Biologie médicale: nécessité de création d'un réseau national de laboratoires accrédités    Benbouzid réitère "la gratitude" de l'Algérie à la Chine pour son aide face au Covid-19    Oran: fin de confinement au complexe des "Adalouses"    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    Real : Modric a pris sa décision    Coronavirus : facilitations exceptionnelles à l'importation des matières premières nécessaires    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Les stations d'essence prises d'assaut à Alger    Vers un nouvel ordre mondial    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Appel à la libération des détenus d'opinion    Abdelhafid Benchebla. Boxeur algérien (91 kg) : «Mon rêve : décrocher une médaille aux JO et passer en professionnel»    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    "La reprise du Calcio ? Il est trop tôt pour prédire quoi que ce soit"    CSC : Les blessés se remettent sur pied    JS Kabylie : Solidarité avec le personnel médical    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Vers une plus forte chute de la demande    Covid-19 : 14 décès et 131 nouveaux cas enregistrés    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    El Kala: Un mandataire de poissons se fait subtiliser 32 millions de cts    Les f et les e 5, la theorie du 100e singe    LA FORCE DES LOBBYS    Tébessa: Les panneaux publicitaires dans l'anarchie    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    Tlemcen: «Il n'y aura pas de pénurie de fruits et légumes»    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    Prolongation de la suspension des vols jusqu'à nouvel ordre    L'ambassade de Chine en Algérie réagit    "Il y a quelques malades qui, symptomatiquement, sont bien"    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    Ce que préconise Touring de Belgique pour les conducteurs    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alors que les affaires de contrebande connaissent une légère baisse, les crimes et délits en hausse
OUM-EL-BOUAGHI
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 02 - 2020

Lors de la présentation du bilan des activités des différentes unités du Groupement de la Gendarmerie nationale d'Oum-el-Bouaghi, le commandant du groupement révèle que les crimes sous toutes leurs formes ont connu une légère hausse. En revanche, la contrebande frontalière et les accidents de la circulation ont baissé.
Durant l'année 2019, on a constaté que la majorité des délits d'agressions physiques sur des personnes ainsi que les vols de biens d'autrui ont connu une légère hausse.
Notre interlocuteur a ajouté que suite à l'apparition de ces phénomènes et après une étude et analyse minutieuses, une stratégie a été tracée en fonction de la nature de la région et de la spécificité des crimes commis. Ainsi, et dans ce cadre, les éléments des différentes unités ont traité pas moins de 25 affaires de crimes, et 586 autres de délits, qui ont conduit à l'arrestation de 818 personnes, généralement des jeunes sans emploi, dont 761 ont été incarcérés.
Pour ce qui est des affaires liées aux biens d'autrui, 357 ont été enregistrées dont 306 délits et 51 crimes impliquant 353 personnes dont 46 ont été placées en détention, pour fraude et contrebande qui ont connu une légère baisse, 45 affaires ont été traitées impliquant 43 personnes dont une dizaine ont été emprisonnées. Ces affaires de contrebande ont ciblé principalement des produits alimentaires, des produits cosmétiques qui ont atteint 14 000 unités et 25 quintaux, des cigarettes, des armes, des cartouches et des fusils de chasse.
Pour la drogue et les produits psychotropes, 38 affaires ont été traitées dont 18 ont concerné la vente de différentes drogues et 17 relatives à leur consommation. Dans ce contexte, 31 kilogrammes de kif traité ont été saisis et 44 000 capsules de produits barbituriques de divers types et marques ont été également confisquées. Ces affaires ont impliqué 66 personnes dont 44 placées en détention provisoire.
Au plan des affaires sociales, les gendarmes sont intervenus dans 4 683 infractions et 4 106 délits, la police économique a enregistré 1 386 infractions liées au défaut de registre du commerce et de facturation. La police urbaine a, quant à elle, traité 60 affaires liées aux extensions et constructions illicites. Pour ce qui est des accidents de la circulation, un phénomène de portée nationale qui a endeuillé des centaines de familles et qui a suscité une réflexion au plus haut niveau, tous les moyens nécessaires ont été mobilisés pour venir à bout de cette hécatombe, avec l'organisation de campagnes de sensibilisation de longues périodes. 166 accidents ont été enregistrés en 2019, 57 se sont soldés par des décès et 253 personnes ont été blessées.
Pour ce dernier chapitre, le commandant du groupement a précisé que, dans la plupart des cas, le facteur humain en est la principale cause : non-respect du code de la route et excès de vitesse. Les gendarmes sont intervenus plus de 15 000 fois et ont procédé à 26 000 retraits de permis de conduire.
Au terme de cette rencontre, des discussions ont été animées par des journalistes présents en nombre et de différents organes de presse. Des discussions qui ont abouti à la nécessité d'un débat national et une révision des critères d'obtention du permis de conduire et pourquoi pas une refonte des lois régissant ce chapitre.
Moussa Chtatha


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.