Saisie de près de 10 quintaux de kif traité à Naâma    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le président Tebboune reçoit l'ambassadrice de Suède en Algérie    «Les revendications politiques occultées»    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    L'évolution et les perspectives du marché à l'ordre du jour    «Zoukh m'a demandé de choisir les bus Tahkout»    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Le CHAN-2022 se jouera en été    «Rien ne va plus»    Le MSP pour un régime parlementaire    Sétif renoue avec le confinement    Remise de 860 clés aux bénéficiaires des logements AADL et LPA à Taher et El-Aouana    Programme spécial pour les zones d'ombre    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    9 décès et 475 nouveaux cas en 24 heures    Trois suspects arrêtés    Ali Laskri jette l'éponge    Deux PME préparent leur introduction    Le procès de l'ancien directeur de l'agence foncière reporté    Thon rouge : L'Algérie a pêché la totalité de son quota pour 2020    Russie : Un conseiller du chef de l'agence spatiale russe arrêté pour «trahison»    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Sidi Bel-Abbès: Les blouses blanches descendent dans la rue    Usto, Es-Senia et Saint Eugène: 4 dealers arrêtés, de la cocaïne et des psychotropes saisis    Constructions inachevées et non conformes aux permis de construire: Plus de 15.000 dossiers régularisés par les commissions des daïras    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Bi-nationalisme    Les 13 manifestants acquittés    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Le Coram soutient 27 projets pour 150 millions d'euros    Abderazak Makri, toujours dans la surenchère sur la question de l'identité    Colère des souscripteurs AADL à Médéa    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un nouveau niet de l'armée à la transition
Gaïd Salah l'a réitéré, hier, mercredi, à partir de Cherchell
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 06 - 2019

Le vice-ministre de la Défense nationale et chef de l'état-major, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, a réitéré, avec force, les grandes lignes de la feuille de route de l'armée pour gérer la très complexe crise politique que traverse le pays : une élection présidentielle, le plus tôt possible, et rejet ferme et sans concession de toute autre forme de transition.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Ahmed Gaïd Salah l'a très clairement signifié, hier, mercredi, encore, au premier jour de sa visite à l'Académie interarmes de Cherchell. « Que tout le monde sache que l'Armée nationale populaire restera vigilante, et même extrêmement vigilante. Elle ne déviera jamais de sa ligne de conduite nationaliste et ne s'écartera pas de ses missions constitutionnelles nationales que requiert la situation actuelle du pays, jusqu'à l'élection du président de la République, dans les délais constitutionnels, loin de toute forme de transition. L'armée est consciente de la difficulté de la mission , dans un contexte aussi tendu, et affirme, par la voix de son premier responsable, sa forte détermination à surpasser la crise, conformément à sa feuille de route. Le chef d'état-major dira, en effet, que « l'Algérie est en sécurité, elle est stable et unie, terre et peuple. Exigeant de ses fidèles fils, et ils forment la majorité écrasante de notre peuple authentique, de transcender toutes les circonstances. Nous sommes, au sein de l'Armée nationale populaire, animés d'une détermination à même de surmonter toutes les difficultés, je dis bien toutes les difficultés, car aucune difficulté, aucune entrave, ni aucun obstacle ne peut se dresser face à la concrétisation de l'intérêt suprême de la patrie.» Le vice-ministre de la Défense nationale semble vouloir livrer ce message qu'il est d'autant plus à l'aise à opter pour cette feuille de route, qu'il ne nourrit aucune ambition politique. Ni lui, ni l'institution . «Le dévouement de l'Armée nationale populaire envers l'Algérie n'a d'égal que son dévouement envers son peuple. C'est à partir de ce dévouement que notre armée tend une main solidaire. C'est de tout ce dévouement envers la patrie et le peuple que l'Armée nationale populaire continue d'accompagner le peuple, avec tout ce que cet accompagnement porte comme signification d'honnêteté envers soi et d'engagement au serment. Que le Commandement de l'Armée nationale populaire ne nourrit aucune ambition, et je le répète encore, nous n'avons aucune ambition mais notre objectif est de servir notre pays, et accompagner en toute sincérité ce noble peuple authentique afin d'amener notre pays à dépasser sa crise et atteindre les seuils de la légitimité constitutionnelle pour pouvoir, ensuite, démarrer sur une base solide et une logique correcte et judicieuse pour remettre les choses en ordre et hisser l'Algérie au rang qui lui sied parmi les nations.». Adoptant, ensuite, un ton conciliant, Gaïd Salah affirmera que l'institution «attend de notre peuple une compréhension qui s'élève à la hauteur du degré de confiance qui relie le peuple à son armée, celui qui considère que l'authentique Algérie, pour laquelle se sont sacrifiés en martyrs des millions de chouhada, comme sa principale destination rencontrera sans nul doute en cette voie judicieuse la grande majorité du peuple authentique».
