Réunion du Gouvernement: Des mesures d'urgence pour l'industrie et l'agriculture    Le président de la CIPA: «L'objectif premier c'est de combattre la bureaucratie»    Habitat: Les logements LPL font jaser    Revirement ou tactique ? Mohamed VI feint l'apaisement    Lamamra en Egypte: Libye, Tunisie et coopération au menu    Le président Kaïs Saïed rassure: «La Tunisie est sur le bon chemin»    Football - Ligue 1: La relégation hante les esprits    La bonne affaire pour l'Afrique ?    Analyses médicales, tests antigéniques et PCR: Les assurances sociales appelées à faire plus    Un dentiste dément les rumeurs: «Aucun danger de l'anesthésie buccale sur les vaccinés»    Richesses humaines ensevelies    La démocratie en terre d'islam : «Allah ghaleb est inscrit sur tous les fronts» !    Mettez fin à l'occupation du Sahara occidental    Le dinar reprend du poil de la bête face au dollar    Abdelkrim Fergat aux repêchages    Cinquième or pour Dressel    Le trophée pour Zverev    Le temps des solidarités    Alger-Tripoli    Les grandes urgences du secteur de l'industrie    On vaccine les zones d'ombre    Les médecins de la diaspora attendent le feu vert    50000 Employés risquent le chômage    Le formidable élan de solidarité des Algériens    37 décès et 1.172 nouveaux cas en 24 heures    Plus de 200.000 manifestants dans les rues contre le pass sanitaire    L'ONU salue une « réalisation historique » en Libye    Mémoire et traumatisme de guerre    Une figure de la musique andalouse s'éteint    Le TNA et le Cadc optent pour le virtuel    Tenue de la 45e Eucoco les 10 et 11 décembre prochain    L'échec de Flissi    Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    Une fresque murale à l'entrée de la nouvelle cité Djerda    Apulée de Madaure célébré en Hongrie    Publication de 20 ouvrages par l'Enag    Tennis : Djokovic repart bredouille, et blessé    L'AS FAR valide son billet    Les prix à la consommation en baisse de 1,1% sur un mois en juin    Après France 24: Retrait d'accréditation à la chaîne «El-Arabia»    FAF - Coupe de la Ligue: Un véritable casse-tête !    Retrait de l'accréditation en Algérie    Al Arabia interdite en Algérie    Quelle chance pour la médiation algérienne ?    LE RCD CHARGE LE GOUVERNEMENT    Chanegriha: «Mettre en échec tous les plans hostiles»    Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    Absence de culture ou...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Etudiants et travailleurs de l'Université dans la rue
Bouira
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 04 - 2019

Encore une fois et comme chaque mardi, des milliers d'étudiants du campus universitaire, issus de plusieurs facultés, ont répondu présents et ont fait vibrer les rues de la ville avec des slogans hostiles au pouvoir, mais aussi en insistant comme pour répondre à ceux qui essaient de semer le doute quant au maintien de la mobilisation du mouvement.
Ainsi, et comme cela se fait depuis plus de deux mois, les principaux slogans du mouvement «Yetnahaw gaâ» et autres «Système dégage !» ont longtemps été scandés par les étudiants, alors que sur les banderoles, on pouvait lire, entre autres, «Pour une université publique critique et de qualité», mais, également, pour manifester leur solidarité avec les habitants de la Casbah, cette pancarte sur laquelle était écrite en arabe une phrase qui sonne comme une sentence vis-à-vis de la politique antisociale du pouvoir avec «Votre politique antisociale est payée cash par les misérables : solidarité avec la Casbah, tetnahaw gaâ». Sur d'autres banderoles, on pouvait lire une citation qui en dit long sur le degré de maturité des jeunes étudiants et étudiantes : «N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès, mais un homme qui a de la valeur.» Cela étant, arrivés devant le siège de la Wilaya, les milliers d'étudiants ont scandé comme d'habitude « Pouvoir assassin», «Y en a marre de ce pouvoir», et «Mazalna, mazalna, thowar». Après plusieurs minutes de rassemblement devant le siège de la Wilaya, les étudiants ont ensuite poursuivi leur marche vers l'esplanade de la maison de la culture où ils ont longuement scandé «Système dégage», mais également «Nidhal nidhal, hatta yasqout ennidham», ensuite, ils ont observé une minute de silence à la mémoire de tous les martyrs de la démocratie et tamazight, avant de se disperser dans le calme.
Signalons que peu de temps avant la marche des étudiant, des dizaines de travailleurs et autres agents de l'Université Akli-Mohand-Oulhadj, affiliés à l'UGTA, ont, eux aussi, organisé une marche depuis le campus universitaire jusqu'au siège de la Wilaya, avec des banderoles et autres pancartes sur lesquelles ils ont rappelé leur soutien indéfectible au Hirak, mais également, et cela était écrit sur certaines pancartes brandies par les manifestants, leur éveil puisqu'on y lit «Attention à la manipulation».
Y. Y.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.