Le Président Tebboune adresse ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'avènement du mois de Ramadhan    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupations marocaines    L'investissement agricole et agroalimentaire, levier de la croissance économique nationale    Ramadhan: Echange de vœux entre le Président Tebboune et son homologue égyptien    Bayern Munich: Müller annonce de la prudence    Borussia Dortmund: Raiola n'est pas forcément d'accord avec le BVB dans le dossier Håland    Sétif: saisie de plus de 10 millions d'euros en faux billets    Education : La grève des enseignants largement suivie, selon le CNAPESTE    Coronavirus: 129 nouveaux cas, 104 guérisons et 4 décès    Lutte contre les répercussions de la Covid-19: les agriculteurs algériens ont été à la hauteur du défi    Baouche reste    Crise à la laiterie de Tizi    Des députés français réclament la publication des données sur les déchets nucléaires enterrés en Algérie    Le procès d'Abou Dahdah reporté au 9 mai    Soufiane Djillali ne sera pas candidat    Incident sur le site nucléaire    La CAF «va voir»    290 millions DA dépensés depuis août dernier    Benzema et Zidane domptent le Barça et propulsent le Real Madrid vers le sommet    Processus de réconciliation nationale    Les filiales de Sonelgaz en première ligne    Réunion de travail en présence des imams    La Coquette se prépare pour la saison estivale    Saisie de 200 comprimés psychotropes et arrestation d'un dangereux malfaiteur    Actuculte    Le rapport à l'écriture littéraire présenté par des auteurs algériens    C'est la frénésie !    4 morts et 7 blessés dénombrés    Arezki Hadj Saïd, nouvel inspecteur général des services de police    Et si c'était du schiste ?    Fractures et manœuvres répugnantes    Ibn Sina et Haï El Badr: Relogement de 102 familles à Belgaïd    Appel des étudiants algériens en Russie    Tlemcen: Le mouvement associatif encensé    Les monarchies et les bibelots comme dieux    Voici venir le Ramadhan...    Elle élira domicile à l'espace «Evasion» de l'hôtel Liberté: Une Académie internationale de musique bientôt à Oran    Aboul-Gheit en visite pour discuter des développements régionaux    Une tactique droit dans le mur    L'état doit frapper fort    Le Cnese réactive la Cellule d'équité    Hamdi menace de jeter l'éponge    Deux ministres sur le gril    Le piège de la mémoire    «Personne ne peut porter atteinte à l'unité nationale»    Un roman sur la réalité fabriquée    Abdelaziz Belaid: "nécéssaire cohésion de toutes les franges de la société    Paris réagit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le wali suspend le maire de Béjaïa
ACCUSE DE «MAUVAISE GESTION DES AFFAIRES PUBLIQUES» ET «DILAPIDATION DE DENIERS PUBLICS»
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 02 - 2020

Le maire de Béjaïa, Merzougui Hocine, dit Aziz, et son adjoint Youcef Kadri ont été suspendus de leurs fonctions, cette semaine, par le wali, Ahmed Maâbed.
La suspension des deux élus intervient, a-t-on appris, consécutivement à une décision de justice prononcée à leur encontre par le juge d'instruction près le tribunal de Kherrata, ordonnant leur placement sous contrôle judiciaire lors d'une audition tenue le 5 janvier dernier.
Les deux mis en cause ont été poursuivis sous l'accusation «de mauvaise gestion des affaires publiques» et «dilapidation de deniers publics» dans une affaire liée à la gestion du Comité communal culturel de Béjaïa (CCCB).Il faut, au passage, signaler que l'édile de Béjaïa fait face, depuis quelque temps déjà, à une forte opposition dans son assemblée. Un membre de l'APC de Béjaïa rapporte que 21 élus parmi lesquels figurent deux membres de sa propre formation politique du FFS, sur les 33 que compte l'institution élue de la municipalité de Béjaïa, se sont constitués pour exprimer leur défiance à l'encontre de leur maire.
Le même groupe d'élus contestataires qui ont signé une pétition contre le P/APC ont aussi rencontré jeudi dernier le wali de Béjaïa pour réclamer sa destitution. Il convient de signaler que la direction nationale du plus vieux parti d'opposition, qui réagissait ces derniers jours à la suspension de leur maire, a estimé que cette décision du wali intervient suite «au refus catégorique du P/APC d'encadrer le simulacre électoral présidentiel subissant ainsi un embargo et des restrictions administratives portant préjudice à des projets de développement importants destinés initialement à la municipalité».
