Le «verrou des 4%» abandonné ?    Grandiose marche des femmes à Alger    3 ans de prison ferme pour Anis Rahmani    «Consacrer le principe d'équité et de protection contre toute forme de violence»    La loi électorale pas encore prête    Le cinglant avertissement de la Banque d'Algérie    Public-privé : l'avis de l'OPGI    Satisfaction de Chems Eddine Chitour    Benziane reçoit le Coordonnateur résident du système des Nations Unies en Algérie    Des partis interpellent le gouvernement sur la question sahraouie    Dispositif sécuritaire renforcé à Dakar    L'optimisme reste de rigueur    APLS: poursuite des attaques contre les forces d'occupation marocaines    Laporta revient au Barça, la reconstruction peut commencer    Stage et tournoi international à Istanbul pour huit athlètes algériens    Fin de saison pour Ghoulam    Plus de 1 500 doses de vaccin anti-Covid-19 Sinopharm pour Jijel    3 kg de kif traité saisis    Une dizaine d'opérations chirurgicales sur des séquelles de brûlures    Choux aux épinards    Narimane Ghlamalah dévoile ses nouvelles toiles à Alger    La générale du monodrame Fitness jouée à Alger    "Mon récit est un écho criant à la Révolution du sourire"    Yasmina Khadra, en toute intimité    D'amour et de guerre : Une littérature de combat    JS Kabylie : Souyad, Kaddour et Benchaira opérationnels    Crue de l'Oued Meknassa à Chlef : le bilan s'alourdit à neuf morts    USM Alger : Zeghdoud remplace Froger    Le CRB forcé au nul par le CSC    Création de projets: 50% des microcrédits prévus en 2021 au profit des femmes    Le Liban renoue avec la contestation populaire : «Journée de la colère» au pays du Cèdre    Journée internationale de la Femme : Ouverture d'une exposition d'œuvres artistiques    Recouvrement des fonds détournés: L'Algérie en appelle à la responsabilité de l'ONU    Le Brent franchit la barre des 70 dollars    Les Algériens ont-ils encore mangé de la viande d'âne?    Les femmes battent le pavé à Alger    Lamentable posture pour les «démocrates»    La santé pour tout le monde    Fin de la polémique sur les «tarawih»    L'exercice 2020 par les chiffres    30 Morts    Les Verts dans l'expectative    Brèves    Un repère pour la fixation des prix des médicaments    Le rêve d'une reprise    «Résistance des femmes en Afrique du Nord»    Par-delà le bien et le mal    Le comédien Abdelkrim Kaârar n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les propositions du mouvement El-Islah
PROJET DE LOI AMENDANT LE CODE ELECTORAL
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 01 - 2021

Même s'il accueille favorablement le projet amendant le code électoral, le mouvement El-Islah ne manque néanmoins pas de relever des «anomalies», voire des incongruités qui risquent «d'égratigner» cet autre engagement du chef de l'Etat allant dans le sens de la consécration de son cher projet d'une Algérie nouvelle.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - Dans son allocution, à l'ouverture des travaux d'une réunion extraordinaire du bureau national du mouvement, hier samedi, le président du parti a passé en revue ces anomalies, non sans énumérer les propositions d'amendement que l'instance exécutive devrait entériner pour les remettre au comité d'experts chargés par le chef de l'Etat de ce projet d'amendement du code électoral.
Ainsi, Fillali Ghouini proposera la revue à la baisse de l'âge des candidats aux futures élections, à 23 ans pour le postulant à l'Assemblée populaire nationale et à 21 ans pour ceux candidatant pour des sièges au sein des assemblées locales (Assemblée populaire de wilaya et Assemblée populaire de commune). Ceci tout en supprimant, pour ce faire, l'obligation d'accomplissement du service national, en la remplaçant par un sursis, le temps de la mandature en cas d'élection. Pour la présence féminine sur les listes électorales, le chef d'El-Islah proposera le maintien du seuil des 50% au niveau des grands centres urbains, tout en le réduisant au tiers pour les communes de 20 000 à 50 000 habitants, craignant, dans le cas du maintien du taux de 50%, que les partis et les promoteurs des listes électorales indépendantes recourent au «remplissage des listes électorales» avec tous les risques que cela engendrera sur la qualité et le profil des futures «élues».
Ghouini trouvera également «injuste» le seuil des 4% des suffrages exprimés lors des précédents scrutins pour pouvoir prendre part aux futures échéances électorales. Il proposera la suppression de cette disposition surtout que le référent n'est autre que les assemblées en cours de mandatures frappées du sceau de la chkara et de l'argent sale, notamment en ce qui concerne la Chambre basse du Parlement.
Le président du mouvement El-Islah recommandera également des «mécanismes d'intervention rapide» pour l'Autorité nationale indépendante des élections, à l'effet de lui permettre de remédier «instantanément» à tout «dysfonctionnement» ou autre «dépassement» au cours d'un quelconque scrutin.
Par ailleurs, Ghouini réclame la revue du nombre des députés au vu de «l'essor» démographique enregistré depuis le dernier «recentrage» opéré en la matière, en 2012. Dans ce sens, il demande également la réservation de quotas de députés pour les dix nouvelles wilayas du sud du pays.
Enfin, le président du mouvement El-Islah recommande la «réforme» du code de wilaya et celui de la commune à l'effet, selon lui, de les «arrimer» aux exigences de la nouvelle Algérie.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.