El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La part des problèmes et celle des priorités !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 08 - 08 - 2020

À Algérie Télécom, où on se rend soit pour payer une facture soit pour une réclamation, les langues ne se délient pas comme dans une salle d'attente de médecin.
Là où les patients finissent inévitablement par se confier les uns aux autres. Chez un médecin, on échange plus volontiers sur sa vie et même sur celle de son voisin.
Pas lorsque muni d'un numéro, on attend, son tour, à l'extérieur de la grande salle climatisée qui abrite les guichets derrière lesquels officie, en mode réduit, un personnel, cependant, tout à fait, charmant.
Cette semaine, je m'y suis rendue à plusieurs reprises sous une chaleur étouffante. On ne se déplace pas à Algérie Télécom pour le plaisir de faire la causette avec ses employés mais dans l'espoir de sensibiliser ses agents à son problème. J'ai, par exemple, appris, cette fois-ci, qu'une ligne en dérangement et une panne d'internet ne dépendent pas de la même structure et exigent donc des interventions différentes. Pour payer, c'est au même endroit, pour réclamer c'est au même guichet mais pour vous dépanner, ça dépend. Je ne dis pas qu'à Algérie Télécom on aime couper les cheveux en quatre, mais si vous avez à la fois un problème au niveau de votre ligne et au niveau de votre connexion internet, vous réclamez au même guichet mais vous devrez attendre deux fois plus pour le dépannage. Deux fois plus de patience sinon que dalle. Surtout que la pandémie n'arrange pas les choses lorsque la panne exige qu'une équipe se rende sur place pour la réparer. Mais, si vous avez la chance de tomber sur un agent aussi consciencieux qu'efficace, tout peut rentrer dans l'ordre dans les deux, trois jours qui suivent. Pendant que vous confiez vos déboires à un responsable, apparemment débordé mais qui consent quand même à vous écouter, à noter la nature de vos problèmes avant de vous planter là non sans s'être engagé d'y remédier, des membres du personnel témoins du bref échange évoquent, après le départ du chef, les craintes légitimes de l'institution pour son personnel.
Des agents qui, il faut le dire, ne portent, pourtant, qu'occasionnellement leur masque lorsqu'ils interviennent chez le particulier.
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.