Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bon à savoir
Publié dans Le Soir d'Algérie le 28 - 02 - 2016


Halte au grignotage la nuit !
Angoissée pour un rien, vous avez grossi brutalement sans modifier votre alimentation pendant la journée. La raison ? Vous vous levez la nuit pour grignoter. voilà comment apprendre à contrôler vos pulsions. Stressée en permanence, vous avez besoin de tout bien faire pour vous rassurer. Vous êtes du genre maniaque, et déléguez difficilement. La journée, vous faites des repas équilibrés. Mais la nuit, vous filez à la cuisine dans un état de demi-sommeil pour engloutir ce qui vous tombe sous la main. Et parfois, vous ne vous souvenez de rien. «Le grignotage nocturne renvoie à l'adolescence : à cet âge, sous l'effet des hormones, l'appétit est déréglé, et les horaires de prises alimentaires souvent décalés,en plus, la nuit, on s'épargne la présence des parents ! Ainsi, votre comportement dénote une certaine régression.Il permet aussi à la femme qui s'est contrôlée toute la journée de s'exprimer.»
Soyez plus cool
Sur la nourriture, mais pas seulement : imposez-vous peu à peu des «lâcher-prises» dans tous les domaines (éducation, travail, finances).
Stoppez les régimes restrictifs
Ligne et plaisir ne sont pas antinomiques ! Réhabilitez au sein de vos repas les aliments que vous avez tendance à diaboliser (féculents, matières grasses, produits sucrés...), mais en quantités raisonnables.
Rendez inaccessibles les produits de grignotage
Dans la mesure du possible, évitez d'avoir sous la main des biscuits, du chocolat... Ou placez-les dans des endroits difficiles d'accès (haut de placard ....). Peut-être souffrez-vous d'hypoglycémies la nuit. Votre rythme alimentaire doit certainement être révisé. Contrairement à une idée reçue, il ne faut pas manger trop peu le soir car l'organisme a besoin d'énergie pour fonctionner la nuit. Certains aliments doivent également être évités car ils favorisent les fluctuations de glycémie et les éveils nocturnes.
Faites un vrai dîner
Pas une soupe + un yaourt ! Préparez des repas complets et cuisinez, même simplement.
Au menu : un peu de viande ou poisson, des légumes, des féculents, un laitage et/ou un fruit.
Bannissez les excitants après 16 h
Le café, le thé, les boissons énergisantes hachent le sommeil et perturbent aussi la stabilisation de la glycémie.
Prévoyez les bons sucres le soir
Pain, pâtes, légumes secs, céréales, bananes... apportent une sensation de réplétion et de calme propice à l'endormissement et évitent des fluctuations de glycémie la nuit. Pas de bonbons ou de biscuits qui favorisent les hypoglycémies en seconde partie de nuit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.