Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Mondial-2022 (barrages) Cameroun - Algérie :"Un choc entre deux équipes qui se connaissent"    Sommet arabe: le Président Tebboune compte proposer une date alliant la symbolique nationale historique et la dimension arabe    USTO-MB: 113 postes de formation en doctorat ouverts en 2021-2022    Fiscalité : prolongation du délai d'accomplissement des obligations au 27 janvier courant    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    Les précisions de la direction générale des impôts    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    "Je demande pardon au peuple algérien"    Le projet de loi en débat au gouvernement    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    "Les retombées des suspensions des cours apparaîtront à l'université"    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    CAN-2021: la sélection algérienne regagne Alger    Un colonel dans la ligne de mire    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain dans plusieurs régions    Actuculte    Le monde en «aâdjar» !    Numidia...    Covid-19 : une urgence nationale    Appels insistants à la vaccination: Pic de contaminations attendu dans les prochaines semaines    Diplomatie olympique    Formation continue et échange de connaissances: Accord de partenariat entre Djezzy et l'ESI    Equipe nationale: La douche Froide    Football - Ligue 1: Les prétendants sans pitié !    «Dhakhira» Implosée    Les Algériens ont donné de la voix    Le nouveau challenge de Nasri    L'ANP trône sur le Maghreb    Daesh attaque une grande prison en Syrie    Deux manifestations interdites à Ouagadougou    N'est pas influenceur qui veut!    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les parents d'élèves soulagés    L'après Haddadou se prépare    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    Tosyali lance sa deuxième usine à Oran    Bougherara veut résilier son contrat    Slimani doit encore patienter    Une saga familiale à Sétif    Hommage à Abderrezak Fakhardji    Le ministère approuve le financement de 18 opérations    Le procès de l'ancien wali Abdelwahid Temmar reporté au 27 janvier    Hassan Kacimi: «Etre attentif à ce qui est en train de se produire autour de nous»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Ethiopie risque de se diriger vers un génocide
Selon une conseillère de l'ONU
Publié dans Le Soir d'Algérie le 28 - 11 - 2021

Les appels aux armes et les discours de haine violents de dirigeants irresponsables font courir à l'Ethiopie le risque d'un génocide, a estimé vendredi la conseillère spéciale des Nations-Unies pour la prévention du génocide, Alice Wairimu Nderitu.
Elle s'est dite très préoccupée par la détérioration de la situation en Ethiopie. Le discours de dirigeants irresponsables, la militarisation de la société, le profilage ethnique, le refus de l'accès humanitaire et le blocage de la nourriture dans les zones de combat habitées par des communautés ethniques spécifiques et l'utilisation abusive de fournitures médicales se poursuivent, a-t-elle affirmé.
Mme Nderitu a dit que ces dirigeants «entraînent le pays sur une voie où le risque de commettre des crimes atroces, y compris un génocide, est réel et doit être abordé de toute urgence». La conseillère spéciale a appelé les acteurs régionaux et internationaux «à intensifier leur engagement pour éviter de tomber dans cet abîme». Elle a également rappelé aux parties au conflit qu'elles sont responsables devant les citoyens de leur pays, de leur région et du monde entier en vertu du droit international des droits de l'Homme et du droit humanitaire. Si rien ne peut rendre la vie à ceux qui l'ont perdue, a dit Mme Nderitu, il n'est pas trop tard pour prévenir de nouvelles souffrances et mettre fin aux hostilités grâce à un dialogue significatif et constructif.
«Les acteurs régionaux et internationaux ont fourni aux dirigeants éthiopiens des outils et des mécanismes pour mener ce dialogue», a-t-elle poursuivi.
«Il est plus impératif que jamais qu'ils démontrent leur véritable leadership en s'engageant immédiatement à emprunter cette voie, en paroles et en actes.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.