans leurs voitures    Coups de couteau, viols et rixes mortelles… c'est l'été meurtrier La France est-elle devenue un pays violent ?    Pluies torrentielles à Bouira : Routes coupées et commerces inondés à Ighrem    Catastrophes naturelles en Algérie : 25 milliards de dinars de pertes en 2018    La bravoure des habitants d'El Kantouli    "Achoura" noire à Constantine    A Alger, les femmes ne sont en sécurité nulle part !    Maurice Audin revient cette semaine !    «Le GPRA, précurseur d'une diplomatie révolutionnaire et moderne»    Témoignage sur le parcours de Boualem Bessaïh :    Les promesses des dirigeants déjouent la grève des joueurs    Le supporter serait-il pris par la mauvaise gestion ?    Bendjemil désigné nouvel entraîneur national    Un appel au don de sang entendu    Les gagnants du Leapfrog Hack intègrent Sofrecom Tunisie pour un stage d'été    Des milliers d'employés de l'Unrwa manifestent à Ghaza contre des licenciements    Plus de prérogatives aux élus ?    Les habitants de Djanet fêtent la S'beiba    Gaïd Salah à l'installation du nouveau commandant des Forces Terrestres: «La sécurité de l'Algérie est au centre de nos priorités»    Ligue 1 Mobilis MCO – MCA, gare au perdant!    Les carnets de Hartmut Elsenhans de Rachid Ouaissa: La France reconnaitra-t-elle tous ses crimes ?    Leader de la Ligue 1 Mobilis: La JSK enfonce le CRB    La Hollande propose son soutien : Des opérateurs exposent les maux de l'exportation algérienne    Le football national… au plus bas    Equipe nationale : Belmadi dirigera la sélection des «locaux»    Djamel Allam vu par ses proches et ses amis : Un poète d'une grande sensibilité et immense générosité    Lutte antiterroriste : «L'Algérie resserre l'étau sur les groupes terroristes dans la région»    L'histoire est écrite par les vainqueurs mais l'histoire des vainqueurs n'est pas l'histoire qui finit, tôt ou tard, par reprendre ses droits    Le peuple algérien n'arrive pas à trouver l'organisation et le mot d'ordre fédérateur    Le PCF a boycotté le PAGS et continuait à inviter le FLN à sa place    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Houda-Imane Faraoun promet une amélioration avant fin 2018
Débit de la connexion internet
Publié dans Le Midi Libre le 19 - 06 - 2018

Les deux nouveaux câbles sous-marins de fibre optique,devant améliorer lesconnexions internet en Algérie,seront mis à l'essai durant le dernier trimestre de l'année en cours.
Les deux nouveaux câbles sous-marins de fibre optique,devant améliorer lesconnexions internet en Algérie,seront mis à l'essai durant le dernier trimestre de l'année en cours.
L'annonce en a été faite, hier, par Houda- Imane Faraoun, ministre de la Poste,des Télécommunications, desTechnologies et duNumérique sur les ondes dela chaîne III de la Radio nationale.
Le premier câble va relier Alger et Oran àl'Espagne (Valence) et le deuxième relieraAnnaba à un câble international enMéditerranée facilitant l'accès à l'Asie. "Celapermettra d'avoir assez de débit pour tous lesAlgériens en plus de la sécurité.En plus de la capacité de connectivité qu'onva acheter à l'étranger, il y a le réseau interwilayasde haut débit qu'il faut renforcer. Entre chacune des wilayas, il faudrait plusieurs câblesd'interconnexion (...) Tout cela a étérefait. Il reste quelques wilayas, notammentdans le grandSud, parce que c'est extrêmementvaste", a précisé la ministre.
Un tiers des clients d'Algérie Télécom sont à Alger
Houda Faraoun a rappelé qu'Algérie Télécom a trois millions de clients en résidentiel actuellement. "Si tous ces clients optaient pour undébit de 20 Mega, le débit actuel ne suffiraitpas. Rétablir un bon débit d'Internet ne peutpas se faire en une seule opération. Nous avons un territoire très large avec un réseau qui a cumulébeaucoup de problèmes. Un réseau qui n'a pas subi de modernisation etd'assainissement", a-t-elle justifié.
