Cour d'Alger: début du procès en appel de l'homme d'affaires Mahieddine Tahkout    L'occupant israélien veut vider El Qods de ses habitants et de ses repères    Man City : Pep Guardiola n'a rien prévu pour son avenir    Des vents forts sur plusieurs wilayas à partir de dimanche après-midi    Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l'Algérie à l'Italie    La Juventus communique sur l'enquète de la police financière    Les multinationales de production d'énergie doivent quitter "immédiatement" le territoire sahraoui occupé    "Une révision profonde des textes en 2022"    "Vous serez relogés après le vote"    Il sera bientôt mis en service    Une secousse tellurique de magnitude 4.0 enregistrée à Bejaia    "Une conjonction entre la pensée et les actes"    Les Aigles du Sahara prêts pour l'attaque !    L'Italie et le Portugal versés dans la même voie    Faible participation, pas d'incidents    La police disperse des manifestants contre le pouvoir à Ouagadougou    L'Ethiopie risque de se diriger vers un génocide    Renforcer la recherche scientifique    Souriez, nous allons tous mourir !    Sachez que...    3,420 kg de kif saisis    Modeste engouement    ACTUCULT    «Valeurs arabo-musulmanes et algériennes» ? (3)    Les enfumades du Dahra    Locales du 27 novembre: mettre le "dernier jalon" pour l'édification institutionnelle de l'Algérie nouvelle    MC Alger: Un gros chantier pour Ben Yahia    Pour promouvoir la coopération bilatérale: Visite de l'ambassadrice de Finlande à la CCIO    Chômage, prix et impératif civisme    Misserghine et Boutlelis: Une production de 43.000 quintaux d'agrumes attendue    Le culte fécond ou stérile du passé    Giroud absent 3 semaines    L'enjeu des locales    La caution d'un «pacte»    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    Les Algériens offusqués    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Une ambiance bon enfant à Alger    Les élections locales par les chiffres    Relative affluence    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Accord avec Torres – Barça?    Un album pour préserver Tabelbala    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    La classe au bout des doigts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Halte au grignotage nocturne !
Bon à savoir
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 01 - 2020

Angoissée pour un rien, vous avez grossi brutalement sans modifier votre alimentation pendant la journée.
La raison ? Vous vous levez la nuit pour grignoter. Voilà comment apprendre à contrôler vos pulsions.
Stressée en permanence, vous avez besoin de tout bien faire pour vous rassurer. Vous êtes du genre maniaque, et déléguez difficilement.
La journée, vous faites des repas équilibrés. Mais la nuit, vous filez à la cuisine dans un état de demi-sommeil pour engloutir ce qui vous tombe sous la main. Et parfois, vous ne vous souvenez de rien.
Sachez que le grignotage nocturne renvoie à l'adolescence : à cet âge, sous l'effet des hormones, l'appétit est déréglé, et les horaires de prises alimentaires souvent décalés, En plus, la nuit, on s'épargne la présence des parents ! Ainsi, votre comportement dénote une certaine régression. Il permet aussi à la femme qui s'est contrôlée toute la journée de s'exprimer.
Soyez plus cool
Sur la nourriture, mais pas seulement : imposez-vous peu à peu des «lâcher-prises» dans tous les domaines (éducation, travail, finances…).
Stoppez les régimes restrictifs
Ligne et plaisir ne sont pas antinomiques ! Réhabilitez au sein de vos repas les aliments que vous avez tendance à diaboliser (féculents, matières grasses, produits sucrés…), mais en quantités raisonnables.
Rendez inaccessibles les produits de grignotage
Dans la mesure du possible, évitez d'avoir sous la main des biscuits, du chocolat…
Ou placez-les dans des endroits difficiles d'accès (haut de placard...).
Peut-être souffrez-vous d'hypoglycémie la nuit. Votre rythme alimentaire doit certainement être révisé. Contrairement à une idée reçue, il ne faut pas manger trop peu le soir car l'organisme a besoin d'énergie pour fonctionner la nuit. Certains aliments doivent également être évités car ils favorisent les fluctuations de glycémie et les éveils nocturnes.
Faites un vrai dîner
Pas une soupe + un yaourt ! Préparez des repas complets et cuisinez, même simplement. Au menu : un peu de viande ou de poisson, des légumes, des féculents, un laitage et/ou un fruit.
Bannissez les excitants après 16h
Le café, le thé, les boissons énergisantes hachent le sommeil et perturbent aussi la stabilisation de la glycémie.
Prévoyez les bons sucres le soir
Pain, pâtes, légumes secs, céréales, bananes… apportent une sensation de réplétion et de calme propice à l'endormissement et évitent des fluctuations de glycémie la nuit.
Pas de bonbons ou de biscuits qui favorisent les hypoglycémies en seconde partie de nuit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.