153 000 candidats en course    Le procès Hamel reporté au 24 novembre    Atmane Mazouz auditionné dans le fond    Des condamnations et des relaxes    Fethi Ghares, l'homme de gauche adroit    Un marché hebdomadaire pour les femmes à Boudjima    La Creg réunit les associations des consommateurs de l'Est    Alger ferme    L'Unep plaide pour la création d'une agence des participations de l'Etat    Le Soudan suspendu de toutes les activités    Christopher Ross épingle le Maroc    Lamamra fustige l'approche sécuritaire des Européens    JSK-ESS à l'affiche, le tenant du titre à l'épreuve du CSC    Ultimes révisions avant la finale Algérie-Burkina Faso    La foire des mots !    Stambouli touchera une indemnité de 20 000 euros    Des centaines de personnes sauvées par l'ANP    Le corps de l'avocat Zitouni Mehdi retrouvé    Les syndicats de l'éducation réclament du concret    Le roman Lettre d'un inconnu de Youssef Bendekhis primé    Une opportunité pour les jeunes réalisateurs algériens    Afghanistan : Le ministre fils du mollah Omar se montre pour la première fois    Des femmes luttent seules, en silence et sans moyens    Plus de 374 kg de viande blanche impropre à la consommation saisis    De la surfacturation à la sous-facturation !    Pour la plantation de 50.000 arbustes avant la fin de l'année: Lancement hier de la grande campagne de reboisement    Aïn El Kerma: Exhumation des restes de trois corps de martyrs    Reportage - Tiaret Sur les pas d'Ibn Khaldoun    Un ultimatum fixé à Solskjaer    Inauguration imminente    Le MDN organise un colloque historique    L'artisanat des idées    Quand les Algériens s'en mêlent    Gifles au Roi    Prolongation du couvre-feu jusqu'à fin 2021    La Baraka du baril    5 décès et 79 nouveaux cas en 24 heures    Enfin des logements pour les sinistrés    Cette patate qui menace la République    Tebboune procède à 4 nouvelles nominations    Tebboune présente ses condoléances    Suite et pas fin    «Préservons notre mémoire!»    «La vie d'après» en route    Un facteur de développement durable    "COMME UN MIROIR BRISE"    La distribution d'essence peine à redémarrer    Le rêve d'Ali Zamoum et de Kateb Yacine revisité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le marché suspendu aux négociations sino-américaines
Pétrole
Publié dans Le Soir d'Algérie le 07 - 01 - 2019

Les négociations entre Pékin et Washington vont reprendre aujourd'hui. Le marché est suspendu à ses pourparlers après avoir enregistré une hausse à l'annonce vendredi par le ministère chinois du Commerce que des négociateurs américains allaient se rendre en Chine.
Les prix du pétrole ont monté vendredi après une semaine d'échanges volatiles, s'inscrivant en nette hausse de 14% par rapport aux bas prix depuis l'été 2017 atteints la semaine précédente. Ainsi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 57,41 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,46 dollar par rapport à la clôture de jeudi. Quant au baril de Light Sweet Crude (WTI) pour le contrat de février, il prenait 1,21 dollar cents à 48,31 dollars dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). «L'optimisme sur l'avancée des négociations entre les Etats-Unis et la Chine sur les échanges commerciaux a attisé l'appétit des marchés pour le risque», a noté Lukman Otunuga, analyste de FXTM.
En effet, la reprise des négociations sino-américaines a poussé les investisseurs à miser sur les actifs dépendant de la croissance mondiale comme le pétrole. Mais, ce ne sont pas seulement ces négociations qui ont boosté les prix. L'Arabie Saoudite a exporté en décembre moins que lors des deux mois précédents –7,25 millions de barils de brut par jour (mbj) selon des données compilées par l'agence Bloomberg–. Ce qui a fait dire à Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, que «Riyad avait pris de l'avance sur son engagement à réduire sa production». Selon les analystes de JBC Energy, le géant Saudi Aramco, compagnie pétrolière saoudienne, a même augmenté ses prix à la vente vers l'Asie malgré la chute des cours sur le marché mondial. Ce qui signifie, ont-ils ajouté, que les baisses de production par l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et par ses partenaires début décembre, commencent à être reflétées dans les données.
Et si les perspectives de production de pétrole de schiste aux Etats-Unis restent robustes, les données hebdomadaires de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) sur les stocks du pays ont relégué au second plan les craintes d'un ralentissement de la demande. L'Agence Bloomberg tablait, pour la semaine dernière sur une baisse de 3 millions de barils des stocks de brut, sur une hausse de 2,4 millions de barils des stocks d'essence et sur une hausse des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole) de 1,1 million de barils.
Il convient, enfin, de rappeler que l'Opep et ses partenaires ont promis début décembre de limiter leurs extractions à partir du 1er janvier pour mettre un terme à la chute des prix, qui ont cédé environ 40% depuis début octobre.
L. H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.