Vaste mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Le FFS "fidèle à son esprit nationaliste et patriotique"    Un mémorandum d'entente sur les concertations politiques algéro-thaïlandaises    Les efforts de l'Algérie visant l'unification des rangs arabes et palestiniens soutenus    Renforcer et diversifier l'investissement touristique pour la promotion du tourisme    Salon de l'habitat: le Reverse Engineering, une source d'innovation    APN: chaud débat en perspective    Zineb El Mili inhumée au cimetière de Sidi Yahia à Alger    Réception de 2,5 millions de doses de vaccin    Mise en service de plusieurs structures sanitaires à Chlef    Tlemcen: Ilham Mekliti lauréate du concours du 14e Salon des arts plastiques    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    A quand une rencontre Président-Maires ?    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    LA VIE... ET LE RESTE    Tensions accrues au Sahel    Des «lignes rouges» tracées    Du bon et du moins bon    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Maguire, c'est désastreux    Une aubaine pour les cimentiers    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Tebboune reçoit l'Ambassadeur du Ghana    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



LE RÊVE INACHEVE !
FINALE DE LA COUPE DE LA CAF, JS KABYLIE 1- RAJA CASABLANCA 2
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 07 - 2021

La conquête d'une septième étoile n'a pas connu la réussite escomptée. La JS Kabylie qui a terminé sa finale en fanfare,avait mal lancé les débats, encaissant deux buts en l'espace de 7 petites minutes. Pas de chance pour les Canaris, hier samedi à Cotonou, en finale de la 21e édition de la Coupe de la CAF. La faute à une certaine incrédulité de la part des joueurs algériens qui ont mis du temps pour mettre le turbo. Le Raja avait déjà pris ses distances... Si la VAR a été sollicitée pour éviter l'ouverture du score au profit du Raja dès la 5e minute quand, servi en profondeur, Rahimi se présente devant Benbot qu'il dribble avant de mettre le cuir dans les bois vides. Si le premier assistant du Lesotho, Souro Patson, a hésité, le Sud-Africain Miguel Gomes de Freitas fera signe d'un hors jeu de l'attaquant marocain pour annuler le but. Mais, les Canaris avaient les jambes qui tremblaient et se feront avoir deux minutes plus tard et de la même manière : une passe lobée sur le buteur Rajaoui qui ré-exécutera le même geste technique et offrira l'avantage à son équipe (7'). La douche écossaise pour le club kabyle qui semblait marqué psychiquement par ce démarrage raté. Tellement traumatisé que Ben Malango, l'autre pointe du Raja, doublera la mise comme dans une parade. Le Congolais réceptionne le ballon au point de penalty, pivote et exécute Benbot. Imparable (2-0, 14'). Les (mauvais) calculs de Lavagne ont été faussés par le mauvais alignement d'une défense trop jeune, trop naïve surtout, qui sera ce maillon faible de l'équipe algérienne. Si Kerroum, Aït Abdeslam et Souyad n'ont pas soutenu leur portier Benbot, l'expérimenté Bencherifa sécurisait mieux son flanc droit ,et animait le couloir gauche offensif de son team par des montées incessantes qui donneront des sueurs froides à Zeniti et sa ligne arrière. Cette dernière saura repousser, toutefois, les essais peu convaincants de Bensayah et ses amis de l'attaque. Une ligne offensive qui, dès la seconde mi-temps, sera renforcée par Hamroune qui remplacera un Raiah peu inspiré, hier, et qui de surcroît n'offrait pas la couverture suffisante à ses défenseurs. Et c'est avec ce nouvel atout que la JSK lancera sa seconde mi-temps. Une manche partie à 1000/h par les Algériens qui réduiront rapidement la marque par leur buteur de la demi-finale, Zakaria Boulahia, qui fusillera le gardien marocain sur la première attaque qui suivait le sifflet de la reprise (47'). Dans leur quête de rétablir l'équilibre, les Kabyles se procureront d'autres opportunités dont celle manquée par Hamroune, bien embusqué dans les 18 yards, mais dont la volée échouera dans les bras de Zeniti (56'). Acculés par les hommes de Lavagne, les Rajaouis useront d'anti-jeu, de violence surtout. Et l'acte commis par ElArdjoune sur Oukaci lui vaudra d'abord un jaune, puis sur vérification de la VAR, un rouge ,synonyme d'exclusion (63'). Contre un adversaire amoindri, la mission des Canaris s'annonçait moins pénible pour renverser la tendance et, surtout, le sens que doit prendre le trophée africain 2021. L'incorporation des nouvelles pointes par Lavagne (Boualia et Al-Tubal à la place du médian Oukaci et du capitaine Bensayah), s'inscrivait dans cette perspective. L'intention de l'entraîneur français était de peser sur le bloc défensif marocain, quitte à vider la ligne médiane. Les Marocains auront la balle du 3-1 par Malango (73') puis Al-Tubal trébuchera au moment de frapper, sa molle frappe ira mourir dans les gants de Zeniti (81'). C'est Ngoma qui faillit mettre un troisième but (90') ,et c'est finalement le Raja qui triomphera grâce à son expérience. Et son démarrage en trombe. La JSK a des regrets à se faire...
M. B

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.