Tebboune installe une commission pour l'amender    Une nouvelle vague d'anciens ministres concernée    Liberté de dire. Toujours !    "Libérez Drareni, libérez tous les détenus d'opinion"    Des robes noires s'insurgent contre les procès à distance    "Mes vérités..."    Plus de 50 milliards de dinars de perte    La justice à la recherche des complices de Haddad    Un "casus belli" technologique nommé TikTok    Gloire à l'ANP et gratitude envers l'Armée rouge !    Manifestations pour plus de démocratie    Des opposants poursuivis pour terrorisme    Ce que prévoit la note du MJS    Benlamri proche de Getafe    Ferhat marque des points    «Des négociations sont en cours, il est à Londres»    La fille des Aurès    Mort d'un conducteur suite au renversement de son camion    Le flou persiste et inquiète les concernés    6 décès et 210 nouveaux cas en 24 heures    Fin prêtes pour accueillir les étudiants    Les cafés littéraires dénoncent et condamnent    Jimi Hendrix, mythes et légendes marocaines 50 ans après sa mort    Appel à la solidarité au profit des démunis    L'Algérie participera à l'édition BFM du Limousin    Etats-Unis et Chine : duel à distance    Plus de 4000 logements à attribuer avant la fin de l'année    Le projet de la cité des 1000 logements «dégommé»    Tikjda : Encore des feux de forêt    Match amical Algérie – Cameroun aux Pays-Bas    Le numérique, un geste barrière efficace ?    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Où est l'Algérie ?    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    Le mouvement El Islah décide de voter "Oui" au référendum du 1e novembre    Paradou AC: Le meilleur est à venir    IRB Sougueur: Mohamed Benhalima nouveau président    Tlemcen: Une question de conformité    Il avait intenté une autre action contre l'Algérie: Sawiris de nouveau débouté dans l'affaire Djezzy    Offres et avantages de la CNAS: Une caravane de sensibilisation dans les zones d'ombre    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    Une "étape cruciale" pour Chanegriha    "Nous n'importerons aucun vaccin qui ne soit pas pré-qualifié OMS"    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Niger : L'EI revendique l'assassinat de 8 personnes    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le calvaire des «sans-papiers» algériens en France
Arrêtés lors d'une distribution d'aide alimentaire
Publié dans Le Soir d'Algérie le 02 - 08 - 2020

Le calvaire des « sans-papiers » algériens en Europe en général et en France en particulier s'est accentué depuis le début de la crise sanitaire. Cela au moment où le phénomène de l'immigration clandestine à destination de l'Europe est revenu en force ces dernières semaines avec un record enregistré à la veille de l'Aïd lorsque plus de 400 personnes ont débarqué en Espagne.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Plusieurs Algériens en situation irrégulière en France ont été arrêtés par la police au Havre, lors d'une opération de distribution d'aides alimentaires par une association humanitaire de soutien aux migrants.
L'affaire a soulevé une folle polémique et les médias locaux s'en sont saisis pour en faire une question d'opinion publique. Plusieurs associations et partis politiques locaux ont dénoncé « des arrestations arbitraires ». Les personnes arrêtées, dont le nombre n'a pas été précisé, cinq selon certaines sources, ont été libérées et selon les associations de défense de migrants, deux ont fait l'objet d'une retenue administrative et conviées à quitter le territoire français. La préfecture n'a pas tardé à confirmer cette mesure sur les ondes d'une radio publique. Elle a expliqué que les effectifs de la police aux frontières du Havre ont procédé « de façon aléatoire au contrôle de l'identité de deux personnes circulant sur la voie publique qui se sont avérées être des ressortissants algériens». « Ces derniers ne présentant aucun document les autorisant à séjourner en France, ils ont été placés en retenue administrative et entendus pour vérification de leur droit au séjour et à la circulation en France. Ce n'est qu'à l'occasion de leur audition qu'ils ont fait valoir qu'ils venaient de récupérer des colis alimentaires dans les locaux de votre association. Après analyse de leur situation administrative, les deux ressortissants algériens ont fait l'objet d'arrêtés préfectoraux d'obligation de quitter le territoire avec assignation à résidence sur la commune du Havre et ont été laissés libres », a précisé la préfecture, selon la presse française. Dans une lettre adressée au préfet suite à ces arrestations, des associations et formations politiques ont dénoncé « des arrestations arbitraires et indignes », insistant sur le fait que les Algériens arrêtés étaient venus récupérer un colis d'aide alimentaire auprès de l'association Entraide protestante du Havre. Elles ont condamné « très fermement ce procédé qui consiste à utiliser la proximité des lieux d'entraide et de solidarité pour organiser des arrestations de personnes en situation précaire ». Pour elles, « ces arrestations ciblées encouragent les policiers à pratiquer la chasse au faciès des personnes qu'ils soupçonnent d'être étrangères en situation irrégulière ». La mésaventure de ces deux Algériens au Havre n'a rien de similaire avec une autre situation vécue par un autre Algérien sans-papiers à Grenoble. Un jeune prénommé Bilal a été décoré ce vendredi dans cette région pour un acte qualifié d'« héroïque ». Il a reçu la médaille de la Ville des mains du maire pour avoir participé, le 21 juillet, au sauvetage de deux enfants lors d'un incendie dans un appartement au 3e étage d'un immeuble de la ville.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.