Quatre narcotrafiquants arrêtés à Tlemcen    Le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer    4 759 logements distribués à travers plusieurs wilayas    Vers un nouveau rendez vous électoral    Le projet de loi sur les hydrocarbures finalisé    La Palme d'or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho    Man City : Un milieu belge pour remplacer David Silva ?    Campagne sur les risques liés à la saison estivale    Une bande de malfaiteurs neutralisée    Les dossiers de 12 anciens responsables, dont Ouyahia et Sellal transmis à la Cour suprême    Barça : Bartomeu prévoit des arrivées mais également des départs    Ligue 1 Mobilis: Le programme des rencontres de la 30ème journée    Trump relativise les tirs de missiles nord-coréens    Téhéran dénonce la surenchère américaine    La police diffuse de nouvelles photos du suspect    Les raisons d'une visite    Lotfi Cheriet retournera-t-il à l'Arav ?    Sahli et Belaïd se retirent de la course    Transition : la mort de l'article 102    Flambée des cours et tension sur les devises en vue    Mellal : "J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive"    Belaïli et l'EST se rapprochent du sacre    Les itinéraires-bis vers la capitale, les impers noirs ou gris et tous les chemins qui ne mènent pas à Achgabat !    Benflis : "Bensalah et Bedoui sont disqualifiés"    Grève de deux jours à partir de mardi    Galettes de légumes    5 224 élèves aux examens de 5e    Sachez que…    Venezuela: Guaido refuse tout "faux dialogue" avec Maduro    Le public algérois renoue avec le fado    Baâziz enflamme le public à Dar Abdeltif    Le retour de Kamel Ferrad    Le pessimiste, cet ennemi du bonheur    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    Skikda : Prison ferme pour cinq douaniers    Tlemcen: Un cinquième groupe de soutien à Daech démantelé    Volley-ball - Coupe d'Algérie messieurs: Le GSP sans problème    Le RCD demande à la justice de convoquer Abdelaziz Bouteflika    Tiaret: Des travailleurs sans salaire depuis 30 mois    Aïn El Turck pas encore prête pour l'accueil du rush des vacanciers: Les prémices d'un énième échec de la saison estivale    Des adoptions dans un climat délétère    La liste s'allonge    Le président Trump effectue une visite au Japon    L'activité en baisse de 85%    Lâche agression d'une fonctionnaire    Tahar Djaout était assassiné    2019: l'Année de l'Algérie à Cannes    Abdelkrim Tazaroute lui consacre une biographie Vibrant hommage à Brahim Izri    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les examens sont du ressort des universités
Le ministére de l'enseignement supérieur rassure
Publié dans Le Midi Libre le 25 - 04 - 2019

Le ministère de l'Enseignementsupérieur et de laRecherche scientifique a indiquédans un communiquérendu public que lecalendrier des examens est duressort desuniversités.FAYÇAL ABDELGHANI
Le ministère de l'Enseignementsupérieur et de laRecherche scientifique a indiquédans un communiquérendu public que lecalendrier des examens est duressort desuniversités.FAYÇAL ABDELGHANI
Le ministère dément ainsi toute implication de sondépartement dans la fixationdes dates d‘examens.Le communiqué précise que "lecalendrier des sessions d‘examensest fixé par les conseilspédagogiques et scientifiquesde chaque université représentéspar les délégués d‘étudiantset les enseignants". Et d‘ajouterque "le ministère n‘aaucune prérogative dans ledéroulement des examens etdément toute information surce sujet qui a été véhiculé surles réseaux sociaux".
En effet,des rumeurs ont fait état d‘uncalendrier avancé pour les examensafin d‘éviter l‘année blanche qui menaçait toutes les universités. Or en aucun cas, les étudiants n‘ont évoqué le boycott des examens même s‘ils ont pris part dans le mouvement des marches populaires. Ils n‘ont pas brandi des slogans dans ce sens même si certains retards dans les cours ont posé problèmes dans certaines filières. Les associations estudiantines dont l‘Ugel et l‘UNEA n‘ont pas officiellementdéclaré qu‘il y aurait une année blanche et ce depuis les dernières vacances du printemps. Pour ce qui est des déroulements des examens du premier semestre, on annonce que les sessions de mars qui n‘ont pas été entamées seront fixés durant le mois de maipour les filières techniques etscientifiques.
Les conseils pédagogiques des écoles d‘architecture et de polytechniqueet de l‘université de Bab-Ezzouar ont entamé des pourparlers avec les délégués des étudiants pour éviter tout retard dans le déroulement des examens en optant sur un rattrapagede tous les cours perdus. Chaque département fixera enfinal les échéances de cesexamens selon ce qui a étéprévu.
Le ministère dément ainsi toute implication de sondépartement dans la fixationdes dates d‘examens.Le communiqué précise que "lecalendrier des sessions d‘examensest fixé par les conseilspédagogiques et scientifiquesde chaque université représentéspar les délégués d‘étudiantset les enseignants". Et d‘ajouterque "le ministère n‘aaucune prérogative dans ledéroulement des examens etdément toute information surce sujet qui a été véhiculé surles réseaux sociaux".
En effet,des rumeurs ont fait état d‘uncalendrier avancé pour les examensafin d‘éviter l‘année blanche qui menaçait toutes les universités. Or en aucun cas, les étudiants n‘ont évoqué le boycott des examens même s‘ils ont pris part dans le mouvement des marches populaires. Ils n‘ont pas brandi des slogans dans ce sens même si certains retards dans les cours ont posé problèmes dans certaines filières. Les associations estudiantines dont l‘Ugel et l‘UNEA n‘ont pas officiellementdéclaré qu‘il y aurait une année blanche et ce depuis les dernières vacances du printemps. Pour ce qui est des déroulements des examens du premier semestre, on annonce que les sessions de mars qui n‘ont pas été entamées seront fixés durant le mois de maipour les filières techniques etscientifiques.
Les conseils pédagogiques des écoles d‘architecture et de polytechniqueet de l‘université de Bab-Ezzouar ont entamé des pourparlers avec les délégués des étudiants pour éviter tout retard dans le déroulement des examens en optant sur un rattrapagede tous les cours perdus. Chaque département fixera enfinal les échéances de cesexamens selon ce qui a étéprévu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.