Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    La Moudjahida Annie Steiner sera inhumé aujourd'hui à El Alia    Que faire pour réguler le marché ?    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    Préparation des JO de Tokyo 25 athlètes en stage à Bordj-Bou Arréridj    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    La JSK a fait le job à Garoua, Sétif résiste à Johannesburg    7 décès et 182 nouveaux cas    Les 22 manifestants maintenus en détention    Grandiose marche nocturne à Akbou    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Plus de 600 affaires traitées depuis janvier    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    15 quintaux de kif marocain saisis    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fin de mission pour Salah Goudjil
Conseil de La nation
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 02 - 2021

Le président par intérim du Conseil de la Nation, Salah Goudjil, doit céder le poste qu'il occupe depuis deux ans, dans quelques jours. Après la dissolution de l'APN, la deuxième Chambre du Parlement doit changer de tête, elle qui est toujours dirigée par un sénateur désigné par le Président «évincé» par le Hirak, Abdelaziz Bouteflika.
Karim Aimeur – Alger (Le Soir) – Le bureau du Conseil de la Nation doit se réunir aujourd'hui avec, à l'ordre du jour, la convocation d'une séance plénière pour l'élection d'un nouveau président de la Chambre haute du Parlement qu'occupe Salah Goudjil depuis deux ans à titre intérimaire, avons-nous appris hier de sources sûres.
Au lendemain de la dissolution de l'APN, des sources parlementaires évoquent une volonté présidentielle d'apporter un changement à la tête du Conseil de la Nation, surtout que le président par intérim est un des fidèles et partisans de l'ancien Président, Abdelaziz Bouteflika.
Il faut savoir que le Sénat est constitué de sénateurs issus pour la majorité de trois groupes parlementaires : le FLN, le RND et le tiers présidentiel. Certaines sources écartent l'éventualité de confier la Chambre à un sénateur issu du FLN ou du RND qui sont parmi les cibles du Hirak, qui ont soutenu Azzedine Mihoubi à la présidentielle de décembre 2019 et qui viennent de recevoir un coup dur après la dissolution de l'APN.
De même, les mêmes sources excluent que la présidence du Sénat soit accordée à un représentant du tiers présidentiel désigné par Bouteflika. Il reste alors les 14 sénateurs nommés par Tebboune début juin 2020. Lors de sa réunion d'aujourd'hui, le bureau du Sénat devra convoquer une session plénière de la deuxième Chambre du Parlement dans les prochains 15 jours. Pour plusieurs sénateurs, le maintien de Salah Goudjil à la tête de l'institution est « illégal ».
Ils se basent sur le règlement intérieur du Sénat qui stipule qu'une séance plénière est convoquée dans un délai de 15 jours de la date de la constatation de la vacance du poste afin d'élire un nouveau président. Or, depuis la démission de l'ancien président du Sénat, Abdelkader Bensalah, en janvier 2020, le bureau du Conseil ne s'est pas réuni pour constater cette vacance !En effet, Salah Goudjil occupe le poste de président par intérim depuis avril 2019, dans le sillage de l'application de l'article 102 de la Constitution contre Bouteflika.
Abdelkader Bensalah avait été chargé de prendre les fonctions de chef de l'Etat pour un délai de 90 jours, délai fixé pour l'organisation de l'élection présidentielle suite à la vacance du poste de président de la République. Or, après l'expiration de ce délai, l'Algérie n'avait pas organisé d'élections présidentielles et le rendez-vous du 4 juillet 2019 a été annulé en raison de la puissante opposition du mouvement populaire. La mission de Bensalah à la tête de l'Etat a été prolongée et celle de Bensalah à la tête du Sénat aussi. Après la présidentielle du 12 décembre 2019, Bensalah a décidé de démissionner de son poste de président du Conseil de la Nation et Goudjil a continué à assurer la présidence intérimaire.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.