Rachid Nekkaz sort de l'isolement    Un activiste du Hirak arrêté    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    Ouverture tous azimuts !    Tremblement de terre d'une magnitude de 4,3 degrés près de Sidi Ghiles    Baisse des hospitalisations à partir du 25 juillet    Le saviez-vous... ?    Installation d'une commission d'évaluation des dégâts    Le meurtrier de Djabanet-Lihoud placé sous mandat de dépôt    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Constantine: Deux morts et quatre blessés dans une collision    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Le stockage des produits dangereux est interdit depuis 45 ans    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Après le choc, la colère !    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    Les 4 samedis    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Oui, la situation est alarmante !»
Le ministre de la santé à propos de la crise sanitaire :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 07 - 2020

Hausse du nombre des morts qui dépasse désormais les 1 000, augmentation des cas de contamination par jour pour approcher les 500. Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, qualifie la situation d'alarmante.
Karim Aimeur –Alger (Le Soir) - «Oui, la situation est alarmante, c'est clair. Pour moins que ça, on s'alarme», a affirmé, hier dimanche, le ministre sur les ondes de la Radio nationale Chaîne III, ajoutant que la situation doit inciter à prendre des mesures et des dispositions. Face à cette situation, le ministre de la Santé a évoqué le recours à un confinement partiel ciblé des régions les plus peuplées.
Affirmant que la hausse des cas enregistrés ces derniers jours constitue une nouvelle «préoccupation» pour les autorités sanitaires, l'invité de la Radio nationale a soutenu que ces dernières doivent prendre des mesures et être encore plus vigilantes dans la communication et la sensibilisation des citoyens. Tout manquement dans la prise en charge des malades de Covid-19 sera sanctionné, selon l'orateur, qui a affirmé que des sanctions sont déjà tombées et d'autres tomberont si nécessaire.
«Ce qui s'est passé à Sidi-Aïssa (wilaya de M'sila) est insoutenable, c'est inadmissible et une enquête a été diligentée. J'ai le rapport et des sanctions vont tomber de la même manière qu'à Sétif et à Constantine», a-t-il lancé, assurant que la Pharmacie centrale des hôpitaux «dote tout le monde en équipements de protection et autres ressources nécessaires à la prise en charge des patients atteints de Covid-19», avant de promettre que l'Etat mettra à la disposition du personnel médical tous les moyens nécessaires pour faire face à la maladie.
Au moment où sur les réseaux sociaux, les dénonciations des dysfonctionnements dans les structures de santé foisonnent, le ministre a annoncé la mise en place d'un dispositif permettant l'augmentation du volume des admissions au niveau des établissements hospitaliers, conséquemment à la recrudescence des cas de coronavirus.
«J'ai instruit tous les responsables afin de mettre en place un dispositif de lits dédiés au Covid-19. Il ne faut pas qu'il y ait un seul Algérien qui parte à l'hôpital et qui ne trouve pas de place. Cela est inadmissible», a-t-il déclaré. Il précisera qu'un délai de 48 heures a été accordé aux responsables de ces établissements pour assurer une réaction rapide et efficace pour l'accueil des patients souffrant du virus. Il a ajouté que des instructions ont été données pour que 60% des lits disponibles soient dédiés au Covid-19 et les 40% restants aux urgences.
«On est en train de prendre les mesures pour stopper, à nouveau, les activités non urgentes», a-t-il poursuivi, affirmant que les hôtels ne seront sollicités qu'en dernier recours. Pour freiner la propagation du virus, Abderrahmane Benbouzid a évoqué le recours au confinement partiel, en éliminant l'éventualité d'un confinement total du pays. Il a précisé que le confinement concernera les régions à forte densité de population. Selon lui, le recours au reconfinement «n'est pas une chose simple» et «n'est pas la bonne solution».
Concernant la stratégie de communication liée au Covid-19, le ministre a fait savoir qu'elle change au gré de la situation. «Nous ne sommes pas alarmistes, nous essayons d'expliquer, de mettre en garde les citoyens contre le non-respect des gestes barrières», a-t-il expliqué, indiquant que lors d'une réunion tenue samedi avec le ministre de la Communication et des cadres de son département, il a été décidé de renforcer le plateau de communication.
«Nous allons déployer des moyens de communication extrêmement forts», a-t-il annoncé.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.