CAN-2021 (Gr.E) Côte d'Ivoire - Algérie : impératif de gagner    Affaire du groupe Amenhyd: 4 ans de prison ferme pour Sellal et 5 ans à l'encontre de Necib    Côte d'Ivoire - Algérie: le Sud-africain de Freitas Gomes à la place du Gambien Gassama au sifflet    Armée sahraouie : nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs Houza et Aousserd    Travaux publics : publication prochaine d'une deuxième partie des cahiers de charges types    Salon international du bâtiment à Annaba: 80 opérateurs exposent leurs produits    Covid-19 : mise en garde contre l'idée que le variant Omicron est bénin    Kamel Nasri lance les travaux de dédoublement du tronçon de la RN 01 Djelfa-Laghouat    Dans un discours au siège du MDN: Les mises en garde de Tebboune    Le crime économique organisé, une menace pour la sécurité mondiale    Commerce: Le ministre demande aux boulangers de «patienter»    Groupe D : Egypte-Soudan, aujourd'hui à 20h00: Victoire obligatoire pour les «Pharaons»    Groupe D : Guinée-Bissau - Nigeria, aujourd'hui à 20h00 - L'outsider sans complexes    Football - Ligue 2: Le RCK champion d'hiver, l'ASMO en chute libre    Quid des nouvelles villes en Algérie ?    A l'exception des plénières déjà programmées: Les activités de l'APN reportées à cause du Covid    Oran: Quatre morts dans la chute d'un monte-charge    Sommes-nous vaccinés contre le vaccin ?    Benfreha: Une dizaine de constructions illicites démolies    Tlemcen: Une stèle pour Benaouda Benzerdjeb    L'éternelle nuit religieuse : l'Horloge bloquée sur minuit    Luis Suarez, un cas difficile à gérer    Umtiti blessé au pied et opéré    L'heure des calculs pour les Verts    Onze morts dans des raids au Yémen    Des critiques aux reproches    Le baril affole le marché    Des Américains en prospection à Oran    Incontournable marché libyen    Panique dans les lycées    Une hausse inquiétante    L'heure est grave    «Le spectre de l'achat des voix plane»    Sept nouveaux manifestants anti-putsch tués    Les facteurs d'une Renaissance nationale    Didouche Mourad revisité à Aghribs    La semaine du film documentaire    L'application de certaines dispositions de la loi relative au chahid et au moudjahid, après enrichissement des textes    Chanegriha : La rencontre avec le président Tebboune au siège du MDN revêt une "symbolique particulière"    Le statu quo !    Le Conseil présidentiel en faveur de la tenue des élections    "L'ACTIVITE SYNDICALE EST VITALE POUR LA SOCIETE"    Trois morts suite à une attaque par drone    Croissance de 8,1% en 2021, au plus haut depuis une décennie    Le pôle de formation ouvre ses portes à la presse    M. Lamamra reçu par le Président égyptien Abdelfattah Al-Sissi    Privilèges, affectations et contrariétés !    Une histoire entre colons    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une exposition sur Charles de Foucauld, avant sa prochaine canonisation à Rome
Basilique Notre-Dame-d'Afrique
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 12 - 2021

Inaugurée mardi dernier à la Basilique de Notre-Dame d'Afrique, l'exposition sur Charles de Foucauld, restera ouverte jusqu'au 10 décembre prochain.
L'exposition comportant des photographies et des textes, se décline en douze panneaux retraçant la vie de Charles Eugène de Foucauld (Strasbourg 1856-Tamanrasset 1916), ancien militaire, moine trappiste et prêtre ermite promu par Le Vatican à la canonisation en mai 2022 à Rome.
Dressé en forme de demi-cercle, les panneaux reviennent en image appuyées par des textes authentiques, sur le parcours de l'homme qui, à l'âge de cinq ans déjà, perdait ses parents. Ainsi, il va grandir chez son grand-père, le colonel De Morlet. Il est ensuite montré à différentes étapes d'une jeunesse qualifiée d'«inquiétante», d'abord étudiant plutôt tourné vers «la belle vie», puis sous-lieutenant au régiment de garnison à Pont-à-Mousson, transféré à Sétif, son entrée aux écoles militaire de Saint-Cyr et de cavalerie de Saumur.
Reconverti à la foi chrétienne, Charles de Foucauld vouera sa vie au service d'autrui à Béni Abbes notamment, avant de se retirer au sommet de l'Assekrem dans les montagnes du Hoggar au nord de Tamanrasset, où il s'est construit en 1911 son propre ermitage. Charles de Foucauld repose depuis le 26 avril 1929 dans un tombeau à El Méniaa.
Il est l'auteur, notamment, de quatre tomes d'un Dictionnaire Touareg-français, de plusieurs recueils de Textes touaregs en prose et proverbes, de Poésies touarègues avec traduction historique, de 575 poésies en deux tomes, rassemblant plus de 6 000 vers dans le parler local.
«La personnalité de Charles de Foucauld (Strasbourg 1856-Tamanrasset 1916) ne laisse pas indifférent ! Ancien militaire, explorateur, libre penseur converti à la foi en Jésus, ermite et ethnologue dans le Grand Sud algérien... pour les uns, il a été un agent de la colonisation pour d'autre un exemple à suivre. La récente décision du Pape François de le déclarer saint ravive la curiosité pour cet homme qui a marqué une bonne partie de la spiritualité catholique au XXe siècle », lit-on dans la présentation de l'exposition.
L'exposition sur Charles de Foucauld fait partie des activités prévues dans le cadre des 150 ans de la construction de Notre-Dame d'Afrique dont le prochain événement est le Concert de Noël avec le violoncelliste danois Toke Møldrup prévu le 16 décembre 2021, à la Basilique de Notre-Dame d'Afrique.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.