L'ancien chef du protocole à la Présidence, Mokhtar Reguieg placé en détention provisoire    Inauguration d'une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz à Hassi Massaoud    Les réserves hydriques "suffisantes" pour satisfaire les besoins des citoyens en 2020    La chaîne El Hayat estée en justice pour diffamation    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Le procès de Karim Tabbou fixé pour le 04 mars    ANNIVERSAIRE DE LA NATIONALISATION DES HYDROCARBURES : Le Président réitère son engagement pour une République forte    Nomination d'un nouveau DG à la tête de la Douane    RENTREE PROFESSIONNELLE : Lancement de quatre nouvelles spécialités    TRAFIC DE PSYCHOTROPES : Saisie de plus 162 000 comprimés à Alger    CONGESTION ROUTIERE A ALGER : Plus de 100 points noirs recensés    Apac: le renouveau du cinéma algérien passe par la libération de l'expression artistique    Belhimer: le plan d'action du Gouvernement repose sur divers ateliers englobant différents secteurs    Des détenus d'opinion quittent la prison, d'autres condamnés à des amendes    Real : Hazard face à un choix compliqué    Pourquoi un Parlement en Iran ?    Enfin le derby de la capitale !    Farès rejoue six mois plus tard    Zelfani : "J'ai surtout aimé l'état d'esprit des joueurs"    Du monde unipolaire à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire (2e partie)    Fraude et irrégularités à la présidentielle au Togo    Libye : Haftar avance ses pions dans l'ouest amazigh    Bernie Sanders favori pour affronter Donald Trump    Hasna El Becharia en concert à Alger    ...Sortir ...Sortir ...Sortir ...    «Un solfège thématique»    Participation du film Synapse au Festival de Louxor    L'ANFC interpelle le chef de l'Etat et le ministre de la Justice    Tibane rend hommage à Rachid Talbi    Un représentant du FMI souligne une "vraie volonté de changement" de la situation économique    Afrique de l'Ouest : Les organisations terroristes «coordonnent» leurs opérations    Boxe/Tournoi pré-olympique (4e j): Abdelli en quarts de finale    Le coronavirus menance les prochains matchs de l'Inter Milan    MO Béjaïa : Les Crabes toujours menacés    Enamarbre de Skikda : Les travailleurs exigent le départ du Directeur    La révision de la Constitution intervient pour satisfaire les revendications du Hirak    Coronavirus : Onze villes en quarantaine en Italie    Journée nationale du patrimoine : La Casbah célébrée sous le signe du deuil    Du lundi au jeudi : Perturbations dans l'alimentation en eau potable    Constantine : 12 blessés dans un accident de la route près de l'aéroport    La réforme de l'administration au pas de charge ?    Handball - O. Maghnia: Les frontaliers qualifiés au play-off    Ooredoo confirme l'expulsion du PDG de sa filiale algérienne    Ras El Aïn: Des terrains désaffectés transformés en décharges de déchets inertes    Grève des PNC: Des poursuites disciplinaires contre 200 travailleurs d'Air Algérie    Benfreha: 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    Tebboune préside un Conseil des ministres    Il a atteint 1,9 % en janvier    Une loi sur les religions ravive les tensions du passé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les raisons d'un choix
Moteurs essence ou Diesel
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 08 - 2019

Tout le monde le sait, un moteur diesel est clairement différent en termes de sensation par rapport à un moteur essence. Cependant, il serait intéressant de se pencher plus précisément sur les caractéristiques qui différencient ces deux types de motorisation.
Amorçage de la combustion différent
Il y a une autocombustion pour le diesel qui évite l'emploi d'un allumage commandé par des bougies. Et c'est justement à cause de ce principe que le moteur diesel peut, plus facilement, s'autodétruire par autocombustion que l'essence... Le diesel est justement conçu pour s'auto-enflammer, les compressions dans ce dernier sont plus importantes afin de faire monter la chaleur jusqu'à la combustion, l'huile peut alors s'enflammer seule dans les cylindres quand elle est aspirée (par le turbo ou le reniflard par exemple).
Mais pour revenir à l'autocombustion dans son principe, il faut savoir que plus on comprime un gaz, plus il chauffe. C'est donc le principe du diesel, on comprime suffisamment l'air qui est entré pour que le gazole s'enflamme naturellement à son contact. C'est pour cela qu'un diesel a un taux de compression plus élevé (il faut beaucoup de pression pour arriver à rendre le gaz brûlant).
De plus, dans un moteur essence, le mélange carburant/air est généralement plus homogène (régulièrement réparti/mélangé dans la chambre) car l'essence emploie souvent l'injection indirecte (ce n'est donc pas vraiment le cas entre moteur essence à injection directe et diesel à injection directe aussi). Notez, donc, que les essences actuelles ne carburent pratiquement qu'à l'injection directe, c'est donc une différence qui s'atténue.
Vitesse de combustion
La combustion est plus rapide sur un moteur essence de par son allumage commandé (bobines/bougies qui permettent une étincelle d'amorçage), c'est en partie pour cela, car d'autres facteurs y contribuent, que les hauts régimes sont mieux tolérés pour les moteurs fonctionnant au sans plomb.
