Enseignement supérieur: les conditions de reprise des activités pédagogiques acceptables    Zones d'ombre: la prise en charge des besoins de la population commence à donner ses fruits    Les articles de la discorde    Rassemblement et marche de soutien aux travailleurs de Numilog    Danger du futur tramway pour les habitants de la cité Chara    L'espoir renaît chez les agriculteurs suite aux dernières averses    Quelle chance pour la paix ?    Mise en échec de trois tentatives de migration irrégulière à Mahdia    Cinq jeunes intègrent l'équipe première    Amrani «content» de la reprise    Naceri à la Cour constitutionnelle    Le drabki, Abou Fadhel et tamazight    Un autre décès par strangulation    Lutte contre les gangs de rues à Blida: arrestation de 59 personnes depuis le début de l'année    Hommage à Abdelmadjid Merdaci    Avec Mustapha Toumi dites toujours «Sobhan Allah ya Ltif» !    Merci M6 ! Merci pour mes zygomatiques !    Enfin un gouverneur !    Benkhelifa signe pour trois ans    "C'est irréalisable"    Un pari difficile    Les journalistes n'abandonnent pas leur confrère    Alger tente de reprendre la main au Sahel    3 morts dans un accident de la route    Deux réseaux de passeurs démantelés à Aïn Turck    Distribution de plus de 4000 unités avant la fin de l'année    L'opposition appelle à la désobéissance civile en Côte d'Ivoire    Un suspect arrêté aux Etats-Unis    Béjaïa s'apprête à commémorer Octobre 88    L'ange blanc s'envole    Hommage au journaliste Salem Hammoum à Bouzeguène    Premier film en variante amazighe ouarglie    Flagrant délit !    Renouvellement des associations sportives : Le MJS fixe les modalités des AG    On vous le dit    7 astuces pour brûler des graisses et gagner en muscles avec l'alimentation    PSG-OM : Neymar accusé à son tour de propos racistes    Tlemcen: Trois SG de daïra et un ex-médiateur de wilaya promus    Retrouver la grandeur américaine    COLERES ET ENTORSES    Les importateurs face à leur destin    El-Bayadh: Un nouveau complexe sportif bientôt en chantier    US Biskra: Une instabilité chronique    Mines: Vers la création de 95 petites entreprises d'exploration d'or    «Khayrek sbaq»    La cause palestinienne est "sacrée pour le peuple algérien"    Tebboune annonce des législatives anticipées    Un ramassis de clichés et de mensonges    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les préparatifs vont bon train
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 10 - 2019

Pendant toutes ces semaines qui précèdent une présidentielle censée, si les choses vont jusqu'au bout, consacrer la victoire du plus fort, ceux qui organisent et imposent feront mine de travailler à faire aboutir la volonté populaire. On oubliera la crise, les harraga, les importations, les pénuries sensibles ; bref, tous les travers dans lesquels se débat le pays pour ne se consacrer qu'à organiser le futur triomphe. Il sera toujours temps de revenir à ce qui préoccupe les Algériens.
Tous ceux mécontents pour une raison ou une autre devront oublier leurs soucis matériels et faire mine d'aplanir leurs dissensions le temps que passe l'élection présidentielle. On va, en d'autres termes, faire en sorte de ne pas trop insister sur les choses qui fâchent. Et lorsqu'un responsable se déplacera quelque part, ce ne sera pas pour expliquer pourquoi son secteur a raté le coche, mais pour rendre compte, de façon positive, de ce que celui-ci a engendré comme avancées. Maquiller la réalité, on sait y faire et avec une légèreté dont on attend qu'elle donne le crédit nécessaire à la situation.
Des dizaines de prétendants à la magistrature suprême et une inconnue. Le ridicule ne tuant pas, nous avons droit, pour occuper le terrain, à des lièvres conscients qu'ils le sont ou pas. C'est ainsi qu'il faut faire ou se comporter si l'on vise à servir de faire- valoir à une réalité déjà en action.
Dans l'affaire, il y aura toujours des petits rigolos qui émergeront d'on ne sait où pour faire écho à un discours qui voudrait colorer les préparatifs d'un scrutin improbable et leur donner un ton pathétique comme c'est le cas actuellement.
Une sonorité qui décrédibilise le scrutin avant même que l'on y soit confrontés. Non pas que l'on ne soit pas habitués aux prestations de ce genre qui expliquent d'ailleurs le désintérêt de la rue pour les élections.
Quand les uns courent se jeter dans les bras de l'ennemi, les autres se bousculent pour faire allégeance et dire tout le bien qu'ils pensent de celui qui fait office de nouvelle autorité du moment. Quand les uns qualifient de faible le niveau et des journalistes chargés de la couverture et des futurs candidats, d'autres imaginent déjà ce que seront les prestations lorsque la campagne électorale sera officielle.
M. B. 


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.