L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Boumala victime de son paradoxe    La dernière ligne droite    Les nouvelles instructions du Président Tebboune    Le baril fait du yoyo    L'UGTA se fâche    Les chantiers de Khaldi    Sabri Boukadoum à la tête d'une délégation de haut niveau    Macron pointe la volonté de réconciliation malgré des «résistances»    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Boukadoum et Beldjoud en visite de travail en Libye    La grande menace des riches    Brèves    Une AGE à refaire    Révolution dans le football européen    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    Le spectacle vivant réclame des aides    Le patrimoine musical algérien en deuil    «Chaque rôle apporte un plus...»    Déstockage d'importantes quantités pour faire baisser les prix    Vers la mise en place d'une charte    Une grande voix du style assimi s'éteint    Macron commente les propos de Djâaboub    Commémoré sous le signe de «la consolidation des acquis»    Installation du nouveau chef de Sûreté de la wilaya de Tipasa    L'AC Milan, la Juventus et l'Inter se sont prononcés pour la Serie A    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Sahara occidental: le Polisario demande "un cadre plus sérieux" pour les négociations    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    FAF : La passation de consignes entre Zetchi et Amara demain    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    C'est l'escalade !    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Kafteji    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    6 ans de prison pour deux anciens DG    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





D'empoisonneur à sauveur de l'humanité, le cruel dilemme de l'anti-poutinisme primaire !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 02 - 2021

D'un commun accord et après avoir constaté son obsolescence, les dictionnaires Larousse, Le Robert et Littré suppriment le verbe ...
... voyager !
Au risque de choquer, mais ce sont là les risques du métier de chroniqueur, je trouve que l'Algérie de la santé gère bien la pandémie de Covid-19. Oui ! Le virus avance partout dans le monde. Et il mute. Il est donc normal que les ripostes et les politiques de gestion de cette crise sanitaire mutent, évoluent et s'adaptent elles aussi. J'en ai eu la preuve encore sur les plateaux télé des chaînes d'info continue occidentales, notamment françaises. Des mâchoires grinçaient terriblement, faisant un bruit atroce à vouloir juste reconnaître l'efficience du vaccin russe Spoutnik V. Il aura fallu cette publication dans The Lancet et ce chiffre de 91% d'efficacité du vaccin russe pour que les « experts », cohortes de médecins, de profs et de politiques, abonnés aux débats, admettent, du bout de leurs lèvres pincées, la possibilité de recourir au Spoutnik. Et l'on sentait l'exaspération à le reconnaître, malgré la validation scientifique. L'Algérie a été l'un des premiers pays au monde à avoir pris option pour la médication russe. C'est un minimum de le dire. Ça n'enlève en rien à la critique de tout le reste, de tous ces restes mal gérés dans d'autres secteurs. Au contraire ! Ça veut juste dire l'importance du discernement lorsqu'on fait ce métier, celui de croquer les faits et gestes des gouvernants. Quand faut croquer, faut croquer. Quand faut rétracter objectivement ses canines, il faut avoir l'honnêteté de le faire. La Dézédie gère convenablement la pandémie ! Ça ne mange pas de pain de l'écrire. Ça ne fait pas de nous des convertis au « One-Two-Threesme » béat. Ça s'appelle juste poser son regard sans préjugés, sans cahier des charges commandé et glissé discrètement dans la boîte aux lettres - comme pour cet épisode de l'attaque du siège de Sonatrach - et sans complaisance aucune dans la traque de ce qui ne va pas. Et de ce qui va aussi ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.