La direction du FFS a mis en garde dans le même communiqué les autorités du pays qui «s'affairent à porter atteinte à nos élus locaux avec pour ambition de fragiliser notre formation politique dans son propre fief». Le FFS assure, par la même occasion, qu'il ne lésinera pas sur les moyens pour défendre la dignité de ses élus locaux et la souveraineté populaire de manière pacifique. Par ailleurs, pour soutenir le maire et son adjoint suspendus, la fédération du FFS de Béjaïa a, dans un communiqué, appelé les élus et toute la population de la wilaya de Béjaïa à prendre part à un rassemblement le dimanche 9 février à partir de 10h, devant le siège de la Wilaya.
Les initiateurs de ce rassemblement appellent à défendre la souveraineté et la volonté populaire et dénoncer les relais du pouvoir totalitaire ; les entraves bureaucratiques faites aux élus locaux, ainsi que les tentations de reconstruire la Issaba localement et les abus de pouvoir du wali de Béjaïa.
A. Kersani

LA GENDARMERIE NATIONALE DRESSE SON BILAN 2019
La criminalité et les accidents de la route en nette baisse
Le commandant du Groupement de la Gendarmerie nationale, le lieutenant colonel Rédha Ababsia, a animé, mercredi dernier, un point de presse au cours duquel il a passé en revue le bilan 2019. D'emblée, il a mis en lumière le travail effectué par ses différentes brigades à travers, a-t-il souligné, une présence soutenue et un dispositif de vigilance sur le terrain qui s'est soldé par la baisse de la criminalité sous toutes ses formes.
L'analyse du bilan en matière de délits contre les biens et les personnes pour l'année 2019 révèle une sensible baisse de 18% et pour les vols pas moins de 45,57% comparativement à l'année 2018. Ce qui constitue démontre des efforts fournis et le résultat d'un dispositif maintenu en alerte par ses services durant toute l'année.
Les affaires de trafic et de falsification de documents officiels ont connu une nette baisse de 87,5% par rapport à l'année 2018. Sur le chapitre des affaires de stupéfiants, on relève 37 affaires traitées impliquant 52 personnes, dont 20 ont été incarcérées et 32 remis en liberté ou mis sous contrôle judiciaire avec une saisie de 74 kg de kif traité, 2 389 comprimés psychotropes et 524 plants de chanvre indien. En plus de la saisie de pas moins de 177,39 quintaux de produits de tabacs et 1 224 cartouches de cigarettes.
Les éléments de la police technique et scientifique du groupement de la gendarmerie de Béjaïa ont également, durant l'année écoulée, traité des affaires concernant les véhicules volés avec l'utilisation de moyens de détection ultrasophistiqués « AKALS » ayant obtenu des résultats éloquents, a déclaré le lieutenant colonel Rédha Ababsia.
Sur le volet des accidents de la route, on note aussi une baisse importante de 35,71% comparativement à l'année précédente. En 2019, 189 accidents de la circulation ont été déplorés causant le décès de 53 victimes contrairement à l'année 2018 qui a enregistré 294 accidents.
La même baisse est également signalée dans le cas des retraits de permis avec 24 286 retraits contre 36 098 en 2018. La prévention routière a été effectuée d'une manière satisfaisante, durant l'année 2019, avec 527 opérations dont 78 interventions en milieu scolaire et 85 à travers les ondes de la radio locale.
Le lieutenant colonel Rédha Ababsia, qui intervenait en présence de tout son staff, n'a pas manqué de mettre en exergue les efforts de ses services axés, a-t-il souligné, «sur le côté préventif que répressif ».
Parlant des causes des accidents de la route, le conférencier mettra en avant le facteur humain, conducteurs et piétons avec un taux de 96,62%. Par ailleurs, le Numéro Vert « 1055 » de la gendarmerie de Béjaïa a enregistré 1 092 interventions avec une moyenne de 3 par jour à travers les 64 010 appels reçus. Il convient également de signaler que la couverture sécuritaire à travers la wilaya de Béjaïa de la gendarmerie est de 53,84% avec des brigades installées dans 28 municipalités sur les 52 que compte la région.
Les différentes unités sont ainsi appelées à intervenir dans les autres communes dépourvues de sièges de gendarmerie pour assurer une parfaite couverture, a signalé le conférencier.
La journée du dimanche 2 février, une campagne de sensibilisation à la sécurité routière a été organisée au niveau de la RN 12 à l'entrée de la ville de Oued Ghir en direction des conducteurs des véhicules de transport de voyageurs et de marchandises, en collaboration avec une association activant dans le domaine de la prévention contre les accidents de la route à Béjaïa.
A. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.