PARQUET GENERAL PRES LA COUR D'ALGER : Les dossiers de 12 personnalités remis à la Cour Suprême    PRESIDENTIELLE : 2 candidatures déposées au Conseil constitutionnel    AADL 1 : Plus de 4 750 logements attribués au niveau national    ORAN : 590 surveillants de baignade pour les 34 plages autorisées    Quatre narcotrafiquants arrêtés à Tlemcen    Le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer    Le projet de loi sur les hydrocarbures finalisé    La Palme d'or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho    Man City : Un milieu belge pour remplacer David Silva ?    Une bande de malfaiteurs neutralisée    Campagne sur les risques liés à la saison estivale    Barça : Bartomeu prévoit des arrivées mais également des départs    Ligue 1 Mobilis: Le programme des rencontres de la 30ème journée    Trump relativise les tirs de missiles nord-coréens    La police diffuse de nouvelles photos du suspect    Les raisons d'une visite    Lotfi Cheriet retournera-t-il à l'Arav ?    Sahli et Belaïd se retirent de la course    Transition : la mort de l'article 102    Flambée des cours et tension sur les devises en vue    Belaïli et l'EST se rapprochent du sacre    Les itinéraires-bis vers la capitale, les impers noirs ou gris et tous les chemins qui ne mènent pas à Achgabat !    Benflis : "Bensalah et Bedoui sont disqualifiés"    Grève de deux jours à partir de mardi    Venezuela: Guaido refuse tout "faux dialogue" avec Maduro    Galettes de légumes    5 224 élèves aux examens de 5e    Sachez que…    Téhéran dénonce la surenchère américaine    Le public algérois renoue avec le fado    Baâziz enflamme le public à Dar Abdeltif    Le retour de Kamel Ferrad    Le pessimiste, cet ennemi du bonheur    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    Skikda : Prison ferme pour cinq douaniers    Tlemcen: Un cinquième groupe de soutien à Daech démantelé    Le RCD demande à la justice de convoquer Abdelaziz Bouteflika    Tiaret: Des travailleurs sans salaire depuis 30 mois    Volley-ball - Coupe d'Algérie messieurs: Le GSP sans problème    Lâche agression d'une fonctionnaire    Le président Trump effectue une visite au Japon    Des adoptions dans un climat délétère    Asselah offre le maintien à son équipe    L'activité en baisse de 85%    La liste s'allonge    Tahar Djaout était assassiné    2019: l'Année de l'Algérie à Cannes    Abdelkrim Tazaroute lui consacre une biographie Vibrant hommage à Brahim Izri    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Beatles, cinquante ans après The Double White
Le coup de bill'art du Soir
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 11 - 2018

Le monde artistique célèbre le 50e anniversaire de la sortie, en novembre 1968, du double album blanc des Beatles.
Sorti deux années avant la séparation du groupe, cet album annonçait déjà les futurs chemins solitaires des Fab Fours. Pour la première fois, par exemple, il y a Don't pass me by, une chanson écrite et composée par Ringo Starr et signée de son vrai nom Richard Starkey. Les chansons de John Lennon, comme Yer Blues, Révolution 1, Happiness is a warm gun ou Everybody's got something to hide except me and my monkey sont en majorité hard rock. Paul McCartney penchait vers les chansons douces comme Martha my dear, Blackbird, Rocky Racoon ou Good Night. Georges Harrison a signé des titres comme While my guitar gently weeps ou Long, long, long. De manière générale, les chansons de chacun des Quatre de Liverpool reflétaient son humeur et son état d'esprit en ce temps-là. Le double album blanc, sans couleur, sans titre et sans illustration a été vu comme un signe que les quatre Beatles voulaient tout effacer et repartir de zéro.
Une année plus tard, en 1969, sortait Abbey Road, le dernier album que les Beatles ont enregistré ensemble, car Let it be, sorti,en 1970, est considéré comme un (merveilleux) «bricolage» avant la séparation. The End (la fin) est la dernière chanson des Beatles, car Her Majesty est un vieil enregistrement ajouté plus tard par McCartney à Abbey Road. Les denières paroles de The End disent : «And in the end, the love you take is equal to the love you make.» En effet, à la fin, l'amour que vous recevez sera égal à l'amour que vous avez donné.
K. B
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.