L'Algériepossède actuellement 120.000 kilomètres deréseau de fibre optique.Selon la ministre, un tiers des clients d'Algérie Télécom se trouve à Alger où le réseau est sous-dimensionné. "Le réseaumétropolitain d'Alger est le plus archaïque. Ila été conçu pour transporter la voix etlorsqu'on a ajouté l'internet, le réseau n'a pasété mis àniveau.
Progressivement, noussommes en train de mettre à niveau le réseaucompte tenu de la complexité du tissu urbain",a-t-elle souligné.Malgré ces lacunes, il existe en Algérie, selonla ministre, un réseau qui permet l'amorce del'économie numérique. "Ce qui manque parcontre, c'est l'état d'esprit du secteur économiquequi doit investir dans le contenu. Investir dans le numérique ne veut pas direacheter de la fibre (optique) et de la déployer.Investir dans le numérique, c'est investir dansla valeur ajoutée, dans les moyens d'optimisation,dans le contenu, dans l'hébergementet dans les data centers", a-t-elle expliqué.
Test "grandeur nature" des TPE d'Enie à la fin juin
Houda Faraoun a annoncé que les textes d'application de la loi sur le commerce électronique,adoptée par le Parlement en février2018, seront déposés au niveau du gouvernementla semaine prochaine. À la fin du moisen cours, des TPE (Terminaux de payementélectroniques), fabriqués par l'Enie Sidi Bel-Abbès, seront testés dans l'Algérois.
Identifier "le modèle économique" avant de créer la Banque postale
"On a de l'argent, on peut envisager de passer à laBanque postale. Il faudrait déposer un dossierauprès de la Banque d'Algérie pour avoir la licence d'être une banque. Si on ne met pas tous les facteurs pour que ça réussisse, vautmieux ne pas créer cette banque postale.
Avant de déposer le dossier, il faut identifier exactement le modèle économique : quels services ?Quel coût ? Quel système d'information?Quelle formation ?Quel leadership ? Lemétier postal diffère du métier bancaire", a préconisé la ministre précisant que la "Postecommencera à assurer des services bancaires d'une manière progressive. On demandera l'autorisation de la Banque d'Algérie pourdévelopper, par exemple, une forme d'épargne pour les ménages, une forme de facilité de caisse.
Ces services bancaires permettront de générer des bénéfices et de s'approprier le métier en attendant la création de la Banque postale. Cette transition se fera en 2019", at- elle annoncé. Pour la ministre, "avoir desagences bancaires de proximité permet de multiplier l'inclusion bancaire dans le pays.Les PME et les salariés pourraient, selon elle,être intéressés par la future Banque postale".
Mobilis, candidat pour une licence mobile au Mali
Houda Faraoun s'est montrée très optimistequant à la possibilité pour Mobilis de s'implanter auMali qui amis en vente sa quatrième licence mobile. "Tous les facteurs de réussite sont de notre côté au Mali. Notre dossier est bien ficelé. Nous avons fait une offre trèsintéressante", a indiqué la ministre, ajoutant que ce marché devrait permettre à Mobilis de devenir une entreprise très performante.
Il en est demême pour la présence de Mobilis enEspagne, ajoute la première responsable du secteur. "Le projet de Mobilis en Espagne est en phase finale. Le câble déployé a atterri sur les côtés espagnoles. Les derniers aménagementsdevraient intervenir au début du mois d'octobre prochain pour une connexion au réseau urbain de Valence", a-t-elle conclu.
L'annonce en a été faite, hier, par Houda- Imane Faraoun, ministre de la Poste,des Télécommunications, desTechnologies et duNumérique sur les ondes dela chaîne III de la Radio nationale.
Le premier câble va relier Alger et Oran àl'Espagne (Valence) et le deuxième relieraAnnaba à un câble international enMéditerranée facilitant l'accès à l'Asie. "Celapermettra d'avoir assez de débit pour tous lesAlgériens en plus de la sécurité.En plus de la capacité de connectivité qu'onva acheter à l'étranger, il y a le réseau interwilayasde haut débit qu'il faut renforcer. Entre chacune des wilayas, il faudrait plusieurs câblesd'interconnexion (...) Tout cela a étérefait. Il reste quelques wilayas, notammentdans le grandSud, parce que c'est extrêmementvaste", a précisé la ministre.
