Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Les Sanafir se méfient des Aigles    Souibaah et Aiboud également forfaits à Relizane    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    Football - Ligue 1: Indécision à tous les niveaux !    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les premiers pas de «Enamla», le premier théâtre privé à Oran
Le début des spectacles est prévu dès la fin du confinement
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 11 - 2020

Le premier théâtre privé, «Enamla» (La Fourmi), d'Oran débutera ses représentations théâtrales et culturelles dès la levée du confinement, instauré pour lutter contre la pandémie de coronavirus, a-t-on appris de son propriétaire.
Ce théâtre privé entamera ses activités culturelles, en veilleuse à cause de la situation sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, directement après la levée du confinement, a déclaré à l'APS Mohamed Affane, investisseur local dans le domaine du tourisme, qui a réussi sa première expérience alliant hôtellerie et culture, un nouveau concept dans le secteur des services du domaine touristique.
Le théâtre «La Fourmi», d'une capacité de 120 places, vient pallier un manque dans le domaine théâtral à Oran, qui regorge de talents, a souligné Mohamed Affane.
À noter que la ville d'Oran ne dispose que d'un seul théâtre régional, en l'occurrence le théâtre Abdelkader-Alloula. Le projet s'est concrétisé en l'espace de quatre mois, avec l'objectif principal de contribuer au développement du champ culturel en Algérie, dans le cadre du mécénat, à l'émergence de jeunes talents et leur formation dans les domaines théâtral et culturel, a-t-il indiqué, faisant part de sa disponibilité à l'accompagnement technique des investisseurs désirant réaliser des théâtres ou des espaces culturels, afin de généraliser l'expérience dans d'autres villes.
Le théâtre «La Fourmi» sera ouvert aux amateurs et amoureux de la culture dans ses différentes expressions et de tout le pays. Il se veut un espace d'échange entre différents artistes et intellectuels, dont la vocation est d'enrichir l'acte culturel à Oran. Cet espace est prêt à accueillir des représentations cinématographiques et culturelles, ainsi que des rencontres littéraires suivies de débats et d'autres activités culturelles, selon son initiateur.
À ce propos, M. Affane a indiqué que «La fourmi», situé près de son complexe touristique (Oran-Est), possède un programme d'activités très riche pour une période de trois mois. La concrétisation de ce théâtre par des entreprises algériennes représente un «grand défi», à cause notamment de la situation sanitaire causée par la Covid-19, a expliqué, pour sa part, l'architecte du projet. L'édifice culturel dispose d'équipements techniques et artistiques modernes et conformes à ce type d'espace, a-t-il assuré, ajoutant que la scène s'étend sur 30 mètres carrés sur un fond noir convenant autant aux représentations classiques que modernes.
L'équipe de réalisation a insisté sur sa concrétisation avec une technique unique, a fait savoir Youcef Fernane. D'autre part, une autre aile a été ajoutée à l'édifice, à savoir un café littéraire, dont les murs sont décorés de photos de célèbres artistes, dramaturges, écrivains et intellectuels algériens, a-t-il ajouté, soulignant que le théâtre «La Fourmi», qui est une action d'entreprise citoyenne, compte également ouvrir, fin décembre prochain, une académie de musique et une école de danse destinées aux jeunes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.