Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Liverpool: l'hommage de Klopp à Maradona    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Le MAE dément la suspension par les Emirats arabes unis de la délivrance de visas    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    Arrêt de la diffusion télévisuelle par système analogique dans 5 wilayas    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Images d'ailleurs, regards d'ici    Saïd Bouhadja n'est plus    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Entre avancées et entraves    «Nous avons un groupe homogène»    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Appels à protéger les civils à l'approche de la bataille pour Mekele    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tebboune en autoconfinement pour cinq jours
Des cadres de la présidence et du gouvernement contaminés au Covid-19
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 10 - 2020

Le président de la République est depuis hier en isolement. Après la confirmation de la contamination de plusieurs cadres tant au niveau de la présidence que de la chefferie du gouvernement, le staff médical de Abdelmadjid Tebboune lui a conseillé un confinement volontaire de cinq jours. En fin d'après-midi, le Président écrivait sur son compte Twitter qu'il se porte bien et qu'il poursuit son travail à distance.
Nawal Imés - Alger (Le Soir) - La nouvelle est tombée hier en début d'après-midi. Le chef de l'Etat se soumet à un confinement de cinq jours à compter d'hier. Un communiqué émanant de la présidence en faisait l'annonce, expliquant que «après avoir constaté que plusieurs cadres supérieurs de la présidence de la République et du gouvernement présentaient des symptômes de contamination au coronavirus, le staff médical de la présidence a recommandé au président de la République d'observer un confinement volontaire pour une période de 5 jours à compter du 24 octobre». Le communiqué n'en dit pas plus. Il met néanmoins fin aux informations qui circulaient déjà au sujet de l'existence d'un foyer de contamination au Covid-19 au sein de la présidence de la République.
Une situation qui n'a pu être évitée en dépit du protocole sanitaire appliqué et devant théoriquement éviter que ce scénario ne se produise. Toutes les sorties publiques du chef de l'Etat sont précédées d'un contrôle systématique de tout son entourage qui subit des tests. Toute personne devant assister à une manifestation publique où le président de la République est présent est automatiquement soumise à un test PCR. La dernière activité officielle de Abdelmadjid Tebboune remonte au 15 octobre dernier, date à laquelle il recevait Jean-Yves Le Drian, le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères. Quelques jours auparavant, il effectuait un déplacement au niveau du ministère de la Défense. Dimanche dernier, il devait présider un Conseil des ministres qui a finalement dû être annulé. Raison officielle invoquée, un «calendrier chargé» et des «contraintes techniques».
Au sein du gouvernement, peu d'informations ont filtré sur les membres ayant contracté le coronavirus. Seule Salima Souakri a publiquement communiqué sur sa contamination. Elle l'avait fait sur son compte Facebook, choisissant ainsi une transparence que le staff gouvernemental n'a pas toujours jugé utile d'adopter.
Plusieurs informations avaient circulé au sujet de la contamination de plusieurs ministres sans que la communication officielle ne confirme ou n'infirme. De par le monde, le virus n'a épargné ni Premiers ministres ni chefs d'Etat.
Dernier à annoncer sa contamination, Donald Trump et son vice-président. Avant lui, le Président brésilien Jair Bolsonaro, Boris Johnson, le Premier ministre britannique mais également les chefs d'Etat de Bolivie, du Honduras et de la République dominicaine ainsi que le Premier ministre russe avaient annoncé leur contamination.
En France, c'est la première dame qui a dû se soumettre à un confinement volontaire après avoir été au contact de personnes contaminées.
N. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.