La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Beda sur le front    Débit minimum à 2 méga et baisse des prix    Air Algérie s'explique et appelle les grévistes «à la raison»    Plusieurs annonces au Sénat    Le trumpisme : entre ruptures et continuité    Les 4 samedis    Echauffourées à Bab-el-Oued    La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider    Les Aiglonnes renoncent au boycott    Le cancer de la thyroïde, le troisième cancer féminin en Algérie    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Blida : Réalisation future de locaux commerciaux pour les jeunes    Ornières et nids-de-poule à Aïn Beïda    L'ornière de la violence    Produits pyrotechniques : Les douaniers procèdent à d'importantes saisies    Nouvelles d'Oran    Blida : Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs anticipe la célébration du Mawlid Ennabaoui Charif    «Ce pays qui n'a jamais voulu de moi, je l'aime pourtant !»    La folie des sénatoriales    Des témoins gênants que Ryad va promptement éliminer    Europe - Brexit : pour le meilleur et pour le pire    Le projet de la loi de finances adopté par l'APN    Bouclé hier par les forces de l'ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued    Oran: Un cadavre de migrant rejeté par la mer    Le service de maternité du CHUO saturé: 1.200 hospitalisations et 800 accouchements en un mois    Lunetterie: Plus de 700.000 articles contrefaits saisis en 2017    Ould Abbès dégagé ?    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    EN - Mohamed Farès forfait: Belmadi face aux aléas    Ligue 2: Gros chocs à Biskra et Chlef    Aïn Temouchent: Baba Aroudj a sa stèle    30e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine : M. Bouteflika réitère le soutien "indéfectible" de l'Algérie au peuple palestinien    France Football: Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain    Prévention des risques d'inondations à Alger: Un plan préventif de la SEAAL pour contrôler plus de 60 points noirs    Il entamera sa rééducation dans quelques jours    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    Enigme et interrogations    Consolidation de la démocratie participative    92 commerces fermés    L'Onu lève ses sanctions    Partenaires pour un hommage à Alloula    Gabon : La Constitution modifiée pour pallier l'absence du président malade    En bref…    Tout un programme pour l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ZAPPING RAMADAN
DAKIRAT EL JASSAD Lorsque la fluidit� de la langue fait parler la m�moire�
Publié dans Le Soir d'Algérie le 30 - 08 - 2010

Comme chaque ann�e, l�ENTV peine � concocter sa grille de Ramadan. Cette ann�e, elle pensait faire la diff�rence en misant sur un travail qui n�est pas fait par ses soins et encore moins par ses r�alisateurs. Elle a tout simplement acquis les droits de diffusion du feuilleton Dakirat el-Jassad, du Syrien Najdat Isma�l Anzour, une adaptation du best-seller de l�auteur alg�rienne Ahlem Mosteghanemi, produit par la cha�ne satellitaire Abou Dhabi.
Les Alg�riens qui s�int�ressent aux livres de la c�l�bre �crivaine alg�rienne savent le succ�s qu�a connu Dakirat el- Jassad dans le monde arabe depuis sa publication en 1993. Le livre avait d�ailleurs d� �tre r��dit� 19 fois et 3 millions d�exemplaires ont �t� vendus. Le roman avait obtenu le prix Naguib Mahfoud en 1997. Plusieurs tentatives d�adapter le roman en s�ries t�l�vis�es en Jordanie ont �chou� car le sc�nario n��tait pas fid�le au texte d�origine. L�acteur �gyptien Nour Cherif a voulu en faire un film, le projet a, une fois de plus, �t� abandonn� en 1998 pour �tre enfin produit par la cha�ne satellitaire Abou Dhabi. Il s�agit l� du premier travail de l�auteure Ahlem Mosteghanemi qui est adapt� � la t�l�vision sous la forme d�un feuilleton. Le choix des acteurs fut des plus surprenants. Ainsi, le r�le principal est revenu au talentueux et c�l�bre acteur qui, depuis quelques ann�es, ravit la vedette aux grands noms du cin�ma �gyptien, le Syrien Djamel Slimane. L�acteur aurait m�me refus� des r�les bien plus r�mun�r�s et a tenu � interpr�ter celui du moudjahid et peintre Khaled Bentobal. L�acteur partage l�affiche avec l�ancienne candidate de la Star Academy Maghreb, la jolie et talentueuse Amel Bouchoucha, qui joue le r�le de Hayat, la dulcin�e du peintre. Ainsi, depuis le d�but du mois de Ramadan, les t�l�spectateurs arabes et alg�riens suivent le feuilleton sur plusieurs cha�nes arabes ainsi que sur l�ENTV qui a acquis l�exclusivit� pour le Maghreb. Ils suivent les p�rip�ties du peintre Khaled Bentobal, amput� du bras lors de la guerre de Lib�ration nationale et qui rencontre � la faveur d�un vernissage de l�une de ses expositions en France, la jeune Hayat Abdel Moula, fille de son ami, tomb� au champ d�honneur durant la guerre de Lib�ration nationale. Khaled tombe amoureux de cette ravissante jeune fille. La particularit� de ce travail consiste en ce cocktail entre la culture alg�rienne et arabe, et l�usage d�un arabe classique tr�s soutenu et fluide donne une sonorit� tr�s agr�able aux dialogues. Si au d�but, beaucoup craignaient que la novice du 7e art, Amel Bouchoucha, ne s�adapte pas � la langue car habitant depuis longtemps en France, la surprise fut tout autre puisqu�elle semble tr�s � l�aise et donne la r�plique en vraie professionnelle. M�me si le style et le th�me abord� avec cette perp�tuelle r�trospective sur le pass� du moudjahid que fut Khaled Bentobal ne cadrent pas assez avec ce que le t�l�spectateur a l�habitude de voir durant le Ramadan, le feuilleton reste une agr�able d�couverte qui accroche, tout d�abord par le jeu, le verbe et ensuite la sonorit� des mots qui donnent un tout autre sens au travail qui s�duit doucement mais s�rement.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.