Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Dominic Thiem et Alexander Zverev s'affronteront en finale
Tennis : US Open
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 09 - 2020

Leur dernier duel eut lieu en demi-finale de l'Open d'Australie, mais cette fois Dominic Thiem et Alexander Zverev, vainqueurs vendredi de Daniil Medvedev et Pablo Carreno, s'affronteront pour un sacre à l'US Open, le premier en Grand Chelem pour l'un ou l'autre.
A Melbourne, c'était l'Autrichien qui avait eu le dernier mot, au bout d'un combat âpre de près de quatre heures pour atteindre la finale, ensuite perdue face à Novak Djokovic, qu'il avait pourtant bousculé. Ce soir(21h, heure algérienne), il aura au moins l'avantage de l'expérience, même douloureuse, à ce stade, puisqu'il a aussi échoué deux fois en finale de Roland-Garros contre le maître des lieux Rafael Nadal (2018, 2019). En face, Zverev découvrira lui la saveur particulière d'un tel moment, dans un contexte inédit avec le huis clos imposé par le coronavirus. Sa quatrième finale en Majeur, Thiem (3e mondial) ne l'a pas volée face à Medvedev (5e) qui n'a pas non plus démérité. Mais là où la solidité de l'Autrichien a été constante, le Russe a payé cher quelques écarts, lui qui fut tout aussi impressionnant durant cette quinzaine - il n'avait pas perdu un seul set jusque-là. Finaliste héroïque l'an passé face à Rafael Nadal, Medvedev est momentanément sorti de son premier set, à 3-2, en raison d'un challenge (arbitrage vidéo) qui lui a d'abord été refusé, avant que Thiem ne demande à l'arbitre de l'accorder.
«Un peu chanceux»
Le résultat a donné raison au Russe, qui s'est excusé auprès de l'Autrichien, mais il n'en a pas pour autant retrouvé son calme. Ce dont a profité Thiem pour s'échapper et enlever la manche. «J'ai perdu ma concentration, et commencé à faire des erreurs. Oui j'étais assez loin de remporter ce premier set. Mais Dominic a vraiment bien joué», a reconnu Medvedev, quand son adversaire avouait s'être «senti un peu chanceux sur le premier set, avec ce qu'il s'est passé». «Mais après nous avons tous les deux joué un grand tennis», a poursuivi Thiem à juste titre. Les deux manches suivantes, très serrées, se sont décidées aux jeux décisifs. Lors du premier, le frappeur autrichien a dû sauver une balle de set, avant de conclure sur un énième pilon en coup droit. Le second tie-break, survenu après que Thiem a réussi à débreaker pour égaliser à 5-5, a vu Medvedev craquer en commettant des fautes directes au pire moment, pour s'incliner en 2 h 55 min. Plus tôt, Alexander Zverev a lui réussi à renverser une situation compromise, pour finalement venir à bout de Pablo Carreno 3-6, 2-6, 6-3, 6-4, 6-3. «Je ne peux pas être plus heureux, c'est la première fois que je gagne après avoir été mené deux sets à zéro et je le fais à ce stade», s'est exclamé le 7e mondial, avant de vite reprendre ses esprits : «je sais que la plus haute marche reste à franchir».
«J'étais au plus bas»
Zverev, mené 7-2 par Thiem dans leurs confrontations, sait qu'il ne sera pas forcément le favori. Mais il l'était bien en revanche face à l'Espagnol, 27e mondial, qu'il avait battu facilement lors de leur première confrontation, en demi-finale du Masters 1000 de Miami en 2018. Mais l'Allemand est totalement passé à côté de son entame, ratant à peu près tout ce qu'il entreprenait (36 fautes directes lors des deux premiers sets). «Je regardais le score au tableau d'affichage... J'étais au plus bas, je me disais «je suis en demi-finale, je suis censé être favori de ce match et je suis mené deux sets à rien». Mais je savais qu'il fallait que je joue un meilleur tennis tout simplement», a expliqué Zverev. Ce qu'il a fait en s'appuyant d'abord sur un service enfin efficace, en première comme en deuxième balle, et en se montrant également plus agressif dans le jeu. Après le gain du 3e set, Zverev a confirmé cet ascendant, profitant cette fois d'une baisse de régime de Carreno qui, s'excusant de ne pas l'avoir fait exprès, a atteint l'Allemand au bras sur un point au filet. Quelque peu courroucé, ce dernier a néanmoins su conserver sa concentration. Au 5e set, après que l'Espagnol a fait appel au médecin pour son dos, il a breaké d'entrée et n'a plus lâché son avantage pour finalement s'imposer en 3 h 22 min.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.