Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Commémoration du printemps berbère et du printemps noir.. Imposante marche contre l'oubli et le déni à Bouira    Rassemblement des militants et cadres du RND pour exiger son départ.. Ouyahia charge Chihab    Elles sont de l'ordre de 17 %.. Les recettes douanières en hausse    Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    ETRHB Haddad à Tizi Ouzou.. Incertitude et angoisse des travailleurs    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Lutte contre la criminalité.. Interpellations à Tlemcen, Tébessa, et Aïn defla    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Du chocolat fourré aux psychotropes !    France.. Les protestations continuent    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Sous le signe de «dégage !»    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    En bref…    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des divergences avant même le coup d'envoi
Sommet de l'opposition
Publié dans Le Midi Libre le 20 - 02 - 2019

Plusieurs partis et personnalités de l'opposition doivent se réunir aujourd'hui Alger lors d'un sommet initié par Abdallah Djaballah, président du parti El Adala.
Plusieurs partis et personnalités de l'opposition doivent se réunir aujourd'hui Alger lors d'un sommet initié par Abdallah Djaballah, président du parti El Adala.
Ce sommet a pour objectif de tenter de trouver un compromis pour la désignationd'un candidat unique de l'oppositionqui affronterait le Président sortantAbdelaziz Bouteflika, en quête d'uncinquième mandat.La réunion doit notamment permettre de discuter du programme que devrait défendre un éventuel candidat unique de l'opposition,ainsi que des réformes à mener "surl'ossature législative à adopter pourreconstruire l'Etat et la société", a expliquéLakhdar Benkhelaf, responsable au sein duparti El Adala. La réunion devra égalementdiscuter de l'éventuelle désignation d'uncandidat de consensus entre l'opposition.Deux personnalités de premier devraientêtre présentes à cette rencontre, à savoir Abderrazak Makri, président duMouvement de la société pour la paix(MSP), et Ali Benflis, président de TalaieEl Hourriyet. La présence de TaharBenbaibèche, Noureddine Bahbouh, KarimTabou, Mohamed Saïd, Abdelaziz Rahabi,Saâd Bouakba, Abdelaziz Ghermoul,Abdelkader Bengrina (ou un autre représentantd'El Bina), Ahmed Benbitour etMohamed Abbas a également été confirmée.Plusieurs partis phares de l'oppositionont cependant annoncé qu'ils ne participeraient pas à cette rencontre, s'excluant ainsi de facto de l'initiative.
Il s'agit notamment du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), qui a d'ores et déjà choisi la voie du boycott en annonçant rejeter "énième opération de désignation d'un Chef de l'Etat". De même pour le Front des forces socialistes (FFS), qui a annoncé qu'il ne "présenterapas de candidat et ne soutiendra aucun candidat dont la participation ne servirait qu'à donner une façade faussement démocratique à un scrutin fermé d'avance au profit du candidat du régime". Le Parti des travailleurs (PT) s'est lui aussi distancé de l'initiative. Youcef Tazibt, membre du bureau politique (BP) et député d'Alger, s'est franchement démarqué de la démarche dans un contexte où le PT n'a même pas encore tranché la question de sa participation au scrutin présidentiel.
L'autre absent est Ali Ghediri, candidat à la candidature aux prochaines présidentielles., Son coordinateur de campagne, Mokrane Aït Larbi, a en effet annoncé ce mardi que Ghediri ne participera pas à la rencontre, démentant ainsi les affirmations du parti El Adala qui avait confirmé la présence du candidat. Abdallah Djaballah s'est d'ailleurs déclaré "étonné" par la décision et a réitéré son invitation à Ali Ghediri. "Lors de notre rencontre, il était d'accord avec la démarche et sur l'idée d'un candidat unique de l'opposition", a affirmé hier Djaballah dans une déclaration à TSA.
Abderrazak Makri dément avoir critiqué Ghediri
Le président du MSP Abderrazak Makri a démenti hier avoir critiqué le candidat à la candidature à l'élection présidentielle Ali Ghediri, en réponse à "certains médias" qu ont, selon lui, "relayé des propos dénué denvérité". "Je n'ai d'aucune façon parlé ducandidat Ghediri puisque je ne le connais pas et il ne m'est pas arrivé de le rencontrer", a écrit Makri, sur sa page Facebook. M. Makri se démarque de "toute interprétation de la part de parties qui veulent diviserla classe politique".
Ce sommet a pour objectif de tenter de trouver un compromis pour la désignationd'un candidat unique de l'oppositionqui affronterait le Président sortantAbdelaziz Bouteflika, en quête d'uncinquième mandat.La réunion doit notamment permettre de discuter du programme que devrait défendre un éventuel candidat unique de l'opposition,ainsi que des réformes à mener "surl'ossature législative à adopter pourreconstruire l'Etat et la société", a expliquéLakhdar Benkhelaf, responsable au sein duparti El Adala. La réunion devra égalementdiscuter de l'éventuelle désignation d'uncandidat de consensus entre l'opposition.Deux personnalités de premier devraientêtre présentes à cette rencontre, à savoir Abderrazak Makri, président duMouvement de la société pour la paix(MSP), et Ali Benflis, président de TalaieEl Hourriyet. La présence de TaharBenbaibèche, Noureddine Bahbouh, KarimTabou, Mohamed Saïd, Abdelaziz Rahabi,Saâd Bouakba, Abdelaziz Ghermoul,Abdelkader Bengrina (ou un autre représentantd'El Bina), Ahmed Benbitour etMohamed Abbas a également été confirmée.Plusieurs partis phares de l'oppositionont cependant annoncé qu'ils ne participeraient pas à cette rencontre, s'excluant ainsi de facto de l'initiative.
Il s'agit notamment du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), qui a d'ores et déjà choisi la voie du boycott en annonçant rejeter "énième opération de désignation d'un Chef de l'Etat". De même pour le Front des forces socialistes (FFS), qui a annoncé qu'il ne "présenterapas de candidat et ne soutiendra aucun candidat dont la participation ne servirait qu'à donner une façade faussement démocratique à un scrutin fermé d'avance au profit du candidat du régime". Le Parti des travailleurs (PT) s'est lui aussi distancé de l'initiative. Youcef Tazibt, membre du bureau politique (BP) et député d'Alger, s'est franchement démarqué de la démarche dans un contexte où le PT n'a même pas encore tranché la question de sa participation au scrutin présidentiel.
L'autre absent est Ali Ghediri, candidat à la candidature aux prochaines présidentielles., Son coordinateur de campagne, Mokrane Aït Larbi, a en effet annoncé ce mardi que Ghediri ne participera pas à la rencontre, démentant ainsi les affirmations du parti El Adala qui avait confirmé la présence du candidat. Abdallah Djaballah s'est d'ailleurs déclaré "étonné" par la décision et a réitéré son invitation à Ali Ghediri. "Lors de notre rencontre, il était d'accord avec la démarche et sur l'idée d'un candidat unique de l'opposition", a affirmé hier Djaballah dans une déclaration à TSA.
Abderrazak Makri dément avoir critiqué Ghediri
Le président du MSP Abderrazak Makri a démenti hier avoir critiqué le candidat à la candidature à l'élection présidentielle Ali Ghediri, en réponse à "certains médias" qu ont, selon lui, "relayé des propos dénué denvérité". "Je n'ai d'aucune façon parlé ducandidat Ghediri puisque je ne le connais pas et il ne m'est pas arrivé de le rencontrer", a écrit Makri, sur sa page Facebook. M. Makri se démarque de "toute interprétation de la part de parties qui veulent diviserla classe politique".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.