Procès en appel: L'affaire Ali Haddad reportée au 27 septembre    A quelles nouveautés s'attendre ?    Chlef: La nouvelle présidente du tribunal administratif installée    Conseil des ministres: Feu vert pour l'exploitation artisanale des gisements d'Or    Crise sanitaire: Les offres d'emploi en forte baisse    Pour le lancement des travaux du réservoir d'eau: Les habitants des cités AADL Ain El-Beida interpellent le wali    En moins d'un mois: Deuxième visite de Boukadoum au Mali    ASO Chlef: Un effectif à reconstruire    USM Bel-Abbès : De nombreux problèmes à résoudre    LRF Saïda: Adoption des bilans moral et financier    ECORCHURE    19 harraga interceptés au large d'Arzew    Les comportements-barrières d'antan    Les procès de 14 anciens ministres s'ouvrent prochainement    DEPECHE PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Sabri Boukadoum entame une visite de travail à Bamako    Vers la révision de la loi sur la Monnaie et le Crédit et la prise en charge des risques de change    PROTECTION CIVILE DE MOSTAGANEM : Plus de 265 interventions en une semaine    Président Tebboune: "Il n'existe aucune restriction à la liberté de la presse en Algérie"    Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    Un élément abattu et un pistolet mitrailleur récupéré à Jijel    L'Arabie saoudite va-t-elle suivre ?    Début de la révision des listes électorales    203 nouveaux cas, près de 50.000 au total    Colère des transporteurs privés    Foire agricole du 23 au 27 septembre à Alger: une occasion pour écouler les méventes    Fédération algérienne de handball : l'assemblée générale ordinaire fixée au 25 septembre    Coronavirus: 203 nouveaux cas, 124 guérisons et 7 décès    Farès en colère contre la direction de la Lazio    Ligue 1 : Paris se ressaisit et s'impose face à Nice    Real : Un couac avant le premier match de Liga face à la Sociedad    Des opposants poursuivis pour terrorisme    La justice à la recherche des complices de Haddad    Un "casus belli" technologique nommé TikTok    Gloire à l'ANP et gratitude envers l'Armée rouge !    Manifestations pour plus de démocratie    Les cafés littéraires dénoncent et condamnent    Jimi Hendrix, mythes et légendes marocaines 50 ans après sa mort    Appel à la solidarité au profit des démunis    L'Algérie participera à l'édition BFM du Limousin    Plus de 4000 logements à attribuer avant la fin de l'année    Match amical Algérie – Cameroun aux Pays-Bas    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Où est l'Algérie ?    Etats-Unis et Chine : duel à distance    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le RCD dénonce un «système inique»
IL A REUNI SON SECRETARIAT HIER SAMEDI
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 09 - 2019

Les mesures répressives contre le mouvement populaire, comme l'incarcération des manifestants et le contrôle rigoureux des accès vers Alger, ont produit l'effet contraire : le mouvement populaire se renforce chaque vendredi davantage.
Plusieurs partis politiques et des organisations de la société civile ont condamné ces mesures. Dans un communiqué rendu public à l'issue de la réunion de son secrétariat national, le RCD a dénoncé la décision du chef d'état-major de l'armée de fermer Alger aux citoyens des autres wilayas, l'accusant d'avoir «cornaqué l'ensemble des institutions et des centres de décision du régime», rappelant l'attachement des manifestants au caractère pacifique des marches, à un Etat civil et non militaire et à une Algérie libre et démocratique. «Le tournant opéré depuis l'injonction, à partir d'une caserne, de convoquer le corps électoral contre l'avis de nombreux segments et centres pourtant acquis au sauvetage du système renseignent sur l'indigence de la stratégie et sur la profondeur du chaos qui règne dans toutes les arcanes du système politique qui a ligué son sort à un personnage plus enclin à l'invective et à la stigmatisation qu'au rassemblement et à la raison», soutient le parti de Mohcine Belabbas.
Pour le RCD, «la décision de jeter en prison des manifestants pacifiques et des personnalités politiques qui tentent de donner du sens à la révolte des populations contre un système inique ne peut provenir que des ennemis de l'intérêt général et de la souveraineté nationale».Et d'affirmer que les entraves devant l'exercice de la souveraineté du peuple à se doter d'institutions de son choix et d'une justice indépendante au-dessus de tous n'expliquent pas tout.
«Seul l'avenir nous dira quelle est la nature du complot orchestré contre notre pays», explique le parti, regrettant que c'est dans cette situation d'atteintes graves aux libertés, de l'instrumentalisation des peurs et de la haine par le biais d'institutions et de médias publics que Gaïd Salah a ordonné à la gendarmerie nationale d'interdire l'accès à la capitale pour tous les véhicules qui ne portent pas une plaque d'immatriculation de la wilaya d'Alger. «Ceux qui s'accommodent d'une telle voie au motif qu'elle serait la "moins pire" porteront une responsabilité devant l'histoire au même titre que tous ceux qui ont déjà vendu leur âme et tourné le dos aux cris de liberté du peuple», poursuit le RCD, en allusion à Ali Benflis.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.