Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    «Nous saurons faire face aux drones israéliens utilisés par le Maroc»    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    Relaxe pour Fodil Boumala    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le Chabab veut se rapprocher du peloton de tête    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    SONATRACH OPÈRE UN CHANGEMENT RADICAL AU MCA    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    Que décidera Macron ?    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Conditions de détention "graves" des palestiniens dans les prisons israéliennes    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Niger: l'Algérie condamne l'attaque terroriste perpétrée contre le village de Gaigorou    Saignée de capital humain    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    LE RAMADHAN A BON DOS    Brèves    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'Ave Marie . . . m    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hausse de 7 % au 1er trimestre 2019
Activité portuaire
Publié dans Le Midi Libre le 21 - 05 - 2019

L'activité portuaire de l'Algérie a enregistréune croissance de l'ordre de 7 % durantle 1er trimestre 2019, en comparaison avecla même période de l'année précédente, aappris lundi l'APS auprès du Groupe Services portuaires (SerPort).
L'activité portuaire de l'Algérie a enregistréune croissance de l'ordre de 7 % durantle 1er trimestre 2019, en comparaison avecla même période de l'année précédente, aappris lundi l'APS auprès du Groupe Services portuaires (SerPort).
Ainsi, le volume de marchandises traitées(import/export) par les 10 ports algériensau cours des trois premiers mois de l'annéea totalisé 30,6 millions tonnes, contre28,60 millions de tonnes à la mêmepériode de 2018. Il s'agit des exportations qui ont atteint19,9 millions de tonnes, soit une haussede près de 14 %, dont 2,4 millions detonnes de marchandises hors hydrocarbures.Ces marchandises sont composées principalement de matériaux de construction etde produits agricoles, haussant ainsi significativement la croissance à 42 % par rapport au 1er trimestre 2018.S'agissant des hydrocarbures, SerPortrelève un total de 19 millions de tonnes,soit une augmentation de 6 % par rapportau trois premiers de l'exercice 2018, précisantque ces produits représentaient 63 %du trafic global enregistré au niveau desports nationaux. Par ailleurs, le trafic des conteneurs, à l'import et à l'export, a enregistré 523.186 EVP (équivalent vingt pied) durant le premier trimestre 2019, contre 463.394
EVPpour la période 2018, soit une hausse de13 %. Ce trafic a été traité principalement auniveau des ports d'Alger (42 %), Oran(16 %), Béjaïa (11 %), Skikda (9 %) et Annaba (8 %). Le trafic de véhicules a, quant à lui, atteint2.234 unités au 1er trimestre 2019, soit une baisse de 1 % par rapport à la mêmepériode en 2018. Selon SerPort, les entreprisesportuaires continuent de réaliserleurs programmes de développement pour soutenir la croissance de leurs activités. Il s'agit principalement d'acquisition d'équipements de manutention pour un meilleur rendement portuaire. A cet effet, ces entreprises ont acquis plusieurs équipements modernes comme les "Stackers", les chariots élévateurs à fourche, les grues portuaires, ainsi que les grues mobiles télescopiques automotrices.Modernisation en cours de plusieurs ports Les programmes de développement comprennent aussi l'acquisition de matérielsnavals à même de garantir la sécurité de la navigation à l'intérieur des ports, selon le Groupe SerPort qui précise que le parcnaval a été renforcé par l'acquisition en2018 de 10 remorqueurs d'une puissance de45 à 70 tonnes de traction, doté des dernièrestechnologies.
4 autres remorqueurs seront acquis au cours des deux prochaines années en plus des canaux d'amarrage et des pilotines. S'agissant du développement des infrastructures,il est à signaler que plusieurs projets de réalisation et d'extension des infrastructures portuaires sont en cours deréalisation. Dans ce cadre, le port d'Alger a bénéficiéd'une extension-développement duTerminal à Conteneurs (TAC) d'une capacitéde 1 million d'EVP qui sera fin prêteen octobre 2020.Le port d'Oran connait lui aussi des travauxd'extension-développement du TAC,pour augmenter sa capacité à 2 millionsd'EVP, qui prendront fin en juin 2019.Les autres projets portent sur la constructiondu TAC de port de Djen-Djen pour une capacité de 2 millions d'EVP, la construction d'un terminal minéralier au port d'Arzew et la réalisation d'un terminal minéralier pour l'exportation du phosphate au port d'Annaba qui est en phased'étude.
