Oran: fin de confinement au complexe des "Adalouses"    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Real : Modric a pris sa décision    Benbouzid donne un aperçu sur la situation sanitaire et les moyens mobilisés par le Gouvernement    Coronavirus : facilitations exceptionnelles à l'importation des matières premières nécessaires    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Les stations d'essence prises d'assaut à Alger    Vers un nouvel ordre mondial    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Abdelhafid Benchebla. Boxeur algérien (91 kg) : «Mon rêve : décrocher une médaille aux JO et passer en professionnel»    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    "La reprise du Calcio ? Il est trop tôt pour prédire quoi que ce soit"    CSC : Les blessés se remettent sur pied    JS Kabylie : Solidarité avec le personnel médical    Appel à la libération des détenus d'opinion    Vers une plus forte chute de la demande    Covid-19 : 14 décès et 131 nouveaux cas enregistrés    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    El Kala: Un mandataire de poissons se fait subtiliser 32 millions de cts    Les f et les e 5, la theorie du 100e singe    LA FORCE DES LOBBYS    Tébessa: Les panneaux publicitaires dans l'anarchie    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    Tlemcen: «Il n'y aura pas de pénurie de fruits et légumes»    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    Prolongation de la suspension des vols jusqu'à nouvel ordre    L'ambassade de Chine en Algérie réagit    "Il y a quelques malades qui, symptomatiquement, sont bien"    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    Naftal réaffirme le maintien de l'ouverture des stations-service et la disponibilité du carburant    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    Ce que préconise Touring de Belgique pour les conducteurs    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grandes déceptions après l'annonce du nouveau gouvernement
Tunisie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 02 - 2020

De Tunis, Mohamed Kettou
Accrochés à l'écran, les Tunisiens ont été déçus, samedi soir, par la déclaration attendue depuis 24 heures du chef du gouvernement désigné Lyes Fakhfakh. Celui-ci s'est satisfait d'une courte déclaration faite à l'issue de son entretien avec le Président Kaïs Saïed, pour réciter la liste des membres du gouvernement qu'il venait de former.
Mais grande surprise qui a eu l'effet d'un séisme politique quand il a annoncé le refus, en dernière minute, du parti islamiste (majoritaire au Parlement) de se retirer et de se ranger dans l'opposition. La raison invoquée était son attitude en faveur d'un gouvernement «d'union nationale», c'est-à-dire englobant automatiquement le parti Qalb Tounès ,exclu dès le départ par Lyes Fakhfakh. Le bras de fer s'est poursuivi jusqu'à la dernière minute pour que le parti islamiste ait gain de cause et pousse Fakhfakh à reprendre les tractations, en commun accord avec le président de la République. L'objectif est de réunir les conditions favorables à un vote positif du Parlement.
Toutefois, Fakhfakh est appelé à une épreuve «de course contre la montre». La Constitution l'oblige à achever ces tractations devant déboucher sur la présentation d'une nouvelle liste, au plus tard, jeudi 20 février. Ces quatre jours seront déterminants pour l'avenir de la Tunisie qui navigue à vue depuis plusieurs mois avec un gouvernement chargé des affaires courantes sans pouvoir prendre des décisions engageant l'avenir du pays.
La liste présentée par Lyes Fakhfakh au Président Kaïs Saïed et rendue publique dans la soirée comprenait 30 ministres dont 15 indépendants et six issus du parti islamiste. Les autres viennent de six autres partis. Cependant, pour éviter un échec certain face au Parlement, il a convenu, avec le président de la République, d'élargir les consultations. A qui ? Rien n'est dévoilé à ce sujet. Fakhfakh fera-t-il des concessions à Rached Ghannouchi pour associer Qalb Tounès au gouvernement ? Dans ce cas, son président, Nabil Karoui, acceptera-t-il une invitation tardive? Rien n'est moins sûr. Il avait bien dit que son parti avait choisi son camp pour se cantonner dans l'opposition.
Un scénario à prendre en compte qui plongerait la Tunisie dans une crise politique sans précédent.
Ce serait d'autant plus grave que la crise économique persiste comme le prouve la chute, en 2019, du taux d'accroissement du PIB à 1% par rapport à celui de l'année 2018 ,au terme de laquelle il était supérieur à 2%.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.