L' ANIE veillera à assurer la régularité et la sécurisation de l'opération de vote    "Leur Algérie" remporte le Prix du meilleur documentaire arabe au festival d'El Gouna en Egypte    Le Comité belge exprime son plein soutien aux manifestants à El Guerguerat    L'Association "Ouled El-houma" se recueille à Alger à la mémoire des martyrs    20 décès et 308 blessés durant les dernières 48 heures    Référendum: début du vote dans les bureaux itinérants de zones reculées au sud    L'ONU publie une lettre envoyée à Tebboune    Sécuriser la grande mosquée    Plafonnage des prix des semoules    La permanence a largement été assurée    136 milliards de centimes de créances impayés    Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche dans les chefs-lieux de wilaya    Un objectif d'un million de tonnes à l'exportation    30 nouveaux notaires prêtent serment    L'Algérie va-t-elle récupérer ses islamistes radicaux ?    Huawei perd sa couronne de premier fabricant mondial    22 policiers ont été tués dans les manifestations d'octobre    Nouvelle réunion de médiation à Genève    L'Algérie condamne    "Nous ressentons une pression qui s'exerce sur nos ressources"    Dr Bekkat Berkani : «le Championnat peut reprendre, mais...»    La FAF recadre Tahar Belkhiri du MCA    Juma en abandon de poste    West Ham : Benrahma pourrait faire ses débuts ce dimanche face à Liverpool    El-Mellali condamné à six mois de prison avec sursis    Les cas de Covid-19 en hausse    Les islamistes reviennent à la charge    Beauté : le saviez-vous ?    Quiche lorraine au fromage    Les mesures sanitaires élargies à 20 wilayas    7 décès et 319 nouveaux cas    Le constat amer du PLD    Ce qui risque de plomber le référendum    «La colonisabilité», c'est quoi au juste ?    Mosquée d'Alger : munificence de l'ouvrage, mais ardoise «secrète»    NED Emmouk !    "On s'est battu pour la liberté, aujourd'hui, elle nous manque"    Retour imminent d'Al-Jazeera    Une chaîne TV dédiée à l'histoire, sans budget    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    Référendum sur l'amendement constitutionnel : ouverture de bureaux de vote à l'étranger    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Nouvelles de Saïda    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des associations tirent la sonnette d'alarme
Dangers d'el-harga (émigration clandestine)
Publié dans Le Midi Libre le 20 - 10 - 2019

Près d'une vingtaine associations nationales et locales ainsi que des représentants de la société civile, issus de 7 wilayas du pays, ont pris part samedi à Bouira à une rencontre de sensibilisation sur les dangers d'el-harga (émigration clandestine).
Près d'une vingtaine associations nationales et locales ainsi que des représentants de la société civile, issus de 7 wilayas du pays, ont pris part samedi à Bouira à une rencontre de sensibilisation sur les dangers d'el-harga (émigration clandestine).
L'information a été donnée par les organisateurs, en l'occurence l'Association nationale de sensibilisation des jeunes sur les dangers de l'émigration clandestine "el-harga" (ANSJIC). Les participants à cette rencontre ont mis en garde contre l'ampleur pris par ce phénomène depuis quelques années. "El-harga menace la vie de nos jeunes ainsi que l'économie de notre pays. C'est un phénomène qui s'est intensifié ces derniers mois, nous devons tous lutter contre ce risque", a souligné Samir
Zoulikha, président de l'Association organisatrice de l'évènement qui a eu lieu à la salle des conférences de l'Office du parc olympique de la wilaya (Opow) de Bouira. Dans ce cadre, l'intervenant a appelé toutes les associations présentes à cette rencontre à "s'impliquer dans un projet national visant à sensibiliser sur le terrain sur les dangers de ce phénomène". "Nous avons un projetnational avec l'implication de toutes les associations nationales et de a société civile. Cette action vise à nous rapprocher davantage des jeunes Algériens pour les sensibiliser sur les risques de la harga et de leur présenter des solutions efficaces dans le but de préserver cette énergie humaine pour l'intérêt de notre pays", a insisté M. Zoulikha. Selon les détails fournis par ce responsable, ces derniers mois l'émigration clandestine a repris avec force sur les villes côtières, enregistrant plusieurs cas de disparition et de mort.
"La responsabilité est collective dans cette question, nous devons tous être responsables", a-t-il dit. "Le danger de mort que constitue ce phénomène réside dans l'utilisation d'embarcations de fortune pour tenter d'atteindre l'autre rive de la Méditerranée dans l'espoir de vivre mieux", a mis en garde le président de l'ANSJIC. De son côté, la psychologue Nour El- Houda Hassi a estimé qu'il est temps d'"écouter les préoccupations des jeunes algériens afin de trouver des solutions efficaces aux problème de chômage, de logement et de loisir. Nos jeunes ont besoin de travail et de logement pour vivre dans la dignité, donc nous devons encourager les différentes parties à oeuvrer dans ce sens pour lutter contre ce phénomène", a-t-elle souligné.
L'information a été donnée par les organisateurs, en l'occurence l'Association nationale de sensibilisation des jeunes sur les dangers de l'émigration clandestine "el-harga" (ANSJIC). Les participants à cette rencontre ont mis en garde contre l'ampleur pris par ce phénomène depuis quelques années. "El-harga menace la vie de nos jeunes ainsi que l'économie de notre pays. C'est un phénomène qui s'est intensifié ces derniers mois, nous devons tous lutter contre ce risque", a souligné Samir
Zoulikha, président de l'Association organisatrice de l'évènement qui a eu lieu à la salle des conférences de l'Office du parc olympique de la wilaya (Opow) de Bouira. Dans ce cadre, l'intervenant a appelé toutes les associations présentes à cette rencontre à "s'impliquer dans un projet national visant à sensibiliser sur le terrain sur les dangers de ce phénomène". "Nous avons un projetnational avec l'implication de toutes les associations nationales et de a société civile. Cette action vise à nous rapprocher davantage des jeunes Algériens pour les sensibiliser sur les risques de la harga et de leur présenter des solutions efficaces dans le but de préserver cette énergie humaine pour l'intérêt de notre pays", a insisté M. Zoulikha. Selon les détails fournis par ce responsable, ces derniers mois l'émigration clandestine a repris avec force sur les villes côtières, enregistrant plusieurs cas de disparition et de mort.
"La responsabilité est collective dans cette question, nous devons tous être responsables", a-t-il dit. "Le danger de mort que constitue ce phénomène réside dans l'utilisation d'embarcations de fortune pour tenter d'atteindre l'autre rive de la Méditerranée dans l'espoir de vivre mieux", a mis en garde le président de l'ANSJIC. De son côté, la psychologue Nour El- Houda Hassi a estimé qu'il est temps d'"écouter les préoccupations des jeunes algériens afin de trouver des solutions efficaces aux problème de chômage, de logement et de loisir. Nos jeunes ont besoin de travail et de logement pour vivre dans la dignité, donc nous devons encourager les différentes parties à oeuvrer dans ce sens pour lutter contre ce phénomène", a-t-elle souligné.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.