Le développement des superstructurescomporte, par ailleurs, la réalisation denouvelles gares maritimes au niveau des ports d'Alger, Bejaïa et Annaba.Les gares maritimes d'Alger et de Bejaïa nt été achevées avec une capacité d'un million de passagers et 500.000 véhicules par an, pour chacune, tandis que celle deAnnaba est en cours de réalisation pour une capacité de 500.000 passagers et 250.000 véhicules par an. Pour rappel, le groupe SerPort est chargé de la gestion de l'ensemble des ports decommerce, de pêche et de plaisance au niveau national, ainsi que des plateformeslogistiques.Son portefeuille est composé de 10 entreprisesportuaires, d'une société de gestion des ports de pêche et de plaisance (45 ports) et de (4) entreprises de logistique
Ainsi, le volume de marchandises traitées(import/export) par les 10 ports algériensau cours des trois premiers mois de l'annéea totalisé 30,6 millions tonnes, contre28,60 millions de tonnes à la mêmepériode de 2018. Il s'agit des exportations qui ont atteint19,9 millions de tonnes, soit une haussede près de 14 %, dont 2,4 millions detonnes de marchandises hors hydrocarbures.Ces marchandises sont composées principalement de matériaux de construction etde produits agricoles, haussant ainsi significativement la croissance à 42 % par rapport au 1er trimestre 2018.S'agissant des hydrocarbures, SerPortrelève un total de 19 millions de tonnes,soit une augmentation de 6 % par rapportau trois premiers de l'exercice 2018, précisantque ces produits représentaient 63 %du trafic global enregistré au niveau desports nationaux. Par ailleurs, le trafic des conteneurs, à l'import et à l'export, a enregistré 523.186 EVP (équivalent vingt pied) durant le premier trimestre 2019, contre 463.394
EVPpour la période 2018, soit une hausse de13 %. Ce trafic a été traité principalement auniveau des ports d'Alger (42 %), Oran(16 %), Béjaïa (11 %), Skikda (9 %) et Annaba (8 %). Le trafic de véhicules a, quant à lui, atteint2.234 unités au 1er trimestre 2019, soit une baisse de 1 % par rapport à la mêmepériode en 2018. Selon SerPort, les entreprisesportuaires continuent de réaliserleurs programmes de développement pour soutenir la croissance de leurs activités. Il s'agit principalement d'acquisition d'équipements de manutention pour un meilleur rendement portuaire. A cet effet, ces entreprises ont acquis plusieurs équipements modernes comme les "Stackers", les chariots élévateurs à fourche, les grues portuaires, ainsi que les grues mobiles télescopiques automotrices.Modernisation en cours de plusieurs ports Les programmes de développement comprennent aussi l'acquisition de matérielsnavals à même de garantir la sécurité de la navigation à l'intérieur des ports, selon le Groupe SerPort qui précise que le parcnaval a été renforcé par l'acquisition en2018 de 10 remorqueurs d'une puissance de45 à 70 tonnes de traction, doté des dernièrestechnologies.
4 autres remorqueurs seront acquis au cours des deux prochaines années en plus des canaux d'amarrage et des pilotines. S'agissant du développement des infrastructures,il est à signaler que plusieurs projets de réalisation et d'extension des infrastructures portuaires sont en cours deréalisation. Dans ce cadre, le port d'Alger a bénéficiéd'une extension-développement duTerminal à Conteneurs (TAC) d'une capacitéde 1 million d'EVP qui sera fin prêteen octobre 2020.Le port d'Oran connait lui aussi des travauxd'extension-développement du TAC,pour augmenter sa capacité à 2 millionsd'EVP, qui prendront fin en juin 2019.Les autres projets portent sur la constructiondu TAC de port de Djen-Djen pour une capacité de 2 millions d'EVP, la construction d'un terminal minéralier au port d'Arzew et la réalisation d'un terminal minéralier pour l'exportation du phosphate au port d'Annaba qui est en phased'étude.
Le développement des superstructurescomporte, par ailleurs, la réalisation denouvelles gares maritimes au niveau des ports d'Alger, Bejaïa et Annaba.Les gares maritimes d'Alger et de Bejaïa nt été achevées avec une capacité d'un million de passagers et 500.000 véhicules par an, pour chacune, tandis que celle deAnnaba est en cours de réalisation pour une capacité de 500.000 passagers et 250.000 véhicules par an. Pour rappel, le groupe SerPort est chargé de la gestion de l'ensemble des ports decommerce, de pêche et de plaisance au niveau national, ainsi que des plateformeslogistiques.Son portefeuille est composé de 10 entreprisesportuaires, d'une société de gestion des ports de pêche et de plaisance (45 ports) et de (4) entreprises de logistique


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.