Cyclisme/Tropicale Amissa Bongo (5e étape) : victoire de l'Algérien Reguigui    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    Football/ révision des statuts : installation d'une commission ad hoc    Rezig préside une réunion consacrée à l'examen de la problématique du transport de marchandises    Constantine: levée des entraves administratives pour achever l'aménagement extérieur des logements AADL2    Un tremblement de terre de magnitude 4.9 enregistré à Jijel    Un vaccin contre le nouveau coronavirus pourrait être prêt dans trois mois    MDN: large campagne sanitaire au profit des habitants de zones enclavées à Biskra et Touggourt    La communication du président ou l'art de marquer contre son propre camp    Adoption de la proposition algérienne visant l'amendement du statut le CJCA    AS Monaco: Une offensive du PSG pour Slimani ?    Karim Younes: le changement escompté passe par la poursuite du dialogue et du débat dans la sérénité    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Saisie de plus de 10 quintaux de kif traité à Naâma (MDN)    crise libyenne: le ministre malien des AE insiste sur l'importance de conforter le rôle de l'UA    L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre à partir de 2022    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Ce que propose le PAD    Le RCD dénonce "une injonction d'apprentis dictateurs"    Le Hirak face aux ambitions partisanes    Les stades de Bou-Saâda et de Saïda homologués    "Je sentais que nous allions avoir l'Algérie"    Dumas : "Satisfait de mon groupe"    Appel à l'accompagnement des professionnels    PwC Algérie passe au crible les dispositions fiscales    Le phénomène Saïd ! Prince Saïd !    Dans leur confort lointain, ils pensent !    Contrôle sanitaire aux points d'entrée en Algérie    L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali    Les révélations du chef de l'Etat    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    «Traduire l'œuvre de René Guénon en arabe était pour nous un vrai défi»    "Wassiet El Hattab", nouvelle pièce pour enfants    USMA : Hamra « Battre le Wydad ne relève pas de l'impossible »    Patrick Juillard : «Par rapport au reste du plateau, l'Algérie est bien lotie dans ce tirage des éliminatoires de la coupe du monde»    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Difficultés financières, enregistrement des médicaments...: Les opérateurs de la pharmacie vident leur sac    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    Bouira: Coupures d'eau et perturbations dans plusieurs communes    Recep Tayyip Erdogan en visite à Alger    108 familles relogées à Ouled-Fayet    Des roquettes tirées près de l'ambassade américaine à Baghdad    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Causes et effets de l'encrassement du moteur
Bon à savoir
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 12 - 2019

Une conduite systématiquement anémique (basse dans les tours, à vitesse faible) induit une température interne moins élevée, ce qui permet à la suie de se coller tranquillement sans qu'elle ne soit «pyrolisée» naturellement par des combustions chaudes et des régimes élevés qui «secouent le tout» (un piston et des soupapes qui «s'énervent» pourront plus facilement faire tomber et se débarrasser les agglomérats de carbone de ci et de là.

Petits trajets
Les petits trajets induisent un fonctionnement du moteur à des températures assez basses et des pièces mécaniques qui n'ont pas encore été suffisamment dilatées. Résultat, la combustion est moins bonne (voilà pourquoi un moteur pollue plus à froid) et donc on a des imbrûlés qui viennent se coller à droite et à gauche (le FAP doit aussi les subir...). Et le fait que la température de combustion soit inférieure empêche le «décalaminage naturel» du moteur, car plus c'est chaud moins la crasse arrive à rester dans le moteur (un peu comme la pyrolyse d'un four ou même qu'il est plus difficile de laver la vaisselle à l'eau froide qu'à l'eau chaude.

Vanne EGR
La vanne EGR favorise aussi l'encrassement, il s'agit ici de remplacer une partie du comburant (air) par des gaz d'échappement (recyclage des gaz). Et donc si on réinjecte des gaz pleins de suie à l'admission au lieu d'un air bien frais et propre, alors on se retrouve avec de la calamine dans les conduits et vers les soupapes d'admission.
Mélange trop riche
Un mélange trop riche peut induire, et c'est plus que logique, un encrassement du moteur. En effet, qui dit trop de carburant ou manque de comburant induit une partie du carburant imbrûlée ou mal brûlée. Cela se manifeste donc par la production de particules de suie. Un mélange trop riche pourra donc provenir d'un filtre à air qui se bouche, un injecteur qui débite trop, un capteur qui défaille (ex : sonde lambda, débitmètre, etc.).

Compression moteur
Une compression moteur réduite (moteur usé et fatigué) induira des combustions moins efficaces. Sachant qu'un moteur diesel fonctionne en auto-allumage, la compression moteur est d'autant plus vitale à la bonne combustion du mélange carburant/comburant.
Consommation d'huile
Même si la combustion est censée être très bonne, si on ajoute de l'huile dans cette dernière alors on aura des gaz épais qui viendront salir l'ensemble du circuit car il est fait en sorte que le surplus d'huile soit brûlé par le moteur. En effet, si par exemple je mets trop d'huile dans mon moteur, le reniflard va faire revenir cette dernière dans l'admission pour la brûler. La conséquence sera alors une fumée blanche/bleue épaisse qui sera collante et salissante.
Le phénomène est le même si j'ai par exemple une segmentation usée (segments racleurs) ou des joints de queue de soupape qui laissent couler un peu d'huile dans la chambre de combustion.

Carburant ?
Les carburants modernes dotés de biodiesel favorisent un peu plus la formation de calamine... Et donc si on cumule le dispositif de vanne EGR alors on comprend vite que le contexte actuel de l'automobiliste favorise un peu plus ce souci qu'il y a 20 ans.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.