Tourisme: Air Algérie appelée à accompagner les efforts de développement du secteur    La décision de la Cour africaine est une attestation du statut juridique du conflit    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Lancement officiel du réseau parlementaire sur le climat et l'environnement    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Grippe saisonnière: réception de 2,5 millions de doses de vaccin    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Le Premier ministre inaugure la 21ème édition du SITEV    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    A quand une rencontre Président-Maires ?    LA VIE... ET LE RESTE    «Nos entreprises sont prêtes à investir en Algérie»    Une aubaine pour les cimentiers    Des «lignes rouges» tracées    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Trois ateliers illégaux démantelés    Tensions accrues au Sahel    Du bon et du moins bon    Maguire, c'est désastreux    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadeur du Ghana    APN: Réunion de coordination sous la présidence de Boughali    Festival national du Malouf de Constantine : une ambiance apaisante lors de la 2ème soirée    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Un coup de piston et...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le 14 décembre, dernier délai de dépôt de candidature
Organisation du tournoi final de la CAN-2019
Publié dans Le Soir d'Algérie le 08 - 12 - 2018

Les fédérations membres de la Confédération africaine de football intéressées par l'organisation de la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations CAN 2019 devront soumettre leur dossier de candidature à la CAF au plus tard le vendredi 14 décembre 2018 à minuit (heure du Caire), a annoncé jeudi soir l'instance africaine.
Le comité exécutif de la CAF avait décidé le vendredi 30 novembre à Accra de retirer au Cameroun l'organisation de la CAN 2019 en raison des retards dans l'avancement des travaux. Pour la Confédération, le pays n'est pas prêt à accueillir du 15 juin au 13 juillet un tournoi élargi à 24 équipes. Selon la même source, l'appel à candidature pour abriter la CAN 2019 a été adressé à toutes les associations membres de la CAF. A partir du 15 décembre 2018, la CAF annoncera la liste des candidatures présélectionnées, demandera des informations complémentaires aux soumissionnaires et organisera éventuellement des visites sur place afin de compléter l'évaluation des dossiers de candidatures, précise la même source. Une fois la phase d'évaluation finalisée, le comité exécutif de la CAF décidera du choix du nouveau pays hôte de la CAN 2019 qui se tiendra cet été 2019.
Le Cameroun ne fera pas appel à l'arbitrage du TAS
Le Premier ministre camerounais Philémon Yang a affirmé, jeudi à Douala que le Cameroun ne comptait pas contester la décision de la Confédération africaine de football (CAF) portant retrait au pays de la Coupe d'Afrique des nations 2019 devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). «Le Cameroun va plutôt travailler à organiser la Coupe d'Afrique des nations en 2021» comme l'a récemment sollicité le président de la CAF, a tenu à souligner M. Yang qui s'exprimait au sortir d'une réunion du Comité national de préparation de la CAN (Comip-Can). Pour le Premier ministre, cité par la presse, le Cameroun va officiellement entamer des démarches et accepter l'offre de l'instance faîtière du foot continental pour l'édition 2021 après avoir été déchu de son droit d'organiser celle de 2019. Vendredi dernier, le comité exécutif de la Confédération africaine de football, réuni à Accra (Ghana), avait décidé de retirer la CAN, prévue l'été prochain au Cameroun, à cause des retards accusés dans la livraison des chantiers (stades, terrains d'entraînements, complexes hôteliers), s'engageant tout de même à soutenir le pays pour accueillir une prochaine Coupe d'Afrique des nations. Après cette décision, le ministre camerounais de la Communication Issa Tchiroma Bakary avait déclaré à la presse que «le Cameroun n'a pas démérité. Il le prouvera à la face du monde en poursuivant avec la même détermination, la construction de ces belles infrastructures qui appartiennent au peuple camerounais et en les achevant à bonne date, ainsi que s'y est engagé le chef de l'Etat». Dans une interview accordée lundi dernier à Afrique média (chaîne privée camerounaise), le président de la CAF a souligné que «pour arranger les choses de manière humaine, il est mieux de décaler toutes les CAN. On l'organise en 2021 au Cameroun et en 2023 en Côte d'Ivoire».
Les Comores demandent la disqualification des Lions Indomptables
Flou total dans le groupe de qualification «B». Après le retrait de la CAN-2019 au Cameroun qui a disputé les qualifications de l'édition qu'il devait abriter, les Comores se mettent de la partie en demandant ni plus ni moins que la disqualification des Lions Indomptables. «Nous demandons l'application du règlement, et plus précisément l'article 92, qui veut qu'un pays qui se voit retirer l'organisation de la CAN ne participe pas à l'édition en question», a indiqué jeudi Saâdi Ben Amir, le manager général des Comores, invité sur RFI. Et de préciser : «La logique voudrait que, le Cameroun étant dessaisi, le Cameroun soit mis hors-course. Et si finale il y a, elle devrait se jouer entre les Comores et Malawi.» Dans cette hypothèse, les Cœlacanthes devraient compter sur une défaite des Flames du Malawi face au Maroc. Si match nul il y avait, l'égalité leur serait en effet défavorable, suite aux résultats des deux confrontations (1-0 pour le Malawi chez lui, 2-1 pour les Comores à Moroni). Le manager de l'équipe des Comores terminera son intervention en annonçant que la fédération de son pays a saisi en ce sens la CAF. «J'ai eu mon président ce matin. Il a envoyé un courrier à la CAF pour demander des éclaircissements, a poursuivi Saâdi Ben Amir. Nous attendons une réponse.» Ahmad Ahmad et son CE qui se sont déjà empêtrés dans un scénario loufoque se doivent de répondre. Seulement, il est peu probable que la CAF ose disqualifier les champions sortants dont le gouvernement a décidé de ne plus saisir le TAS pour obtenir les droits à l'organisation de la CAN-2019.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.