De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Le soutien de Bruxelles au processus mené par l'ONU au Sahara occidental exprimé    Le Président Tebboune distingué par l'Union arabe des engrais    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Tir d'un missile balistique Nord-coréen: Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Sommet arabe d'Alger: Les attentes palestiniennes    Un cas psychiatrique!    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Défis africains de la COP 27    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Le CRB confirme    Belatoui espère un véritable départ    Une délégation ouest-africaine à Ouagadougou    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Les challenges de 2023    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières et à la préservation de la souveraineté territoriale du pays    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Trabendisme mental !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les Annabis fidèles au rendez-vous
14e VENDREDI DU HIRAK
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 05 - 2019

Qu'il vente, qu'il pleuve ou qu'il fasse chaud, la population de Annaba, inlassablement, poursuit sa marche pour l'avènement d'une deuxième république libre et démocratique où le peuple sera maître de son destin.
Pour le 14e vendredi depuis le début du Hirak et le troisième intervenant en plein mois de ramadhan, les manifestants, même si leur nombre est en deçà des centaines de milliers sortis durant les autres vendredis, leurs revendications n'ont pas dévié d'un iota. Ils réclament toujours le départ des résidus du clan de l'ex-président Bouteflika qui, selon eux, ne sont toujours pas inquiétés. Désert dans la matinée, le cours de la révolution, principale place de la ville, a commencé à recevoir du monde à partir de 13 heures.
Au fil des heures, le nombre augmentait. Emblèmes au vent ou sur les épaules, les protestataires maintenant leurs mots d'ordre «Silmiya silmiya» (mouvement pacifique), «FLN dégage, RND dégage». Ils refusent l'organisation des élections du 4 juillet prochain et le font savoir aux cris : «Makanch lintikhabat ya el 3issabat» (pas d'élections, bande de voleurs). «Goulou lessaraquin wallah mana habsine» (dites aux voleurs que nous n'arrêterons jamais notre mouvement). Certaines voix se sont élevées contre la position adoptée par le chef d'état-major de l'ANP : «Gaïd Salah dégage» ; «Djeich Echaâb khawa khawa, Gaïd Salah m3a el khawana» (l'armée et le peuple sont frères, Gaïd Salah soutien des traîtres). «Daoula madania la 3askaria» (Etat civil et non militaire).
Devant le refus des animateurs du mouvement de laisser des barbus s'intégrer dans la marche, ces derniers ont formé un petit groupe à part. Les marcheurs ont effectué plusieurs boucles du cours de la révolution avant de se regrouper en nombre devant l'esplanade faisant face au théâtre Azzedine-Medjoubi pour reprendre en chœur leurs revendications.
«Mohamed Djemaï, se dit contre les élections du 4 juillet ! Cette position n'est pas innocente, elle vise à reporter la date pour lui permettre de se porter candidat à la présidentielle. Il croit que le FLN, à la tête duquel il a été imposé, est encore fort et peut donc lui être utile pour cette prétention», explique un animateur du Hirak.
Après plus de quatre heures de manifestations, la procession des marcheurs commençait à se disperser dans le calme, sous la surveillance discrète des forces de l'ordre.
A. Bouacha


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.