153 000 candidats en course    Le procès Hamel reporté au 24 novembre    Atmane Mazouz auditionné dans le fond    Des condamnations et des relaxes    Fethi Ghares, l'homme de gauche adroit    Un marché hebdomadaire pour les femmes à Boudjima    La Creg réunit les associations des consommateurs de l'Est    Alger ferme    L'Unep plaide pour la création d'une agence des participations de l'Etat    Le Soudan suspendu de toutes les activités    Christopher Ross épingle le Maroc    Lamamra fustige l'approche sécuritaire des Européens    JSK-ESS à l'affiche, le tenant du titre à l'épreuve du CSC    Ultimes révisions avant la finale Algérie-Burkina Faso    La foire des mots !    Stambouli touchera une indemnité de 20 000 euros    Des centaines de personnes sauvées par l'ANP    Le corps de l'avocat Zitouni Mehdi retrouvé    Les syndicats de l'éducation réclament du concret    Le roman Lettre d'un inconnu de Youssef Bendekhis primé    Une opportunité pour les jeunes réalisateurs algériens    Afghanistan : Le ministre fils du mollah Omar se montre pour la première fois    Des femmes luttent seules, en silence et sans moyens    Plus de 374 kg de viande blanche impropre à la consommation saisis    De la surfacturation à la sous-facturation !    Pour la plantation de 50.000 arbustes avant la fin de l'année: Lancement hier de la grande campagne de reboisement    Aïn El Kerma: Exhumation des restes de trois corps de martyrs    Reportage - Tiaret Sur les pas d'Ibn Khaldoun    Un ultimatum fixé à Solskjaer    Inauguration imminente    Le MDN organise un colloque historique    L'artisanat des idées    Quand les Algériens s'en mêlent    Gifles au Roi    Prolongation du couvre-feu jusqu'à fin 2021    La Baraka du baril    5 décès et 79 nouveaux cas en 24 heures    Enfin des logements pour les sinistrés    Cette patate qui menace la République    Tebboune procède à 4 nouvelles nominations    Tebboune présente ses condoléances    Suite et pas fin    «Préservons notre mémoire!»    «La vie d'après» en route    Un facteur de développement durable    "COMME UN MIROIR BRISE"    La distribution d'essence peine à redémarrer    Le rêve d'Ali Zamoum et de Kateb Yacine revisité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Toujours et encore plus de victimes
ACCIDENTS DE LA CIRCULATION
Publié dans Le Soir d'Algérie le 28 - 08 - 2021

L'hécatombe sur nos routes s'inscrit dans la durée. Le nombre des accidents de la circulation maintient sa «vitesse de croisière». Bon an mal an, ce chiffre connaît une courbe ascendante entre décès, blessés et dégâts matériels.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - Le fléau des accidents de la circulation ne cesse de prendre des proportions alarmantes. Il ne passe pas un jour sans qu'on enregistre un bon nombre de victimes des accidents de la route, souvent dus au facteur humain.
La liste des morts et des blessés s'allonge de jour en jour, faisant des veuves et des orphelins. Une tendance meurtrière qui ne fait que s'accentuer. Selon la Protection civile, huit personnes sont décédées et 165 autres ont été blessées lors des accidents de la circulation survenus entre le 25 et le 26 août derniers, à travers plusieurs wilayas du pays. L'accident le plus meurtrier a été enregistré dans la wilaya de Médéa où une collision entre deux véhicules légers a fait trois morts et deux blessés. Du 24 au 25 août, les accidents de la route ont causé la mort de deux personnes et blessé 210 autres.
Le dernier bilan hebdomadaire de la Protection civile, établi du 15 au 21 août dernier, fait état de vingt-sept morts et 1 437 blessées sur la route. Durant cette période, les unités d'intervention de la Protection civile ont recensé 1 162 accidents de la circulation. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Ouargla où sept accidents de la route ont fait trois morts et 35 blessés.
Outre les pertes humaines et les dégâts matériels occasionnés, ce phénomène entraîne aussi de très lourdes conséquences sociales et économiques. Les nombreux décès et incapacités résultant de ces accidents de la route constituent un fardeau pour le Trésor public.
Cette hécatombe et cette somme de souffrances qui frappent tout particulièrement les jeunes, souvent grisés par la vitesse, et des chauffards inconscients des conséquences qui peuvent résulter d'un accident, ne s'arrêtent pas. Les actions de sensibilisation qui ne durent que le temps d'une campagne et les mesures coercitives prises par les pouvoirs publics n'arrivent pas à inverser la tendance haussière. Les accidents de la route sont toujours aussi nombreux et le nombre des morts et des blessés augmente.
Pour mieux cerner ce problème dans ses diverses dimensions, en identifier les acteurs et les facteurs, les experts plaident à prendre à bras-le-corps de ce fléau et apporter les «remèdes nécessaires», pour tenter, un tant soit peu, de diminuer durablement le nombre des accidents de la route.
Ry. N.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.