LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    MANQUE D'EAU A SIDI BEL ABBES : Ain Témouchent appelée à la rescousse    ORAN : Explosion d'un transformateur électrique 60/30 kV à El Kerma    SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE : Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    Ligue 1: ouverture d'un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    Lyon: Aouar sanctionné, Garcia approuve    TIARET : Remise des clés à 2322 bénéficiaires de logements    OUED LILI (TIARET) : 2 voleurs de cheptel arrêtés après un accident de la route    ABANDONNES PAR L'ENTREPRENEUR : Des bénéficiaires de LPA crient à l'injustice à Mascara    Ligue des champions: le CRB et le MCA pour démarrer du bon pied    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    L'Algérie perd une place au classement FIFA    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Saïd Bouhadja n'est plus    Des journalistes créent une association nationale de soutien avec le peuple sahraoui    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Entre avancées et entraves    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Kaboré en tête des résultats partiels    "La sécurité, c'est mieux !"    Le décès de Maradona secoue le monde du football    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Les angles de l'ingérence    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Une médaille pour nos revers !    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les communaux protestent devant le siège de la Wilaya
BEJAIA
Publié dans Le Soir d'Algérie le 28 - 10 - 2020

Plusieurs dizaines de travailleurs communaux ont tenu, dans la matinée d'hier mardi, un rassemblement de protestation, à l'appel du conseil de wilaya du Snapap, devant le siège de la Wilaya de Béjaïa, pour dénoncer les retards récurrents dans le versement de leurs salaires, primes et autres allocations.
Brandissant des pancartes sur lesquelles l'on pouvait lire «garantir un salaire de 12 mois, respectez les travailleurs des communes», «régularisation des salaires, primes et allocations des travailleurs», les communaux protestataires n'ont pas cessé de scander des slogans réclamant la régularité dans le versement des salaires. «Le travailleur honore ses engagements quotidiennement en assurant son travail, l'Etat doit de son côté également assumer ses engagements en assurant la régularité dans le versement des salaires à chaque fin de mois.
Nous avons des familles à nourrir. Malheureusement, à chaque fois, c'est le même calvaire. Deux ou trois mois et même plus pour toucher enfin nos salaires. Basta à ces retards ! C'est notre droit de toucher à chaque fin de mois nos salaires», font observer amèrement certains communaux protestataires. Bouakli Boubekeur, secrétaire général de la section syndicale de la commune de Barbacha et membre du conseil de wilaya du Snapap, déplore que les travailleurs se retrouvent à chaque fois contraints d'attendre l'approbation du budget supplémentaire (BS) des APC pour procéder au versement des salaires et autres primes et allocations des employés.
«Il faut savoir que les travailleurs sont pris en charge par le budget des communes. Les communaux se retrouvent ainsi dépendants de l'approbation par la Wilaya et le contrôle financier du budget supplémentaire. Attendre d'abord que l'assemblée établisse son budget supplémentaire avant de le soumettre à l'approbation de la Wilaya qui demande beaucoup de temps», explique le syndicaliste du Snapap tout en réclamant un budget annuel prenant en charge les salaires, primes et allocations des travailleurs pour les 12 mois de l'année, afin de mettre fin à ces récurrents retards. Par ailleurs, le Satef, par la voix de son secrétaire général du bureau de wilaya de Béjaïa, Kamal Touabti, est intervenu à travers une prise de parole lors du rassemblement des communaux, pour exprimer le soutien de son syndicat aux travailleurs «en lutte pour leurs droits».
A. Kersani
Inauguration du lectorat espagnol à l'université Abderrahmane-Mira
Dans le cadre des démarches de création du département de langue espagnole, l'université de Béjaïa abrite, depuis lundi dernier, le lectorat d'espagnol au niveau de la Faculté des lettres et des langues de l'université.
Selon Belouad Zahra, responsable du service de communication et des manifestations scientifiques à l'université de Béjaïa, le projet a été concrétisé grâce à une convention-cadre de coopération signée par l'ambassadeur, M.Fernando Monin Calvo-Sotelo, et le directeur de la coopération et des échanges interuniversitaires du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M.Saïdani Arezki. Le projet est co-financé par l'Agence espagnole de coopération internationale au développement (AECID), et l'université de Béjaïa avec l'accompagnement du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. «Le lectorat consiste en un accompagnement pédagogique d'étudiants et de futurs formateurs dans la langue espagnole, ainsi que l'orientation de l'équipe pédagogique dans la conception et l'amélioration des programmes d'enseignement. M. Sergio Aguado Piqueras est chargé de la réalisation des activités du lectorat au sein de la Faculté des lettres et des langues durant l'année universitaire 2020-2021», lit-on dans le communiqué du même service de communication et des manifestations scientifiques. Le lectorat en question contribuera au renforcement des échanges bilatéraux entre les deux pays, ainsi que le développement de la pratique de la langue espagnole à l'université de Béjaïa dès la rentrée universitaire 2020-2021. Etant la deuxième langue la plus parlée au monde après l'anglais, avec plus de 500 millions d'hispanophones en Amérique latine, en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique et en Asie, l'université de Béjaïa renforce son processus d'internationalisation, notamment par la future création du département d'espagnol. Une cérémonie d'inauguration du lectorat en question a été organisée lundi dernier au niveau de l'auditorium du Centre national de recherche en langue et culture amazighes, sis au campus universitaire Aboudaou de Béjaïa.
A. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.