Coronavirus: le ministre de la jeunesse et des sports rassure les athlètes    Covid19: le nombre de cas confirmés en Algérie atteint 1171, 105 décès    Tipasa-Covid19: fin de quarantaine pour 153 personnes isolées au complexe la Corne d'Or    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Un fonctionnaire du CHU Benbadis placé sous mandat de dépôt    Mines antipersonnel: Tahar Salhi, une des victimes de la barbarie du colonisateur français    Mines antipersonnel-frontière Est: séquelles physiques et psychologiques omniprésentes 58 ans après l'indépendance    Quelles alternatives à la crise sanitaire, économique et financière ?    Secousse tellurique de 3,2 degrés dans la wilaya de Batna    Ligue 1-USM Alger: "les discussions avec Anthar Yahia ont bien avancé"    Covid19-compte spécial de solidarité: la LFP fait don de 10 millions de dinars    Recul de l'activité de Naftal de 50% depuis la deuxième quinzaine de mars    Covid-19: fermeture, dès vendredi, du marché quotidien de Réghaia    Des pluies, parfois orageuses, annoncées ce vendredi, au Centre du pays    Coronavirus: l'Opep+ va se réunir lundi par vidéoconférence    Le numérique au secours de la culture à l'heure du confinement sanitaire    Inter : Lukaku s'énerve sur les réseaux sociaux    FMI: des mesures à engager assurant la reprise économique après le confinement    Man United : Solskjaer fait une demandes aux épouses des joueurs    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Les stations d'essence prises d'assaut à Alger    Appel à la libération des détenus d'opinion    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Vers une plus forte chute de la demande    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    Se mettre à nouvelle école, retrouver le chemin du monde    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Tlemcen: «Il n'y aura pas de pénurie de fruits et légumes»    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    Covid-19: Les assurances de Tebboune    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    846 cas confirmés et 14 nouveaux décès en Algérie    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Nous devons d'abord évaluer notre potentiel»
Mohamed Arkab à propos du gaz de Schiste :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 02 - 2020

Au moment où la question du gaz de schiste continue d'agiter le débat au sein de l'opinion publique, le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab, semble encore évasif quant à aller concrètement dans le sens de l'exploitation de cette ressource ou non.
Massiva Zehraoui - Alger (Le Soir) - Mohamed Arkab a ainsi laissé entendre, hier mardi, lors de son passage à la Radio Chaîne 3, que pour l'heure, il n'est pas possible de déterminer avec précision si on peut ou non aller vers l'exploitation du gaz de schiste.
Argumentant son propos, il explique au préalable que les données du terrain démontrent que «l'Algérie constitue la troisième réserve mondiale en la matière» et qu'en conclusion, le potentiel existe bel et bien. A partir de là, «on va s'atteler à évaluer ce potentiel et de fait, chercher les meilleurs gisements économiques et les plus viables», souligne-t-il.
L'intervenant tient à insister qu'avant de statuer sur la question d'exploiter ou non cette ressource naturelle, il est indispensable de s'en remettre à des spécialistes et à des experts. A côté de ces consultations, il suggère qu'il faudra également «former davantage nos ingénieurs et nos techniciens à certaines technologies liées à l'exploitation des ressources naturelles».
A cet égard, Mohamed Arkab fait savoir que le but de cette évaluation globale, c'est d'être certain «de trouver le meilleur modèle pour préserver, et l'homme et l'environnement». Ce dernier a, néanmoins, pointé du doigt les défaillances qui caractérisent notre domaine minier, soutenant que «beaucoup de travail reste à faire». Selon lui, «l'aboutissement de toutes ces opérations demandera beaucoup de temps». Voilà pourquoi, estime-t-il, «nul n'est en mesure d'entreprendre quoi que ce soit dans l'immédiat». Du moins, pas tant qu'il ne sera pas possible de dire avec certitude que «nous avons les moyens d'exploiter le gaz de schiste sans nuire à quiconque». Le premier responsable du secteur a, par ailleurs, abordé la question de la transition énergétique, insistant sur l'urgence de la réaliser. Il a, dans ce sillage, exprimé son inquiétude après avoir constaté une surconsommation d'énergie au niveau local. «Au mois d'août 2019, nous avons enregistré un pic de consommation électrique ayant atteint les 15 000 mW», a-t-il relevé.
Mohamed Arkab a souligné l'impératif de varier le bouquet énergétique. Il rappelle, justement, que 98% de notre énergie électrique provient du gaz naturel. Une consommation de gaz ultra-volumineuse qui n'est pas en adéquation avec notre production actuelle.
Mohamed Arkab affirme que nous sommes à un stade où la consommation d'énergie échappe totalement au contrôle des autorités compétentes. «Il nous faut renouveler les réserves en hydrocarbures et augmenter la capacité de production par l'exploitation de découvertes déjà réalisées.»
La mise en branle de cette stratégie plutôt ambitieuse, contribuera, dit-il, «à préserver pas moins de 240 milliards m3 de gaz», soit l'équivalent de 50 millions de dollars. D'où la nécessité aujourd'hui «d'engager une réflexion permettant de dégager un nouveau modèle énergétique». Il a d'ailleurs fait savoir que l'élaboration d'une stratégie claire s'impose d'elle-même, laquelle sera appuyée par la nouvelle loi sur les hydrocarbures. Loi qui, d'après lui, «va nous permettre de chercher d'autres potentiels que nous n'avons pas atteints jusqu'à maintenant» et ce, aussi bien à travers Sonatrach qu'à travers d'autres partenaires disposant de la technologie et du financement nécessaire pour réaliser cela.
Evoquant le programme portant sur la réalisation de 15 000 mW à l'horizon 2030, il assurera que cela est «réaliste» et donc faisable. Il fait état de la réalisation prochaine de 1 000 mW, par le ministère de l'Environnement et des Energies renouvelables.
M. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.