32e anniversaire de la disparition Dda Lmulud : l'apport de Mammeri à la préservation de la poésie populaire    Qualifications CAN: dates et lieux des matchs Algérie - Zambie et Algérie - Botswana fixés    Goudjil, l'APN, le 24 Février et la Grande Mosquée d'Alger    Une obligation, pas un choix    Cour de justice, délits de la contrebande et moyens de lutte en débat    Il y a 50 ans, les nationalisations des hydrocarbures    Les 12 commandements de la phase transitoire    Tensions à Rangoun où la police disperse une manifestation    Pékin et New Delhi discutent d'une nouvelle désescalade sur leur frontière    Louisa Hanoune dénonce le projet de code électoral    La Saoura passe en tête, l'USMA et le NAHD se rebiffent !    Le Chabab à Dar Es-Salam depuis jeudi    «Les joueurs doivent imposer leur football»    Nice - Gouiri : "Le plus important, c'est le collectif"    Alerte au variant britannique    Plusieurs forêts décimées en février    Un vendredi sans heurts    Report du procès de Saïd Djabelkhir    Rebondissement dans le limogeage de l'ex-directeur de la radio locale    «Les femmes sont présentes dans les combats mais pas dans les acquis»    Intrigant limogeage du directeur de la radio de Jijel    Le hirakiste Karim Ilyès relâché    Neuf militaires tués au Mali    UN DRAME ET DES ZONES D'OMBRE    Défaillance de 12 entreprises versées dans le domaine de la pêche    Les résidents attendent leurs actes de propriété depuis 38 ans    Les litiges fonciers en débat    Un sparadrap sur une jambe de bois ?    Diwaniya Art Gallery représente quatre artistes algériens et étrangers    Focus sur l'insertion professionnelle des jeunes handicapés    AG élective de la FAA : Boukais révèle les irrégularités    Un jeune youtubeur disparu depuis mercredi dernier : La ville d'Oran en état d'alerte    Pénurie d'eau à Boumerdès : Vive tension dans plusieurs communes    Keddara : Création d'un marché de l'artisanat    MOB : Bouchebah tacle la FAF et accuse    Coopération algéro-française : Appel à projets du programme Profas C+    Après une interruption de près d'une année: Retour des marches du vendredi    Le bon grain et l'ivraie    Télécommunications: Les débits minimums vont passer à 4 Mbps    Ligue 2 - Groupe Ouest: Regroupement en tête    Raffinerie de Skikda: Démarrage de la récupération des gaz torchés    Bouira: Un mort et 9 blessés dans 3 accidents de la route    Infortunée sardine    Un gâchis irrécupérable ?    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La date de réception n'est pas définitivement fixée par les autorités
Vaccin contre le covid19
Publié dans Le Midi Libre le 24 - 01 - 2021

Le professeur Lyes Rahal, membre duComité scientifique du suivi de la pandémie de la Covid-19, est revenu hier sur la date de réception du vaccin russe Spoutnik5 et, de façon plus générale, la campagne vaccinale que l'Algérie s'apprête à lancer incessamment sous peu.
Le professeur Lyes Rahal, membre duComité scientifique du suivi de la pandémie de la Covid-19, est revenu hier sur la date de réception du vaccin russe Spoutnik5 et, de façon plus générale, la campagne vaccinale que l'Algérie s'apprête à lancer incessamment sous peu.
