La mobilisation populaire demeure intacte    "La corruption est une atteinte aux droits de l'Homme"    Le marché de voitures toujours fermé    L'AEP des communes de la daïra de Sidi Naâmane renforcée    Les employés de l'EPMC investissent la rue    Pénurie de véhicules    Une production record de tomate industrielle    «La Caisse pourrait revoir le seuil des remboursements actuels des soins médicaux»    L'ONU craint une escalade    Le Premier ministre tunisien délègue ses pouvoirs    Reprise des violences autour de Tripoli    Guenina et Meftahi de la partie face au WAT    Kadri : "Nous visons une victoire au Khroub"    L'ombre du passé    Un accord européen pour répartir les 356 migrants    Alger rit, Algérie pleure    Qui en est responsable ?    "La création doit s'inspirer de la question identitaire"    Deux grands rendez-vous à Aïn Témouchnent    Monarchie de juillet / 1re République (1830-1842)    L'acteur espagnol Javier Bardem appelle à protéger les océans    Compétitions africaines des clubs : Mission difficile pour les Canaris    MC Oran : Les Hamraoua à l'assaut de l'Aigle sétifien    Coupe arabe : La JSS contrainte de gagner face au CA Bizerte    Al Merreikh - JSK (aujourd'hui à 18h30) : Velud : «J'ai déjà battu Al Merreikh mais les matchs ne se ressemblent pas»    Oued R'hiou (Relizane) : Saisie d'armes à feu et d'un drone    Réhabilitation des hôtels publics à Tizi Ouzou : Trois structures livrées en novembre    «Book Exchange» au jardin botanique du Hamma, à Alger : Echangez vos livres contre d'autres    Dialogue: Sofiane Djilali pose ses conditions    5 morts et 32 blessés à Alger: Un concert vire au drame    Douanes: Plusieurs marchandises soumises à l'autorisation de circuler    Chlef: Installation du président et du procureur général de la Cour    Bouira: 19 têtes bovines et 30 moutons volés    Relizane, Naâma, Tlemcen: Des armes et plus de 280 kg de kif saisis    Tiaret: L'affichage des listes des logements sociaux reporté    Plus de 1 300 réfugiés rapatriés en l'espace de 24 heures    Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Découverte du cadavre d'un jeune homme à El Matmar    Medane n'est plus manager général de la sélection    Les manoeuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    La maison traditionnelle Kabyle célébrée à Tazerouts    "Possibilité de ne pas recourir à l'importation du blé"    Hanni débute fort    Le Hirak, acte 27    Bensalah nomme de nouveaux ambassadeurs    La police veut démanteler le Mouvement islamique    Tayeb Louh en prison    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hommage au grand maître Benaïssa
Il aura lieu ce soir
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 07 - 2019

L'Agence algérienne pour le rayonnement culturel organise ce soir un hommage au maître gnawi maâlem Benaïssa à Dar Abdeltif. Y participeront de nombreux groupes et artistes dont Diwane El Bahdja et Sadek Democratoz.
Décédé prématurément en 2008 à l'âge de 43 ans, maâlem Bahaz était la figure incontournable du diwane algérien. Maître incontesté du gumbri, il a baigné, dès son enfance, dans la musique gnawie grâce à l'initiation de son père, lui-même «maâlem» et fils d'une joueuse de gumbri. Il ne tardera pas cependant à explorer d'autres horizons musicaux, convaincu que son instrument pouvait épouser d'insoupçonnables sonorités.
L'une de ses collaborations les plus célèbres fut, ainsi, celle qui l'a réuni avec Alla, le virtuose du oud, mais aussi avec le groupe de rock T34.
Il fonde, dans la foulée, son propre groupe «Gnawa Diwane Dzaïr» qui excellait dans le métissage entre le gnawi, le jazz et le blues, avec un cachet spirituel et mystique envoûtant. Instrumentiste hors-pair, maâlem Benaïssa se fait connaître grâce à ses longues improvisations sur scène et devient l'artiste le plus adulé par les amoureux du diwane.
Sa notoriété dépassera ensuite les frontières et il se produira sur les cinq continents. Sa dernière apparition publique date de la première édition du Festival international de la musique diwane d'Alger, avant de décéder dans l'indifférence, laissant derrière lui deux enfants.
Onze années après sa mort, l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel annonce l'organisation d'une soirée-hommage, ce soir à 20h, à laquelle participeront plusieurs groupes et artistes de ce registre musical.
Diwane El-Bahdja, créé en 2009 par des Algérois passionnés par le diwane dont ils célèbrent la dimension maghrébine à travers, notamment, un brassage entre le gnawi algérien et marocain ; Chakib Bouzidi, ancien collaborateur de maâlem Benaïssa au sein du groupe Gnawa Diwane Dzaïr où il était multi-instrumentiste et spécialiste des instruments traditionnels africains avant de fonder le groupe «Ifrikya Spirit» en 2009, devenu par la suite l'une des références contemporaines de ce répertoire ; Fayçal et Aïssa Soudani, deux frères musiciens influencés par le style du défunt maître ; Sadek Democratoz et Elgana Project, un groupe qu'il fonda en compagnie de deux musiciens sénégalais qu'il a rencontrés pendant son séjour à Dakar (Youssou Dia à la percussion et Ablaye Anne à la kora).
Les organisateurs précisent enfin que le prix du billet est de 500 DA (vente sur place) et que les entrées de cette soirée iront à la famille de maâlem Benaïssa.
Sarah H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.