Syndicat national des magistrats: Des élections régulières, garantes de la légitimité populaire    Présidentielle du 12 décembre : Révision exceptionnelle des listes électorales dès ce dimanche    USA: La Fed baisse son taux directeur, la suite reste incertaine    Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM? Episode I : les réseaux sociaux    Lutte contre le changement climatique: L'ONU salue les efforts de l'Algérie    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    L'impasse iranienne met en lumière un fossé croissant entre l'UE et les Etats-Unis    Match amical Algérie - Colombie : La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Supercoupe d'Algérie de hand : Le CRBBA (messieurs) et le GSP (dames) vainqueurs    Incident de Oued Rhiou: Le parquet de la République ouvre une enquête    Côte d'Ivoire : La profanation de la tombe de DJ Arafat ne restera pas impunie    Le chef de la Minurso visite les camps de réfugiés sahraouis    Apple dévoile 3 nouveaux iPhones et un nouvel iPad    14 postulants ont retiré les formulaires de souscription    Un rapport de l'IGF pointe un risque de faillite    Les nouveaux walis délégués installés    Horreur à Oum El-Bouaghi    Des contrats gaziers à long terme prochainement renouvelés    7e Festival du melhoun du 25 au 27 septembre à Mostaganem    Créances de plus de 2,9 milliards DA à recouvrer par la Sonelgaz    La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Un jeune homme trouve la mort par électrocution à Ouled Ayaiche    Une vingtaine de projets hydrauliques proposés au plan de développement de 2020    Arrestation de 6 personnes impliquées dans une affaire de détournement de deniers publics    Agacé, Mourinho éteint les rumeurs et réclame du respect pour Zidane !    Les premiers pas vers l'élection présidentielle du 12 décembre    Ouverture de la 5e édition aujourd'hui    La police retire le permis de port d'arme à Tliba    AIN BEIDA (ORAN) : Saisie de 1242 unités de boissons alcoolisées    MOSTAGANEM : 207.621 élèves inscrits pour l'année scolaire 2019-2020    7EME EDITION DU FESTIVAL NATIONAL DU MELHOUN : 34 artistes au rendez-vous    Forte mobilisation à Alger et dans les autres villes du pays : Plus déterminés que jamais    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 5ème journée    L'Algérie 4e en Afrique et 38e au niveau mondial    Amnesty fustige l'usage excessif de la force par la police    "Makanch l'vote, diroulna les menottes"    Plus de 3 200 demandeurs d'emploi placés depuis janvier    Le centre et le nord du Mali sombrent dans la violence    Vent de révolte contre le pouvoir militaire d'al-Sissi    Les problèmes et les enjeux du 6e art en débat    Les luttes citoyennes racontées autrement    Des ONG progressistes soutiennent le "hirak"    En France : quand un anti-raciste noir est accusé de racisme    CRB : Plus qu'une rencontre, un classique    MCO : Suite à la suspension de CEO... Les Hamraoua en colère !    Tizi-Ouzou, Béjaïa: Protesta des avocats    Amnesty International dénonce le «blocage de l'accès à Alger»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les richesses du Venezuela sont la cause de l'ingérence américaine
Pour le président Maduro
Publié dans Le Soir d'Algérie le 07 - 02 - 2019

Le chef de l'Etat vénézuélien, Nicolas Maduro, a déclaré que les richesses de son pays, son pétrole, son or, son gaz et ses diamants notamment, poussent des pays occidentaux au premier rang desquels les Etats-Unis, à se mêler des affaires intérieures du Venezuela.
Dans un entretien accordé récemment à la chaîne de télévision d'information continue RT, Maduro a souligné que «le casus belli du président Donald Trump contre le Venezuela est le pétrole, l'or, le gaz, le fer, les diamants et d'autres richesses matérielles» que possède le pays.
Selon Maduro qui fait face à une crise politique déclenchée le 23 janvier par l'opposant Juan Guaido qui s'est autoproclamé «président en exercice» du pays, ce sont les vastes ressources naturelles du Venezuela «qui en font une cible privilégiée d'un changement de régime» soutenu par Washington.
Alors que Caracas a dénoncé la décision de plusieurs Etats membres de l'Union européenne dont la France, l'Angleterre et l'Espagne de reconnaître Guaido comme «président légitime» du Venezuela, le successeur de Hugo Chavez a expliqué qu'il profitait de tous les moyens de communication «pour demander au monde entier de dénoncer et de mettre fin à la folie de Donald Trump» qu'il juge à l'origine de cette activité diplomatique.
Il a, en outre, estimé qu'«une vague de conscience» dans le monde pourrait conduire à «une répudiation» du président américain poursuivant : «Le Venezuela ne cèdera jamais». Nicolas Maduro a, par ailleurs, fait savoir que le peuple vénézuélien était prêt à «défendre sa terre sacrée» d'une invasion militaire américaine et a souligné que «l'agression militaire» des Etats-Unis «doit être rejetée pour que la paix l'emporte».
Il a, enfin, confié qu'il ne trahirait pas son pays en cédant au désir de Washington «de changer de régime» à Caracas et qu'il ne laisserait pas l'histoire «se souvenir de lui en tant que traître».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.