Les diesels peuvent donc ne pas totalement brûler le carburant dans le haut du compte-tours (la vitesse des cycles des pistons étant plus rapide que la vitesse de combustion), pouvant alors faire apparaître des fumées noires (moins le taux de compression du moteur est élevé plus cette fumée est favorisée). Elle peut aussi apparaître quand le mélange est trop riche, à savoir trop de carburant par rapport au mélange air, d'où les fumées importantes sur les moteurs reprogrammés dont l'injection devient très généreuse en débit de carburant. Le fait qu'un moteur diesel arrive plus difficilement en température est lié à plusieurs facteurs, dont notamment, la répartition du gazole dans la chambre de combustion. En étant moins au contact avec la paroi du cylindre, la chaleur se transmet moins facilement au métal alentour (il y a comme une couche d'air entre la paroi du cylindre et la combustion).
De plus et surtout, l'épaisseur plus importante du bloc-moteur rend plus lente la propagation de la chaleur à travers ce dernier. Plus il y a de la matière à chauffer, plus ça met du temps... Enfin, le régime moteur moyen inférieur implique qu'il y a moins «d'explosions» dans un même laps de temps, et donc moins de chaleur.
Taux de compression
Le taux de compression est plus élevé sur moteur diesel (deux à trois fois plus élevé sur les diesels), donc il a un rendement meilleur et une consommation plus basse (ce n'est pas la seule raison de la baisse de la consommation). En gros, le volume d'air compressé sera plus petit (donc plus comprimé quand le piston est au point mort haut - PMH) sur un diesel que sur un moteur essence car justement cette compression doit amener suffisamment de chaleur pour enflammer le gazole. C'est d'ailleurs le but principal de cette compression accrue...
Poids/conception
Diesel plus lourd car il doit être plus résistant aux fortes compressions dans les cylindres. Les matériaux utilisés sont donc plus résistants (fonte, etc.), tout comme la segmentation qui est plus costaude au passage. Les voitures équipées de diesel sont donc plus lourdes, elles sont alors généralement moins bien équilibrées en termes de répartition des masses avant et arrière.
De ce fait, les essence ont généralement un comportement plus dynamique et équilibré.
Au niveau fiabilité, le diesel gagne puisque le bloc est plus résistant.
Vitesses de régime moteur différentes
La vitesse de rotation des diesels est moins importante comparée à un essence de même caractéristique (nombre de cylindres). Les raisons à cela concernent le renforcement des matériaux sur le diesel (bielles, vilebrequin, etc.) qui induit donc une plus grande inertie du moteur (plus difficile à mettre en mouvement tout comme il est plus long d'attendre que le régime du diesel retombe, cela est dû à la masse plus importante des pièces mobiles).
Le fait que la vitesse de rotation du moteur soit différente induit obligatoirement des rapports de boîte plus longs, afin de s'accorder avec cette caractéristique. Attention, cependant, ce changement ne se ressent pas pour le conducteur, c'est juste technique afin de pallier la vitesse réduite du vilebrequin d'un moteur diesel ! Le carburant gazole donne un peu plus d'énergie que l'essence à volume égal. Le rendement même du carburant en lui-même est légèrement meilleur avec du mazout.
Rendement global : une différence
Le rendement global du moteur diesel est meilleur avec 42% pour le diesel et 36% pour l'essence. Le rendement représente la transformation de l'énergie de départ (sous forme de carburant pour le cas d'un moteur) vers la force mécanique résultante.
Vibrations/bruit
Le diesel vibre plus car justement son taux de compression est plus élevé. Plus la compression est forte, plus la vibration résultante de la combustion est importante. Notez, quand même, que le phénomène est réduit par le biais d'une pré-injection qui adoucit les choses, uniquement sur moteur à injection directe évidemment.
Pollution
Selon les normes internationales, il y a encore peu de temps, la législation imposait au diesel une dépollution de ses particules fines et depuis peu, l'essence en est aussi concernée. De ce fait, les diesels modernes filtrent 99% d'entre elles (quand le moteur est chaud...), ce qui peut être considéré comme très acceptable ! Combiné à leur faible consommation, le diesel reste donc, même si ça peut faire grincer des dents, une solution pertinente d'un point de vue écologique et santé publique. En effet, le problème est qu'en passant à l'injection directe, les moteurs essence produisent désormais plus de particules fines que les moteurs diesel qui s'équipent de FAP. Mais plus globalement, il faut retenir que le diesel produisait plus de substances mauvaises que l'essence quand il était le seul à être en injection directe.
Résumé
Pour résumer, les diesels et les essences sont de plus en plus similaires au niveau rejets... Et c'est pour cela que les essences sortis après 2018 ont pour beaucoup des filtres à particules. Et même si les diesels produisent plus de NOx (irritant pour les poumons), ils sont désormais très limités par l'adjonction d'un catalyseur SCR qui produit une réaction chimique les détruisant (ou plutôt transformant) en majorité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.