Contrôle commercial: Plus de 145.000 affaires devant la justice en 2021    Formation continue et échange de connaissances: Accord de partenariat entre Djezzy et l'ESI    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle (DAIP): Plus de 2.500 bénéficiaires titularisés dans leurs postes d'emploi    Diplomatie olympique    Equipe nationale: La douche Froide    Football - Ligue 1: Les prétendants sans pitié !    Suite à un «raz-de-marée» de contaminations dans les universités: Suspension des cours en présentiel jusqu'au 29 janvier    Affaire de l'escroquerie d'étudiants algériens: 11 mis en cause placés en détention    Covid-19 : une urgence nationale    «Dhakhira» Implosée    L'UA adopte le «plan Tebboune»    Pas avant le ramadhan    L'ANP trône sur le Maghreb    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    Bougherara veut résilier son contrat    Slimani doit encore patienter    Les Verts se projettent sur le Qatar    Tosyali lance sa deuxième usine à Oran    Le nouveau challenge de Nasri    N'est pas influenceur qui veut!    Les parents d'élèves soulagés    L'après Haddadou se prépare    Bouslimani affiche ses intentions    Hommage à Abderrezak Fakhardji    Le ministère approuve le financement de 18 opérations    Mohamed Chafaa n'est plus    Algérie : Le Roy explique le fiasco    Oran: décès du moudjahid et chef d'entreprise Cherif Athmane    Diplomate sahraoui: l'occupant marocain essuie un nouveau revers    Crise malienne: l'Union africaine salue et soutient l'initiative du Président Tebboune    19 joueurs de l'EN ont quitté Douala pour rejoindre leurs clubs    Abderrezak Sebgag: "L'élimination de la sélection algérienne ne diminue en rien de sa valeur"    Maroc : craintes d'une aggravation de l'endettement des ménages    Libye: début de réunification de la banque centrale    Le décret exécutif fixant les missions de la CRTF publié dans le Journal officiel    Le wali d'Alger prend des mesures préventives contre la propagation du Coronavirus    Covid-19 : l'affluence sur le dépistage pourrait briser la chaîne de transmission du virus    L'Hôpital militaire universitaire d'Oran unique à l'échelle nationale et arabe à pratiquer la chirurgie mini invasive    Le Mali veut réviser ses accords de défense avec la France    Khalida Toumi, une femme à bout...    503 dossiers de candidature déposés    Le procès en appel de Hamel reporté au 9 février    Le procès de l'ancien wali Abdelwahid Temmar reporté au 27 janvier    Plus de 80 auteurs maintenus au concours littéraire Mohammed-Dib dans sa 8e édition    La pièce Habibi : une synergie à trois voix pour dénoncer les violences de genre    Hassan Kacimi: «Etre attentif à ce qui est en train de se produire autour de nous»    Il y a soixante huit ans naissait la Révolution algérienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Korandjé, un album dédié à la préservation du parler de la région de Tabelbala
Ses six titres sont interprétés par Mostefa Mekhloufi
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 11 - 2021

Korandjé (le parler de Tabelbala) est l'intitulé d'un premier CD de six chansons, produit par le Haut-commissariat à l'amazighité (HCA) et dédié à la préservation de cette langue menacée de disparition, constituée principalement de songhai, langue nilo-saharienne parlée dans plusieurs pays du Sahel et enrichie de tamazight et d'arabe.
Conçus et interprétés par Mostefa Mekhloufi sur des textes de sa plume, les six titres de cet album, qui contribue à la «réhabilitation de l'amazighité et de sa promotion linguistique et artistique», invitent les mélomanes à une belle randonnée onirique aux contenus autochtones et aux formes modernes ouvertes sur le monde.
Faisant renaître dans l'imaginaire du récepteur le silence et la sagesse des grandes étendues, les pièces de ce nouveau venu dans la grande phonothèque anthropologique du patrimoine algérien sont montées en une trentaine de minutes sur des cadences ternaires lentes, source de méditation rendue par une variété de percussions et des sonorités denses du oûd (luth) et du goumbri. Evoquant des thématiques en lien avec l'appel profond de la patrie, l'espoir, la langue maternelle, la relation au père, la paix et la tolérance ainsi que la pluie, comme signes porteurs de bienfaits symbolisant la vie, les textes de Mostefa Mekhloufi, interpellent l'individu dans les profondeurs de son être, à travers des variations mélodiques au mode essentiellement pentatonique, habillées par des arrangements esthétiques.
Relayé par les chœurs de Abdessalem Abdou et Ali Soudani, sur les cadences de Slimane Bourougaâ et Boualem Ouseghir, Mostefa Mekhloufi, à la voix sereine et accrocheuse, a notamment rendu dans un ton apaisé les pièces Aâba âemyar (Envie d'un retour), Tamissi (Comment serait-ce possible), Kwarandi (variante linguistique locale de Tabelbala), Aânebba (Papa), Maghnissi (Paix sur toi) et Baghni (Pluie).
Le korandjé est «concentré dans les villages de Kwara (Zaouïa), Ifrnyu (Cheraïa) et Yami (Mahkhlouf), autour de l'oasis de Tabelbala, dans la wilaya de Béni Abbès, au sud-ouest de l'Algérie».
La sortie de cet album est la «première phase» d'un «processus de sauvegarde» entrepris par le HCA qui répond à l'urgence absolue exprimée en février 2021 par les citoyens de la région de Tabelballa «soucieux de la préservation et du devenir» du korandjé qui figure sur la liste des langues menacées de disparition, comme le signale officiellement l'Unesco dans ses rapports.
Soutenu par l'APS, la Radio algérienne, la Commission nationale algérienne pour la science et l'éducation, ainsi que par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), Korandjé est un album qui «n'est pas destiné à la vente», ayant pour seule vocation de mettre cette variante linguistique et ce parler unique en Algérie à la disposition des «relais institutionnels de recherche et d'éducation», qui contribueront à sa «description, puis sa préservation».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.