Abdelmadjid Tebboune: «Partenaires de l'UE mais pas au détriment de notre économie»    COLERES ET ENTORSES    Les importateurs face à leur destin    Mines: Vers la création de 95 petites entreprises d'exploration d'or    Entretiens marathons de Boukadoum à Bamako: L'Algérie au chevet du Mali    Retrouver la grandeur américaine    El-Bayadh: Un nouveau complexe sportif bientôt en chantier    US Biskra: Une instabilité chronique    Ain El Kerma: Découverte d'un troisième cadavre rejeté par la mer    Tlemcen: Trois SG de daïra et un ex-médiateur de wilaya promus    Tébessa: Trois morts dans une collision    L'icone du malouf Hamdi Bennani n'est plus    «Khayrek sbaq»    Communiqué du Conseil des ministres    L'Algérie a opté pour "la protection du citoyen"    Les contaminations sous la barre des 200    La cause palestinienne est "sacrée pour le peuple algérien"    Tebboune annonce des législatives anticipées    Un ramassis de clichés et de mensonges    Real : Une offre à venir pour Cavani ?    Le procès en appel d'Ali Haddad reporté au 27 septembre    Ces quatre nouveaux joueurs convoqués par Belmadi pour le prochain stage de l'EN    ILLIZI : Installation du commissaire d'Etat près le tribunal administratif    La société civile devenue un "partenaire essentiel et permanent" dans le développement local    LE PRESIDENT TEBBOUNE AFFIRME : ‘'Il est temps d'opérer le changement''    La Fondation Matoub Lounes este en justice Noureddine Khettal    RECUPERATION DES RESTES MORTUAIRES DES RESISTANTS : L'Algérie ne renoncera point à la question    La chaîne française M6 interdite d'opérer en Algérie    Lutte contre l'imigration clandestine: 485 personnes sauvées dans les eaux territoriales algériennes    Mines: La production nationale d 'or ne dépassera pas 58 kg en 2020    Mali: le médiateur de la Cédéao en visite à Bamako ce mercredi    Hamdi Bennani, un des meilleurs ambassadeurs de la chanson Malouf sur la scène internationale    Al Ahli a pris sa décision finale pour Belaili    Ighil prolonge d'une année    Le timing se précise    Un terroriste abattu et un pistolet mitrailleur récupéré à Jijel    Timide reprise des cours    La colère des transporteurs    Une opportunité de relance économique du secteur    La production pétrolière reprend sur plusieurs sites en Libye    La répression israélienne s'intensifie    La pénurie de liquidités en Algérie : Un défi macroéconomique qui requiert un plan global et cohérent de mesures    Le plan de relance en quête de mode d'emploi et de moyens : Entre les urgences de l'heure et les défis de la transformation économique    Boukaroum exclu de l'AG    Un espace de coworking ouvre ses portes à Tizi Ouzou    USM Bel Abbès : Le club de la Mekerra peine à garder ses cadres    Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    L'Arabie saoudite va-t-elle suivre ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le président Belhadj et les actionnaires sous forte pression
Publié dans La Nouvelle République le 02 - 06 - 2019

Craignant que le scénario des échecs des précédentes saisons ne se reproduise l'exercice prochain, au MC Oran l'on se mobilise déjà pour provoquer la rupture en réclamant notamment le départ collectif des actionnaires du club de Ligue 1 de football.
En effet, quelques jours après que les «Hamraoua» ont réussi à se maintenir parmi l'élite, les fans de cette formation sont montés au créneau pour revendiquer un changement radical sur tous les plans, à commencer par une véritable «révolution» au niveau des hautes sphères du club.
Force est de constater d'ailleurs que même l'annonce par le président de la Société sportive par actions (SSPA) du MCO, Ahmed Belhadj, dit «Baba», de sa démission à l'issue du dernier match du championnat face au NA Hussein Dey dimanche passé, n'a pas pour autant calmé les ardeurs des supporters et les proches de l'équipe.
Ces derniers rappellent qu'il ne s'agit pas de la première fois que ce responsable annonce son départ, mais sans jamais aller au bout de sa décision. Il opte pour cette attitude pendant pratiquement chaque intersaison, avant de se rétracter prétextant n'avoir pas trouvé de successeur.
Cette fois-ci, les Oranais, impatients de voir leur team renouer avec les consécrations qui les fuient depuis près d'un quart de siècle, sont déterminés à aller au bout de leur revendication. Ils réclament le départ de tous les membres du Conseil d'administration et confier les rênes de la SSPA à une société économique, «Hyproc Shipping» particulièrement, puisque cette filiale de Sonatrach a déjà signé un protocole d'accord avec la SSPA/MCO en janvier dernier pour éventuellement racheter la majorité des actions du club professionnel dès cet été.
Les «Hamraoua» se révoltent contre leurs dirigeants
Du coup, les actionnaires du MCO, qui n'ont pas réussi à se réunir depuis au moins trois années en raison de leurs interminables conflits, sont plus que jamais sous pression. Des personnes se proclamant comme des supporters acharnés du club ont même versé dans la menace en taguant jeudi les murs des domiciles de deux ex-présidents, en l'occurrence Youcef Djebbari et Larbi Abdelilah, pour les prévenir contre toute tentative de revenir à la présidence, tout en leur exigeant de vendre leurs actions au profit d'Hyproc. Les photos de ces tags ont même été publiées sur les réseaux sociaux. La même mésaventure avait été vécue par le boss Belhadj il y a quelques semaines, lorsqu'il avait été victime d'un comportement similaire au niveau de son complexe touristique sis dans la corniche oranaise.
Les supporters mouloudéens ont prévu également un sit-in devant le siège de la wilaya dimanche prochain pour réclamer au wali de la ville d'activer le processus de passage de leur club sous le giron d'Hyproc, étant donné qu'il avait lui-même parrainé les pourparlers préliminaires entre les deux parties.
Le fait que le flou entoure désormais la matérialisation de l'accord préliminaire signé en janvier passé, plonge les «Hamraoua» dans la panique.
Ils craignent qu'une éventuelle volte-face de la société spécialisée dans le transport maritime des hydrocarbures ne profite aux actuels actionnaires pour rester aux commandes «après avoir montré leurs limites tout au long des précédentes années».
L'été s'annonce désormais chaud au MCO, où l'on tient à remettre de l'ordre dans la maison dans les meilleurs délais afin de réunir les prémices du succès en vue de l'exercice à venir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.