AS Rome : Mourinho très remonté contre ses joueurs    Newcastle aurait trouvé le successeur de Steve Bruce    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Griezmann, du paradis à l'enfer    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Halte au grignotage la nuit !
Bon à savoir
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 09 - 2021

Angoissée pour un rien, vous avez grossi brutalement sans modifier votre alimentation pendant la journée.
La raison ? Vous vous levez la nuit pour grignoter. Voilà comment apprendre à contrôler vos pulsions.
Stressée en permanence, vous avez besoin de tout bien faire pour vous rassurer. Vous êtes du genre maniaque, et déléguez difficilement. La journée, vous faites des repas équilibrés. Mais la nuit, vous filez à la cuisine dans un état de demi-sommeil pour engloutir ce qui vous tombe sous la main. Et parfois, vous ne vous souvenez de rien.
Sachez que
Le grignotage nocturne renvoie à l'adolescence : à cet âge, sous l'effet des hormones, l'appétit est déréglé, et les horaires de prises alimentaires souvent décalés. De plus, la nuit, on s'épargne la présence des parents ! Ainsi, votre comportement dénote une certaine régression. Il permet aussi à la femme qui s'est contrôlée toute la journée de s'exprimer.
Soyez plus cool
Sur la nourriture, mais pas seulement : imposez-vous peu à peu des «lâcher-prise» dans tous les domaines (éducation, travail, finances...).
Stoppez les régimes restrictifs
Ligne et plaisir ne sont pas antinomiques ! Réhabilitez au sein de vos repas les aliments que vous avez tendance à diaboliser (féculents, matières grasses, produits sucrés...), mais en quantités raisonnables.
Rendez inaccessibles les produits de grignotage
Dans la mesure du possible, évitez d'avoir sous la main des biscuits, du chocolat...
Ou placez-les dans des endroits difficiles d'accès (haut de
placard...).
Peut-être souffrez-vous d'hypoglycémies la nuit. Votre rythme alimentaire doit certainement être révisé. Contrairement à une idée reçue, il ne faut pas manger trop peu le soir car l'organisme a besoin d'énergie pour fonctionner la nuit. Certains aliments doivent également être évités car ils favorisent les fluctuations de glycémie et les éveils nocturnes.
Faites un vrai dîner
Pas une soupe + un yaourt ! Préparez des repas complets et cuisinez, même simplement.
Au menu : un peu de viande ou poisson, des légumes, des féculents, un laitage et/ou un fruit.
Bannissez les excitants après 16h
Le café, le thé, les boissons énergisantes hachent le sommeil et perturbent aussi la stabilisation de la glycémie.
Prévoyez les bons sucres le soir
Pain, pâtes, légumes secs, céréales, bananes... apportent une sensation de réplétion et de calme propices à l'endormissement et évitent des fluctuations de glycémie la nuit.
Pas de bonbons ou de biscuits qui favorisent les hypoglycémies en seconde partie de nuit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.