Libye: réunion du Forum de dialogue politique le 28 juin en Suisse    La SEAAL annonce une suspension dans plusieurs communes d'Alger    Coupe de la CAF: la JSK s'impose en déplacement face à Coton Sport    Euro 2020 : Le Pays de Galles rejoint l'Italie dans le groupe A    Le rôle de l'Algérie dans le soutien aux réfugiés sahraouis mis en avant    Baccalauréat: les candidats libres à Blida, une volonté à toutes épreuves pour réussir    Coronavirus: 342 nouveaux cas, 235 guérisons et 7 décès ces dernières 24 heures en Algérie    Covid-19 : Reconduction des mesures de confinement dans 14 wilayas pour 21 jours à partir de lundi    Angleterre - Kane : "Deux matchs difficiles pour moi"    «Le boycott a bénéficié aux anciens appareils»    Qui succédera à Djerad ?    Ligue 1 algérienne : La JSS redevient dauphin, et met la pression sur l'ESS    APLS: Nouvelles attaques contre les retranchements des soldats de l'occupation marocaine    Cap sur le sixième congrès    Boumerdes: instructions pour livrer prochainement 25 puits    Remèdes à base de gingembre pour prendre soin de sa santé cutanée    Les Pasdaran du net !    Mohammed Khadda toujours à l'affiche    Ligue 2 (21e journée): le HBCL au tournoi des play-offs, le RCA s'en approche    Le Rassemblement "El-Hisn El-Matine" lance une initiative de soutien au président de la République dans le prochain parlement    L'ultraconservateur Raïssi, nouveau maître de Téhéran    Le mirage de la paix    Six individus placés sous contrôle judiciaire à Biskra    Trompeuse stabilité !    Un match qui intéresse Belmadi et Bougherra    OUNAS INTERESSE BESIKTAS    Le public renoue avec les spectacles de musique    ...SORTIR ...    Décès de Mohamed Benkhedda : Blida perd son notable    Mascara: De nouveaux projets réceptionnés    Etudiants et personnes âgées: La dispense des frais de confinement toujours en vigueur    Cap Blanc: Un terrain de 10 hectares pour une station de dessalement    L'ancien ministre Tahar Khaoua placé en détention    Le ministère de l'Intérieur fixe les conditions de restitution: Du nouveau pour les véhicules saisis    Béthioua et Sidi Benyebka: Réception de 1.500 logements avant la fin du mois    Le MSP avance masqué    Nouvelle dynamique commerciale    «Notre force est dans notre diversité»    L'université proche du monde économique    Du nouveau pour les propriétaires    Un accord «urgent» avec le FMI nécessaire, selon Josep Borrell    Les Etats-Unis réduisent leur présence militaire au Moyen-Orient    Les Français appelés aux urnes, aujourd'hui    Exploitation artisanale des mines d'amessmessa    Le mouvement El-Islah maintient le cap    L'Arav convoque le directeur de la chaîne «El-Hayat TV»    Doria Tillier maîtresse de cérémonie de la 74e édition    «Archéologie du corps colonisé»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le variant britannique aggrave la crise sanitaire
Tunisie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 04 - 2021

De Tunis, Mohamed Kettou
Au soir du vendredi, la situation sanitaire est devenue, selon les experts, fort préoccupante. En effet, la Tunisie a enregistré 1 623 nouveaux cas de contamination et 47 décès.
Le ministre de la Santé publique, Fawzi Mehdi, est revenu sur la question dans sa conférence de presse périodique pour mettre en relief l'affluence de plus en plus grande dans les hôpitaux, où les services de réanimation tournent à plein régime.
La rechute vient de la propagation, dans 16 gouvernorats (sur 24), du variant britannique qui compte pour 144 cas de contamination dans ces régions. Le plus inquiétant est que, selon une étude anglaise, le variant britannique est 64% plus mortel que le virus originel. Comme les chiffres l'indiquent, la situation est préoccupante puisque le taux des tests positifs a augmenté de 16% en 24 heures.
La réaction des experts a été à la mesure de cette situation qualifiée « d'alarmante » par le Dr Sami Abdelmoumen, exerçant dans l'un des plus grands hôpitaux.
Il a même lancé une mise en garde contre une troisième vague qu'il juge imminente. L'unique chance, dit-il, réside dans l'extension de la vaccination et le respect strict des gestes barrières. De son côté, un autre médecin, le Dr Rafik Boujedra, plaide pour un confinement général de deux semaines, tout en intensifiant la campagne de vaccination qui, d'ailleurs, évolue lentement. En trois semaines, les centres de vaccination tournent encore au ralenti, puisque le nombre des doses administrées n'a pas dépassé les 53 000 sur une population de 12 millions d'âmes.
Vendredi, trois gouvernorats (Bizerte, Sidi-Bouzid et Zaghouan) ont pris des mesures régionales restrictives pour renforcer la lutte contre la propagation du virus.
À Zaghouan, c'est le retour au confinement général pour deux semaines durant lesquelles tout sera à l'arrêt. Les mosquées et les établissements scolaires seront fermés, sans compter les cafés et les restaurants.
En relation avec la situation générale dans le pays, certains experts tout autant que les observateurs attribuent ce rebond aux manifestations organisées, ces derniers jours, par les partis politiques, en particulier le parti islamiste Ennahdha de Rached Ghannouchi et le Parti destourien libre (PDL) de Abir Moussi.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.