Constitution: les animateurs de la campagne insistent sur l'importance d'aller voter en masse    Anniversaire de la Guerre de libération: le Musée central de l'armée abrite un programme riche    Message du Président Tebboune à l'occasion de la Journée nationale de la presse    CPA: lancement inaugural de la finance islamique ce dimanche    Boukadoum prend part à la 16e réunion des ministres des AE du Dialogue 5+5    Le projet d'amendement constitutionnel nécessite un "avis consensuel"    Impératif de coordonner les efforts des journalistes algériens et sahraouis pour le droit à l'expression    Ouverture de plus de 91 000 postes d'emploi en 2021    Classement Fifa: l'Algérie gagne cinq places    Arsenal: Özil, la mise au point d'Arteta    Coronavirus : 266 nouveaux cas, 136 guérisons et 8 décès    Manchester City: Fernandinho absent au moins un mois    Mawlid: une campagne de sensibilisation sur les dangers des produits pyrotechniques    Donald Trump a un compte bancaire en Chine    Nouvelles législatives en décembre    "Les alertes de l'ONS auraient dû interpeller Sonatrach"    "La dévaluation du dinar est inévitable"    Prison ferme, relaxes et condamnations avec sursis    Banouh libéré de la JSK à moindre coût    Le stage de l'EN interrompu à cause de la Covid-19    Vers une dérogation pour le club amateur    Lourdes peines pour Oulmi et Ouyahia    "LE RECUL DU MULTILATERALISME A FAVORISE LA MULTIPLICATION DES CRISES" Aujourd'hui, dans    Une rentrée presque normale à Alger    Atelier scientifique sur les glissements de terrain    LES VERITES AMÈRES D'UNE ENSEIGNANTE    Benfodil, Bensayeh et Zimu, lauréats    Des actrices unissent leurs voix contre les féminicides    Lire délivre    Une rentrée adaptée au contexte sanitaire    Macron et l'arabe    «Le sigle FLN doit être restitué au peuple»    La liberté dans le respect de l'autre    Le mur, la blessure du Sahara s'invite au Festival de Lugano    Disney ajoute un avertissement à ses classiques contenant des clichés racistes    Prix Marcel Duchamp à l'artiste franco-canadienne Kapwani Kiwanga    Equipe Nationale : U20 Bensmaïn satisfait du stage    Le RAJA interdit de quitter le Maroc pour cause de Covid-19 : Menace sur la demi-finale retour de la LDC    Djerad plaide pour une réelle ouverture dans le domaine de l'industrie    El Tarf: L'attribution des aides au logement rural fait des mécontents    Le projet révision de la Constitution, le CNDH et les Principes de Paris    Qui veut juger Aboubakr Benbouzid ?    Musulmans de France, tous coupables ?    Partenariat université-industrie pharmaceutique: Vers la création d'un «Hub biotechnologie»    L'ambassadeur de France à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oranie: Les intérêts réciproques réaffirmés    Bouira: Le ministre met en garde les commerçants spéculateurs    Complaisances    LES CHEMINS EPINEUX    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des personnalités appellent à éviter les dépassements
Exprimant leur soutien au Hirak
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 12 - 2019

Plusieurs personnalités publiques, dont Ahmed Taleb Ibrahimi, Ali Yahia Abdenour, Ahmed Benbitour, Abdelaziz Rahabi, Noureddine Issad, Mustapha Bouchachi et Nacer Djabi, ont dénoncé la démarche du pouvoir marquée par «la fermeture d'espaces de libre expression, les entraves à l'exercice des libertés, l'arrestation et l'incarcération d'activistes politiques et de manifestants pacifiques, la dénaturation des réalités et des évidences», réitérant leur appel à une solution consensuelle à la crise. Ils ont souligné, dans une déclaration rendue publique hier mardi, que de larges couches du peuple algérien continuent de refuser le déroulement d'élections dans les circonstances actuelles, marquées par de vives tensions, voulant pour preuve les grandioses marches hebdomadaires des mardis et vendredis. «En dépit de toutes les entraves qui empêchent notre peuple de recouvrer sa pleine souveraineté», les signataires de la déclaration ont appelé les partisans de la révolution du 22 février à «considérer le rendez-vous du 12 décembre comme une étape parmi d'autres, que le Hirak populaire traversera avec succès pour préserver son pacifisme après cette date, grâce à son degré de conscience et à son comportement civilisé». Ils ont appelé à ne pas empêcher l'exercice par d'autres citoyens de leur droit à s'exprimer librement malgré les divergences d'approche et des positions politiques et à éviter tout dépassement et à ne pas répondre aux provocations d'où qu'elles viennent.
Ils ont demandé à faire preuve d'un haut niveau de retenue pour préserver la communion dans cette épopée rassembleuse par son pacifisme et son prestige large et avéré qui doit rester le symbole de l'unité et de la résistance face à toute forme de division, de falsification et aux tentatives de semer les germes de la fitna, et de la haine entre les enfants du même peuple.
Les signataires ont appelé, en outre, «les tenants du pouvoir à renoncer aux discours provocateurs, à l'usage du langage de la menace, et à cesser d'accuser de trahison tout citoyen porteur d'opinion contraire à celle du pouvoir, dans la recherche d'une sortie de crise. Nous le rendons responsable de tout dérapage éventuel dans les jours à venir».
Et de renouveler leur soutien plein et entier au Hirak populaire et pacifique jusqu'à la concrétisation de toutes ses légitimes revendications.
Karim A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.