«Les intentions des campagnes contre l'armée sont désormais démasquées»
Cela étant, le chef de l'état-major ne manquera pas, par contre, de s'en prendre aux partisans de la transition et en des termes forts : «Il est certain aussi que celui qui suit cette noble voie nationale rencontrera une multitude d'embûches que sèmeront ceux qui ne connaissent pas le chemin de la sincérité et qui ne savent pas agir et se comporter avec dévouement et loyauté ; ceux-là mêmes qui voient en chaque action sérieuse et dévouée envers la patrie une atteinte à leurs intérêts et aux intérêts de leurs maîtres, oui, leurs maîtres.» Il enchaînera aussitôt après : «Désormais, nous pouvons distinguer le fil blanc du fil noir ; les intentions se manifestent et les orientations se précisent.» Le vice-ministre de la Défense s'en prendra encore plus violemment aux détracteurs de l'armée : «Les campagnes abjectes et récurrentes, que ne cesse de subir le Commandement de l'Armée nationale populaire, après chaque pas sincère et étudié qu'il fait en toute conscience et perspicacité, ne sont que des campagnes stériles sans aucun résultat, car leurs objectifs sont désormais dévoilés et leurs intentions démasquées. Le peuple algérien a découvert leurs objectifs pernicieux et leurs moyens perfides pour les étouffer dans l'œuf. Cependant, ces porte-voix qui se sont érigés en tuteurs sur le peuple et ont cru qu'ils pouvaient investir en la crise que traverse l'Algérie et en tirer profit, voire s'enrichir de leurs efforts traîtres ont oublié ou font semblant d'oublier que l'Algérie possède des potentiels humains sains d'esprit et rationnels, nationalistes de par l'analyse des événements, et l'examen de leurs faits, que représente le peuple aux côtés de son armée.» Comprendre : tout ce qu'entreprend l'armée se base sur des analyses très pointues et des informations précises que lui fournissent ses différents services. Aussi, et plus généralement : «Ces potentiels seuls sauront déterminer la direction que prendra l'Algérie et forger ses orientations nationales authentiques, loin de toute forme de transition et de tout manquement envers le legs des chouhada. L'Algérie a besoin, aujourd'hui, de choisir son cap novembriste droit et de nous débarrasser pour toujours du joug de la dépendance sous toutes ses formes, car, pour construire l'Algérie de demain, il nous faudra compter sur Allah en premier lieu, ensuite sur les efforts de ses fils dévoués.»
Plus musclé encore, le discours du patron de l'armée évoquera carrément l'existence de «traîtres». Il lancera, en effet, cette phrase lourde de sens : «Aujourd'hui, il n'y a pas de place pour les mercenaires, les traîtres, les imposteurs, et les malhonnêtes. Il n'y a plus d'opacité aujourd'hui dans l'horizon de l'Algérie, ni aucun effort ne s'élèvera au-dessus des efforts nationalistes dévoués.»
Parmi ces efforts, précisera Gaïd Salah, «le souci de l'armée d'accompagner le secteur de la justice, de l'assister afin de recouvrer sa réputation, à la lumière des lois en vigueur, et de lui assurer toutes les formes de pressions ou diktat, afin de pouvoir exercer ses missions, appliquer la loi et rendre des jugements en toute équité et sans aucune discrimination (…) une justice qui agit sans aucun excès idéologique, ni calculs politiciens, où tous les citoyens sont traités sur un pied d'égalité et où la loi est au-dessus de tous sans exception (…)».
Par ailleurs, et pour la première fois, Gaïd Salah a tenu à rendre un vibrant hommage à un média en particulier, la Télévision nationale pour une émission spéciale, diffusée le 22 juin dernier, citant nommément et le journaliste et ses invités. « J'ai suivi cette émission et tant d'autres avec grand intérêt et j'ai décelé l'importance de ces émissions et tables rondes et espaces de dialogue et discussions objectives sereins et convaincants (…)».
Cet hommage est, en effet, une véritable première chez le patron de l'ANP.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.