Explosion de Beyrouth: quatre avions d'aides décollent d'Alger    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Constantine: réception prochaine du projet de raccordement du CW1 à la RN 27    75 ans après Hirochima, le désarmement reste un vœu pieux    Covid-19: 571 nouveaux cas, 436 guérisons et 12 décès    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Ligue 1-ES Sétif: l'entraîneur Kouki OK pour prolonger son contrat de 2 saisons    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Feux de forêts : la Protection civile déploie un important dispositif    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Trump envisage un discours depuis la Maison Blanche pour officialiser sa candidature    La bataille du siège entre au tribunal    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    La défense exige la présence du secrétaire particulier de Bouteflika    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Deux Algériens légèrement blessés    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    Le féminicide, un crime silencieux    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    L'apocalypse à Beyrouth    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le ministre de l'énergie inaugure le 6e Symposium de l'AIG
Oran
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 06 - 2019

«La diversification de nos ressources énergétiques est devenue un axe stratégique de notre politique énergétique. Elle implique d'assurer un équilibre entre les impératifs de développement économique et social avec les considérations environnementales tout en veillant à la gestion rationnelle de nos ressources énergétiques.» Une déclaration du ministre de l'Energie Mohamed Arkab qui a présidé, hier, à Oran, l'ouverture des travaux du 6e Symposium, de l'Association algérienne de l'industrie du gaz (AIG).
Amel Bentolba – Oran (Le Soir) - Commentant le thème choisi cette année par l'AIG «Le gaz naturel au centre de la diversification énergétique», le ministre de l'Energie dira qu'une telle diversité de ressources énergétiques dont dispose l'Algérie, «appelle à de nombreux questionnements quant à leur rôle dans un contexte de mise en œuvre de l'accord de Paris sur les changements climatiques, dans lequel l'Algérie est engagée ». Pour Mohamed Arkab, le gaz naturel joue un rôle primordial dans le mix énergétique durable de demain en tant que source d'énergie peu polluante car, dit-il, «il offre des avantages considérables en raison notamment de sa disponibilité, son accessibilité et sa flexibilité qui peuvent compléter les sources d'énergies renouvelables et alternatives émergentes ». Plus que jamais, dira l'orateur, l'industrie gazière en Algérie a besoin de dialoguer sur les deux visions qui existent aujourd'hui, à savoir, dit-il, « la vision à court terme qui ne donne la priorité qu'à la flexibilité et met en risque la sécurité d'approvisionnement à long terme et la vision à long terme axée sur l'investissement et la sécurité qui permet d'envisager une trajectoire de plus long terme».
Pour sa part, le président-directeur général de Sonatrach et président de l'AIG, M. Rachid Hachichi, affirmera que l'Algérie peut continuer d'approvisionner l'Europe en gaz, d'autant, dit-il, que «nous offrons une alternative intéressante à la diversification des sources d'approvisionnement, et maintenir nos volumes d'export par canalisations ou sous forme de GNL. La recherche de nouveaux accords et la prolongation de nos contrats existants comme ceux que nous avons récemment conclus portant sur la livraison annuelle de gaz, consolident notre position d'acteur majeur sur la scène énergétique européenne».
Il est également impératif de subvenir aux besoins domestiques d'autant, dira l'intervenant, que «la population de notre pays grandit, nos industries et notre économie poursuivent leur développement». Toutefois, il fait remarquer qu'il est utile de modérer cette augmentation en tirant profit de l'ensoleillement par le développement de la production d'énergie solaire.
Le P-dg de Sonatrach a, tout en rappelant que l'entreprise étatique, qui veille à déployer un plan stratégique à travers notamment l'augmentation de la performance opérationnelle de la compagnie sur les champs existants, compte également mener des travaux de prospection sismique 3D (déjà entrepris dans la zone offshore Est).
Il rappelle qu'avec «une superficie de 100 000 km2 et une bande de 1200 km, le domaine offshore algérien est une province frontière sous-exploitée. Sonatrach l'inclut dans sa stratégie de mobilisation de nouvelles ressources en hydrocarbures à court, moyen et long terme». M. Hachichi a fait savoir à l'assistance que des budgets importants sont alloués au segment exportation-production à moyen terme. «Nous mobilisons plus de 42 milliards de dollars d'investissement pour ce segment sur la période de 2019-2023 dont près de 10 milliards pour l'exploration (sismique 3D forages d'exploration, études, etc.).»
A. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.