Un tiers des clients d'Algérie Télécom sont à Alger
Houda Faraoun a rappelé qu'Algérie Télécom a trois millions de clients en résidentiel actuellement. "Si tous ces clients optaient pour undébit de 20 Mega, le débit actuel ne suffiraitpas. Rétablir un bon débit d'Internet ne peutpas se faire en une seule opération. Nous avons un territoire très large avec un réseau qui a cumulébeaucoup de problèmes. Un réseau qui n'a pas subi de modernisation etd'assainissement", a-t-elle justifié.
L'Algériepossède actuellement 120.000 kilomètres deréseau de fibre optique.Selon la ministre, un tiers des clients d'Algérie Télécom se trouve à Alger où le réseau est sous-dimensionné. "Le réseaumétropolitain d'Alger est le plus archaïque. Ila été conçu pour transporter la voix etlorsqu'on a ajouté l'internet, le réseau n'a pasété mis àniveau.
Progressivement, noussommes en train de mettre à niveau le réseaucompte tenu de la complexité du tissu urbain",a-t-elle souligné.Malgré ces lacunes, il existe en Algérie, selonla ministre, un réseau qui permet l'amorce del'économie numérique. "Ce qui manque parcontre, c'est l'état d'esprit du secteur économiquequi doit investir dans le contenu. Investir dans le numérique ne veut pas direacheter de la fibre (optique) et de la déployer.Investir dans le numérique, c'est investir dansla valeur ajoutée, dans les moyens d'optimisation,dans le contenu, dans l'hébergementet dans les data centers", a-t-elle expliqué.
Test "grandeur nature" des TPE d'Enie à la fin juin
Houda Faraoun a annoncé que les textes d'application de la loi sur le commerce électronique,adoptée par le Parlement en février2018, seront déposés au niveau du gouvernementla semaine prochaine. À la fin du moisen cours, des TPE (Terminaux de payementélectroniques), fabriqués par l'Enie Sidi Bel-Abbès, seront testés dans l'Algérois.
Identifier "le modèle économique" avant de créer la Banque postale
"On a de l'argent, on peut envisager de passer à laBanque postale. Il faudrait déposer un dossierauprès de la Banque d'Algérie pour avoir la licence d'être une banque. Si on ne met pas tous les facteurs pour que ça réussisse, vautmieux ne pas créer cette banque postale.
Avant de déposer le dossier, il faut identifier exactement le modèle économique : quels services ?Quel coût ? Quel système d'information?Quelle formation ?Quel leadership ? Lemétier postal diffère du métier bancaire", a préconisé la ministre précisant que la "Postecommencera à assurer des services bancaires d'une manière progressive. On demandera l'autorisation de la Banque d'Algérie pourdévelopper, par exemple, une forme d'épargne pour les ménages, une forme de facilité de caisse.
Ces services bancaires permettront de générer des bénéfices et de s'approprier le métier en attendant la création de la Banque postale. Cette transition se fera en 2019", at- elle annoncé. Pour la ministre, "avoir desagences bancaires de proximité permet de multiplier l'inclusion bancaire dans le pays.Les PME et les salariés pourraient, selon elle,être intéressés par la future Banque postale".
Mobilis, candidat pour une licence mobile au Mali
Houda Faraoun s'est montrée très optimistequant à la possibilité pour Mobilis de s'implanter auMali qui amis en vente sa quatrième licence mobile. "Tous les facteurs de réussite sont de notre côté au Mali. Notre dossier est bien ficelé. Nous avons fait une offre trèsintéressante", a indiqué la ministre, ajoutant que ce marché devrait permettre à Mobilis de devenir une entreprise très performante.
Il en est demême pour la présence de Mobilis enEspagne, ajoute la première responsable du secteur. "Le projet de Mobilis en Espagne est en phase finale. Le câble déployé a atterri sur les côtés espagnoles. Les derniers aménagementsdevraient intervenir au début du mois d'octobre prochain pour une connexion au réseau urbain de Valence", a-t-elle conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.