"Les autorités n'ont pas encore fixé la date finale de l'arrivée du vaccin, mais l'Algérie est sur la bonne voie", assure le professeur Rahal lors de son intervention au forum du journal Al Chaaâb en expliquant que "sur le plan logistique et humain l'Algérie et prête à lancer la campagne vaccinale en s'appuyant sur sa longue expertise en matière de vaccination de masse". Parlant de la situation épidémiologique, le membre du Comité scientifique se félicite de la baisse constante du niveau des victimes au quotidien, assure que "la situation est parfaitement maîtrisée par les autorités sanitaires" et recommande enfin la poursuite du respect des mesures barrière qui restent, pour le moment, selon lui, la seule protection contre la pandémie. "Les lits dédiés aux victimes de la Covid- 19 sont quasiment vides depuis des semaines, grâce à notre stratégie, mais cela ne doit pas servir de prétexte à un relâchement, il faut continuer à respecter les mesures barrières", recommande le professeur Lyès Rahal Quelque 15 milliards de dinars sont dégagés pour l'achat des vaccins, rappelle encore le professeur Rahal insistant aussi sur la campagne de sensibilisation des citoyens pour le vaccin et de rappeler dans ce cadre la formation des personnels médicaux appelés à prendre en charge la vaccination.
Pr Mahyaoui met en avant la nécessité vitale de se faire vacciner
Intervenant, hier au forum Echaâb, le professeur Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du coronavirus a insisté sur la nécessité vitale de se faire vacciner. Répertoriant les différents types de vaccin, choisis sur la base d'examens minutieux, il a rappelé que l'Algérie avait opté pour le Spoutnik V en première option, suivi par le CoronaVac chinois et Astra Zeneca, produit britannique. Mahyaoui a assuré qu'ils n'entrainaîent pas d'effets secondaires et soutient qu'ils dispensent une protection à hauteur "de 90 %". Il a également appelé à une grande vigilance à observer au niveau des frontières afin de juguler les variants du virus. A tout le moins, a estimé le professeur Mahyaoui, il s'avère vital de se faire vacciner "même en cas d'effets secondaires bénins" car, explique-t-il , "mieux vaut les subir s'il y a lieu, que de mourir du
"Les autorités n'ont pas encore fixé la date finale de l'arrivée du vaccin, mais l'Algérie est sur la bonne voie", assure le professeur Rahal lors de son intervention au forum du journal Al Chaaâb en expliquant que "sur le plan logistique et humain l'Algérie et prête à lancer la campagne vaccinale en s'appuyant sur sa longue expertise en matière de vaccination de masse". Parlant de la situation épidémiologique, le membre du Comité scientifique se félicite de la baisse constante du niveau des victimes au quotidien, assure que "la situation est parfaitement maîtrisée par les autorités sanitaires" et recommande enfin la poursuite du respect des mesures barrière qui restent, pour le moment, selon lui, la seule protection contre la pandémie. "Les lits dédiés aux victimes de la Covid- 19 sont quasiment vides depuis des semaines, grâce à notre stratégie, mais cela ne doit pas servir de prétexte à un relâchement, il faut continuer à respecter les mesures barrières", recommande le professeur Lyès Rahal Quelque 15 milliards de dinars sont dégagés pour l'achat des vaccins, rappelle encore le professeur Rahal insistant aussi sur la campagne de sensibilisation des citoyens pour le vaccin et de rappeler dans ce cadre la formation des personnels médicaux appelés à prendre en charge la vaccination.
Pr Mahyaoui met en avant la nécessité vitale de se faire vacciner
Intervenant, hier au forum Echaâb, le professeur Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du coronavirus a insisté sur la nécessité vitale de se faire vacciner. Répertoriant les différents types de vaccin, choisis sur la base d'examens minutieux, il a rappelé que l'Algérie avait opté pour le Spoutnik V en première option, suivi par le CoronaVac chinois et Astra Zeneca, produit britannique. Mahyaoui a assuré qu'ils n'entrainaîent pas d'effets secondaires et soutient qu'ils dispensent une protection à hauteur "de 90 %". Il a également appelé à une grande vigilance à observer au niveau des frontières afin de juguler les variants du virus. A tout le moins, a estimé le professeur Mahyaoui, il s'avère vital de se faire vacciner "même en cas d'effets secondaires bénins" car, explique-t-il , "mieux vaut les subir s'il y a lieu, que de mourir du


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.