De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Le soutien de Bruxelles au processus mené par l'ONU au Sahara occidental exprimé    Le Président Tebboune distingué par l'Union arabe des engrais    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Tir d'un missile balistique Nord-coréen: Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Sommet arabe d'Alger: Les attentes palestiniennes    Un cas psychiatrique!    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Défis africains de la COP 27    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Belatoui espère un véritable départ    Est-ce le déclic?    Une délégation ouest-africaine à Ouagadougou    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Les challenges de 2023    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières et à la préservation de la souveraineté territoriale du pays    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Trabendisme mental !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Forte mobilisation et rejet du dialogue avec les 2B
Constantine
Publié dans Le Soir d'Algérie le 08 - 06 - 2019

Encore une fois, les Constantinois se sont mobilisés fortement hier à l'occasion de la marche hebdomadaire du vendredi démontrant une fois de plus leur attachement à leur mouvement pacifique. Une mobilisation toujours intacte en ce jour de grande chaleur qui s'est manifestée dès la fin de la prière.
Le même lieu, les mêmes slogans et les mêmes personnes drapées de l'emblème national ou portant des gilets orange et balais à la main, ont entamé leur marche à la place Colonel-Amirouche, (ex-la Pyramide) et brandissant des slogans hostiles au pouvoir «Doula madania machi askaria» (un Etat civil et mon militaire) notamment. Cette fois-ci la réponse est venue le lendemain du discours du chef de l'Etat Abdelkader Bensalah.
«Un discours dans la continuité du système, vide et sans évolution notoire», estime Dr Boughrara, un manifestant, qui ajoute : «Bensalah confirme l'impasse dans laquelle le pouvoir s'est englouti et nous campons également sur nos positions en rejetant son appel.»
La foule, qui a grandi au fur et à mesure que le temps passait, a exprimé son rejet en masse de ce discours en déphasage total avec les revendications des Algériennes et des Algériens qui aspirent à la rupture totale avec le système. Les protestataires ont traversé toute l'avenue Abane-Ramdane en scandant : «Non au dialogue… non au dialogue… jusqu'au départ du régime». Les différents carrés des marcheurs ont tous reconduit la détermination d'en finir avec le système politique en place avec les mêmes slogans et en renouvelant, encore une fois, l'exigence du départ de l'actuel chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, et du gouvernement Bedoui, «Ni Bedoui, ni Bensalah». Toutefois, et comme ce fut le cas lors des deux dernières marches, des accrochages verbaux ont été inévitables, au vu des slogans brandis par les uns et les autres. Certains avaient dénoncé les velléités d'instauration d'une dictature militaire en prononçant avec force «Dawla madania, machi askaria» «Gaïd Salah dégage !» et «Djoumhouria machi caserna» (une République, pas une caserne), d'autres étaient d'un autre avis défendant le général et la démarche de l'armée insistant sur «Djeïch chaâb khawa khawa» (armée et peuple frères).
Ilhem Tir


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.